Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : poème

Tags relatifs

Dernières notes

Encore

C’est la parole de chaque enfant Devant les satisfactions de la vie Et tout ce qui agit sur les sens Encore le fruit qui pétille dans la bouche Encore l’eau qui coule entre les pieds Encore la course folle dans les herbes coupantes Encore la main tendue d’un adulte Qui partage le secret de polichinelle Encore le baiser tendre sur la joue Encore le lit douillet encombré de...

Publié le 13/07/2017 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

”PAYSAGE” PAR BAUDELAIRE

                        "Paysage Je veux, pour composer chastement mes églogues, Coucher auprès du ciel, comme les astrologues, Et, voisin des clochers, écouter en rêvant Leurs hymnes solennels emportés par le vent. Les deux mains au menton, du haut de ma mansarde,...

Publié le 12/07/2017 dans l'écrivain... par Christian Jougla | Lire la suite...

Dans les filets du vent

  Je vous propose de (re) lire le poème de Jacques Prévert "Cagnes sur Mer"  publié sur ce blogue en décembre 2016 (1) . Il me semble que ce superbe texte est assez méconnu et que souvent, seules les premières lignes en sont extraites. Et je suis heureux que la très belle sculpture de SETCH (2) lui donne un  souffle nouveau   à l’entrée de la ville et par...

Publié le 12/07/2017 dans Le Blog de... par Louis-Paul | Lire la suite...

Viol.

Repus, ils l'ont jetée. Enfant souillée, cassée, Lynchée par cet amour assouvi dans l'horreur. Fauchée dans son désir de se voir fiancée, Au jour de dominer la crainte du bonheur.   Tout son être abîmé pourra cicatriser, Mais son cœur outragé ne saura pardonner. Ses envies violentées pourront s'apprivoiser, Mais ses yeux révoltés ne sauront raisonner.  ...

Publié le 12/07/2017 dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

Le mouroir.

Ils sont toujours assis, seuls, autour de leur canne, Appuyant leur raison chargée de souvenirs, Il en est parfois un qui lourdement ricane, Le cœur déjà rouillé par de trop vieux plaisirs.   Tels des outils usés, empilés dans un coin, Ils voudraient essayer de repeindre un sourire, Mais ils n'ont plus la foi, tout est déjà trop loin, Le silence est trop fort, il...

Publié le 12/07/2017 dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

Le sentiment d'amour.

Apprendre à aimer, mais d'abord apprendre à souffrir. Je t'aime est moins facile à dire que "je te hais". La haine serait-elle plus avouable ? Le coup de foudre. Ce sentiment gonflé de tous ses sentiments engorgés que l'on laisse éclater sans retenue et qui peut ne durer que le temps d'un éclair. Il faudrait savoir ménager la force de ses sentiments, pour les prodiguer plus...

Publié le 12/07/2017 dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

Réagir.

Alors, te fustigeant dans un cri d'hystérique, Tu fais rugir la houle de tes flots Et balafrant les nues de ta rage électrique, Tu te pourfends au milieu des sanglots.   Tu vomis tes douleurs sur ton sol boursouflé En l'infiltrant de larmes infectées, Décapitant d'un souffle hargneux et possédé, Jusqu'aux géants de tes nations boisées.   Mais touchée...

Publié le 12/07/2017 dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

Tués, parce qu'ils voulaient vivre.

Il sombra sous l'affront d'un rictus électrique, Une larme sertie sous son regard dompté. Dans l'écho de son râle, un regret métallique … C'était un amoureux, aux espoirs d'équité.   On a livré son rire aux machines barbares, En écoutant saigner son chant de vérité. Sur les blés de sa vie, le galop des tartares … C'était un amoureux transi de liberté.  ...

Publié le 12/07/2017 dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

L'heure de ne plus savoir.

V oici venu l'instant des comptes à régler. I ncisant les années il faut faire un bilan, E ffacer l'avenir pour ne plus s'aveugler. I l faut joindre en suivant l'agonie du cadran, L 'interpénétration aux sombres mains d'acier. L e destin va finir dans l'ombre des questions, E ludées par la peur et son incertitude, S euls un bout de passé et...

Publié le 12/07/2017 dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

Vomis par l'indifférence.

Leurs vouloirs écorchés par nos inattentions, Une enfance affublée de refus barbelés, Un espoir exilé de nos compréhensions Et ils ploient sous nos peurs qui les ont refoulés.   – Etendu sans pitié sur son lit de trottoir, Il se chauffe à l'alcool en grillant ses sourires. Ses années vont pourrir, suspendues au parloir Que l'on ferme en riant au nez de ses...

Publié le 12/07/2017 dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

Page : Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant