Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : auteur

Tags relatifs

Dernières notes

ANNIVERSAIRE DE MON BLOG

Aujourd'hui, je fête les 12 ans de mon blog. Je suis surprise d'avoir tenu aussi longtemps... Ce qui est positif, c'est que j'ai gardé des contacts avec mes premiers commentateurs, pas tous puisque certains ont fermé ou mis leur blog en pause. Au fil des ans, je me suis fait de nouveaux amis virtuels. Entre blogueurs nous nous enrichissons, c'est ce qui donne du piquant aux visites...

Publié il y a 3 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

TANTINE

La cousine de mon père s'appelait Camille, mais tout le monde dans la famille l'appelait TANTINE. Elle était fille unique et n'avait jamais connu son père. Elle vivait seule avec sa mère depuis le décès de son beau-père, Louis. J'ai gardé un souvenir flou de Louis du temps où nous allions en famille rendre visite à Tantine et tante Thérèse, sa maman, je devais avoir 7 ou 8 ans. C'était un...

Publié il y a 6 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

LA PIQURE DU DESIR

  Nous nous tenions la main. Je sentais la piqûre du désir S'enfoncer dans mon coeur énervé. Et le désir croissait, de se sentir observé. Oh ! l'âpre volupté que le danger procure ! (Jean Richepin, Les Caresses).  

Publié il y a 8 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

LE SABLE DU TEMPS

La vie des grands hommes nous rappelle Que nous aussi nous pouvons rendre notre vie sublime, Et laisser derrière nous, après la mort, Des empreintes sur le sable du temps. (LONGFELLOW - un psaume de vie).

Publié il y a 13 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

LA POESIE

La poésie est une religion sans espoir. Le poète s'y épuise en sachant que le chef d'oeuvre n'est, après tout, qu'un numéro de chien savant sur une terre peu solide (Jean Cocteau).  

Publié il y a 16 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Meilleurs voeux 2018

  Bonjour à toutes et à tous, Dans un premier temps, c'est avec une immense joie que je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui vient de commencer. Que 2018 vous apporte bonheur, santé, prospérité...,  tout ce dont vous rêvez et qui vous tient à coeur. Profitez à fond de chaque instant qui passe, saisissez la moindre parcelle de joie et de chance ...

Publié il y a 17 jours dans PLUME AU... par PRALINE | Lire la suite...

Mon premier texte traduit...en allemand pour Short Edition

Voici mon premier texte traduit...en allemand ! En février dernier, je remportais le prix du jury d'un concours d'écriture de nouvelles organisé par Short Edition dont vous pouvez trouver des distributeurs d'histoires courtes un peu partout. Plus de 100 distributeurs sont ainsi disséminés en France et dans le monde. Un distributeur d'Histoires Courtes est même installé au Cafe...

Publié il y a 21 jours dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

LES JARDINS : L'AUTOMNE (Jacques DELILLE)

Bientôt les aquillons Des dépouilles des bois vont joncher les vallons : De moment en moment la feuille sur la terre En tombant interrompt le rêveur solitaire Mais ces ruines même ont pour moi des attraits. Là, si mon coeur nourrit quelques profonds regrets, Si quelque souvenir vient rouvrir ma blessure, J'aime à mêler mon deuil au deuil de la nature ; De ces bois desséchés, de ces...

Publié le 14/12/2017 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

QUELQUES CITATIONS

Les Anglais gardent toute leur vie l'air perplexe et pourchassé d'hommes engendrés à la hâte entre les heures de bureau (George MEREDITH).                 Les Anglais, c'est drôle, quand même, comme dégaine, c'est mi-curé, mi-garçonnet (Louis Ferdinand CELINE, Mort à crédit).                ...

Publié le 09/12/2017 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

LA BICYCLETTE BLEUE de Régine DEFORGES (extrait)

Il faisait nuit quand ils arrivèrent dans les faubourgs d'Orléans. Pas une boutique, pas une maison ouverte ; les Orléanais, à leur tour, avaient pris la fuite. Le boulevard de Châteaudun et le faubourg Bannier avaient été bombardés. Un violent orage éclata brusquement, ralentissant encore la marche vers on ne sait où de tous ces gens jetés sur les routes par une peur incontrôlable. Chacun...

Publié le 06/12/2017 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant