Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : auteur

Tags relatifs

Dernières notes

Citations sur L'ORGUEIL

Il faut faire mourir l'orgueil sans le blesser. Car si on le blesse, il ne meurt pas ( RIVAROL). Le plus farouche orgueil naît surtout à l'occasion d'une impuissance (Paul VALERY). L 'orgueil nous divise encore davantage que l'intérêt (Auguste COMTE).

Publié il y a 5 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

L'ALPHABET DE L'AMOUR

A comme amour On le trouve toujours B comme baiser Envie de t'embrasser C comme coeur Je te connais par coeur D comme ton prénom Je ne dis pas non E comme équilibre Je te laisse libre De me choisir  Ou de partir F comme frissons Quand on perd la raison G comme gourmands Nous sommes amants H comme heures Celles du bonheur I comme...

Publié il y a 10 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

RENCONTRE (petit texte écrit il y a 11 ans)

Guitare à la main et sac sur l'épaule, elle est venue s'asseoir sur la banquette, près de la fenêtre. Ses cheveux noirs étaient retenus par un élastique dans le cou. Elle lissait ses deux mèches longues, de chaque côté de ses yeux clairs. Elle écoutait un garçon et une fille raconter en riant leur journée au Lycée. Le tramway roulait en secouant les passagers. Ses yeux clairs, maquillés de...

Publié le 20/01/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

NUIT BLANCHE (Albert SAMAIN - Au Jardin de l'Infante)

Cette nuit, tu prendras soin que dans chaque vase Frisonne, humide encore, une gerbe de fleurs. Nul flambeau dans la chambre - où tes chères pâleurs Se noieront comme un rêve en des vapeurs de gaze. Pour respirer tous nos bonheurs avec emphase, Sur le piano triste, où trembleront des pleurs, Tes mains feront chanter d'angéliques douleurs Et je t'écouterai, silencieux...

Publié le 09/01/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

L'IRREPARABLE

L 'i rréparable Est arrivé Consolation Probable Ou non La vie devant La vie d'avant Sont reliées Dans mes journées.  

Publié le 31/12/2018 dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

FIN D'ANNEE

Une année qui finit, c'est une pierre jetée au fond de la citerne des âges et qui tombe avec des résonances d'adieu. F. Van Den BOSCH.  

Publié le 21/12/2018 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

UN MONDE

Deux visions du monde s'opposent Les uns annoncent la catastrophe Le terre étouffe sous les déchets Et puis les autres à l'opposé Nous disent qu'il faut avoir confiance Que nous vivons dans l'abondance Qui nous ouvre un monde nouveau Un monde tout nouveau tout beau Mais la vérité saute aux yeux.  

Publié le 07/12/2018 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

BOUCHONS DU MATIN

Les bouchons du matin Forment des p'tits boudins Métalliques et changeants Sinueux et mouvants.     (le 12.09.2011)    

Publié le 20/11/2018 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

La postface de mon recueil Poèmes du bois de chauffage

Je ne crois pas si bien connaître l’auteur des Poèmes du bois de chauffage , de La vie au bord , de Paysage / Évasion et de La lune du matin . Je suis bien étonné que les circonstances m’aient amené à écrire la postface d’un de ses livres.   Les titres de...

Publié le 16/11/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

RECONCILIATION

Les réconciliations ont un intérêt tout spécial et qu'il faut savoir apprécier. Ce sont des rechutes légères, dont on revient complètement guéri (Henry BECQUE).                   La réconciliation avec nos ennemis n'est qu'un désir de rendre notre condition meilleure, une lassitude de guerre, et une crainte de quelque mauvais...

Publié le 14/11/2018 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant