Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : culture

Tags relatifs

Dernières notes

MI-FIGUE, MI-RAISIN

Lorsqu'une personne a un avis mitigé sur un sujet, elle peut le définir comme mi-figue, mi-raisin , c'est à dire aussi bon que mauvais . Cette expression apparue au début du Moyen Age est issue de la popularité des deux aliments qui faisaient partie des fruits secs le plus souvent consommés par les chrétiens lors du carême. Toutefois, le raisin était considéré comme un mets raffiné, et donc...

Publié il y a 7 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

LA CIGALE (Paul-Jean TOULET)

Quand nous fûmes hors des chemins Où la poussière est rose, Aline, qui riait sans cause En me touchant les mains ; - L’Écho du bois riait. La terre Sonna creux au talon. Aline se tut : le vallon Etait plein de mystère… Mais toi, sans lymphe ni sommeil, Cigale en haut posée, Tu jetais, ivre de rosée, Ton cri triste et vermeil.  

Publié il y a 9 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Conseil d'arrondissement de Paris 12

Ce lundi se déroule le conseil d'arrondissement de Paris 12 avec à l'ordre du jour de nombreuses subventions pour des structures culturelles.

Publié il y a 29 jours dans Le blog de... par Jean-Luc ROMERO | Lire la suite...

BELLA (Jean Giraudoux)

BELLA est l'histoire de deux familles sous la 3ème République. Deux familles ennemies et puissantes que la politique oppose. Au milieu de ces familles, Bella et Philippe qui s'aiment et désirent se marier. Ce livre a été publié en 1926 . Extrait : La seule table vide était près de la nôtre. Bella eut une hésitation dans sa marche ; je sentais qu'elle se demandait si elle aurait le...

Publié le 14/09/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

VIEILLIR (un texte de Bernard Pivot)

J'aurais pu dire: Vieillir, c'est désolant, c'est insupportable, C'est douloureux, c'est horrible, C'est déprimant, c'est mortel. Mais j'ai préféré «chiant» Parce que c'est un adjectif vigoureux Qui ne fait pas triste. Vieillir, c'est chiant parce qu'on ne sait pas quand ça a commencé et l'on sait encore moins quand ça finira. Non, ce n'est pas vrai qu'on vieillit dès...

Publié le 11/09/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Raymond QUENEAU : PAUVRE TYPE

Toto a un nez de chèvre et un pied de porc Il porte des chaussettes En bois d'allumette Et se peigne les cheveux Avec un coupe-papier qui a fait long feu S'il s'habille les murs deviennent gris S'il se lève le lit explose S'il se lave l'eau s'ébroue Il a toujours dans sa poche Un vide-poche Pauvre type.

Publié le 06/09/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

VIRELAI : SUIS-JE, SUIS-JE, SUIS-JE BELLE ? (Eustache DESCHAMPS 1346-1406)

Suis-je, suis-je, suis-je belle ? Il me semble, à mon avis, Que j'ai beau front et visage doux Et les lèvres rouges ; Dites-moi si je suis belle. J'ai les yeux vifs, les sourcils fins, Les cheveux blonds, le nez régulier, Rond le menton et blanche la gorge ; Suis-je, suis-je, suis-je belle ? J'ai la poitrine ferme et fière, Longs les bras,  les doigts fins, Et la taille fine...

Publié le 26/08/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

LE PETIT CHOSE

J'avais envie de relire LE PETIT CHOSE d'Alphonse Daudet que j'avais acheté pour mes 16 ans, en collection Livre de Poche, et qui m'a suivi dans mes divers déménagements. A l'époque (1968), je ne me doutais pas que 7 ans après j'allais m'installer près de Nimes et des Cévennes. Ce roman est en grande partie autobiographique, il parle de sa ville natale du Languedoc où on trouve beaucoup de...

Publié le 24/08/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

CITATIONS

MATHEMATIQUES :  Les mathématiques rendent l'esprit juste en mathématiques, et les lettres le rendent juste en morale. Les mathématiques apprennent à faire des ponts et la morale apprend à vivre. (Joseph JOUBERT) MEDITATION : Nous pouvons juger le degré d'abstraction d'un homme qui médite par la manière dont il accueille une interruption. S'il est très surpris, sa...

Publié le 15/08/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant