Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : vers

Tags relatifs

Dernières notes

REVEIL (Georges CHENNEVIERE 1884-1927)

Je n'ai pas ouvert les yeux, Et je sens que le jour point. Mon corps reste dans le lit, Mais mon âme est déjà loin.   Elle goûte parmi l'aube Un bonheur aérien, Et revient de temps en temps Me rappeler que j'existe.   La fenêtre est grande ouverte Avec le store baissé. Je suis baigné du même air Que les feuilles et les nids...   On dirait que les oiseaux Chantent...

Publié le 31/05/2022 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

DES CRISES ET AUTRES

Nous avons traversé des crises Nous en verrons d'autres Sont passées des journées grises Qu'on pense aux autres Qui nous ont quittés Les ans se sont précipités.      

Publié le 20/05/2022 dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

DOUCE PLAGE OU NAQUIT MON AME (Paul-Jean TOULET 1867-1920)

Douce plage où naquit mon âme ; Et toi, savane en fleurs Que l'Océan trempe de pleurs Et le soleil de flamme ; Douce aux ramiers, douce aux amants, Toi de qui la ramure Nous charmait d'ombre et de murmure, Et de roucoulements ; Où j'écoute frémir encore Un aveu tendre et fier - Tandis qu'au loin riait la mer Sur le corail sonore.  

Publié le 20/05/2022 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

CITATION DE VAUVENARGUES

La poésie ne permet guère que l'on se partage, et un art si sublime et si pénible se peut rarement allier avec l'embarras des affaires, et les occupations tumultueuses de la vie.

Publié le 26/02/2022 dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

LE PECHEUR A LA LIGNE (Tristan DEREME)

Vainement un peuple s'indigne Du temps que perd, Sous son chapeau doublé de vert, Le mortel qui pêche à la ligne. Au soleil ou dans la fraîcheur Qu'un bois lui verse, Il rit à l'ombre que traverse L'éclair d'un bleu martin-pêcheur. Il rêve, et rêve d'une sole Ou d'un poisson aérien ; Mais c'est un sage : il se console S'il ne prend rien. A son logis, il...

Publié le 22/02/2022 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

ECRIRE

Ecrire Ne pas écrire Que vais-je écrire ? Je ne sais pas Je ne sais plus... Sur la tristesse Des choses ? Sur le bonheur Des jours Des heures ? J'ai le choix Mais je ne sais pas choisir...

Publié le 14/01/2022 dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

CHANSON GOTHIQUE (Gérard de Nerval)

Belle épousée, J'aime tes pleurs ! C'est la rosée Qui sied aux fleurs. Les belles choses N'ont qu'un printemps, Semons de roses Les pas du Temps ! Soit brune ou blonde Faut-il choisir ? Le Dieu du monde, C'est le Plaisir.

Publié le 01/12/2021 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Raymond QUENEAU... un petit poème...

Quand les poètes s'ennuient alors il leur ar- Rive de prendre une plume et d'écrire un po- Eme on comprend dans ces conditions que ça bar- Be un peu quelque fois la poésie la po- Esie.

Publié le 23/10/2021 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

A QUOI CA SERT

A quoi ça sert d'écrire Tu n'es plus là A quoi ça sert d'écrire Regarder des photos De toi me fait mal. Que l'on me pardonne Si de temps en temps Je parle du passé La vie nous donne La vie nous prend.

Publié le 04/09/2021 dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

QUELQUES VERS (EXTRAITS)

Voici que vient l'été la saison violente Et ma jeunesse est morte ainsi que le printemps O Soleil c'est le temps de la Raison ardente. Guillaume APOLLINAIRE Ses cheveux sont d'or on dirait Un bel éclair qui durerait Ou ces flammes qui se pavanent Dans les roses-thé qui se fanent. Guillaume APOLLINAIRE.         Anne qui se mélange au drap...

Publié le 17/06/2021 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant