Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : amour

Tags relatifs

Dernières notes

Il est juste que les forts soient frappés

Il est juste que les forts soient frappés de Thibault Bérard - " J'imagine que vous serez d'accord: ce que tout le monde veut dans la vie, c'est laisser une trace, non. Résister à l'oubli éternel?" Cela commence comme un film de Capra. Une femme en proie à des démons qui la broient. Deux rencontres à quelques années. Et la voilà métamorphosée. Mais, pour celle qui pensait...

Publié il y a 13 heures dans the... par frenchbooklover | Lire la suite...

D'azur et de feu - Sept visages de Josette Duc

Une dynamique s'installe autour de la publication par "Bleu31" de la biographie de Josette Duc écrite par Geneviève Briot, avec Jean-Luc Boiré illustrateur, Colombe de Dieuleveult graphiste.  "L'amour fut la grande affaire de Josette Duc. Il y eut Robert, le mari anarchiste et poète, et aussi Alexandre Marius Jacob, "l'honnête cambrioleur ; d'autres amours ont ensuite enflammé...

Publié il y a 1 jour dans Geneviève... par andre | Lire la suite...

A MES CHERS DISPARUS

Merci pour vos bouquets de bonheur Merci pour vos bouquets d'amour Les saisons passent sans vous Sous le soleil ou sous la pluie Au fil de notre vie ensemble On a entassé les souvenirs Que je ne peux oublier J'essaie de vivre sans vous Alors que tout me parle de vous. (26.01.18)

Publié il y a 2 jours dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

Locédia, éphémère (49)

12   Retour dans la vie qui pétille et s’offre à l’être en dehors de toute arrière pensée. Reprise du travail passionnément, malgré un climat maussade. La pluie rouge descend du ciel, appauvrissant le paysage d’une couleur brique, d’une poussière pourpre qui pénètre sous les portes et vient jusque dans les lits, les couvrant d’une fine pellicule. Je te voyais déjà dans ta chambre,...

Publié il y a 14 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Locédia, éphémère (48)

En approchant du bas de l’immeuble, nous pénétrâmes dans la partie réservée aux gros requins, monstres gracieux à la bouche fendue. Un scaphandrier, revêtu de plaques de fer, les nourrissait au bout d’une immense fourchette. A tour de rôle, chacun des requins venaient prendre les poissons plats qui leur servaient de nourriture, sortes de boursouflures jaunâtres qui ouvraient la bouche de...

Publié il y a 18 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

LTC OFFRE QUELQUES ROSES A SES LECTRICES POUR LA NOUVELLE ANNEE...

    BONNE ANNÉE 2020 !   © Photo ci-dessus : Pixabay.com

Publié il y a 20 jours dans LTC - LA... par LTC - LA TOUR CAMOUFLE : ”LA LORRAINE AU COEUR DU MONDE !” | Lire la suite...

Une goutte de silence, dans le flot des bruyantes festivités de la soirée...

« Prends-moi, Seigneur, dans la richesse divine de ton silence, plénitude capable de tout combler en mon âme. Fais taire en moi ce qui n'est pas Toi, ce qui n'est pas ta présence toute pure, toute solitaire, toute paisible ! Impose silence à mes désirs, à mes caprices, à mes rêves d'évasion, à la violence de mes passions. Couvre par ton silence la voix de mes...

Publié il y a 21 jours dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

Locédia, éphémère (44)

Un jour, tu me demandas si je voulais venir en vacances avec toi. Tu formulas ta demande de manière différée. Tu me dis d’abord que tu comptais partir pendant huit jours dans l’île de Caroubistre, sans me dire quand. Quelques jours plus tard, au cours d’une promenade le long du fleuve, tu exprimas le regret de partir seule, ton amie ne pouvant finalement t’accompagner. Puis tu me dis que...

Publié le 18/12/2019 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Méditation - jusqu'à la plénitude d'amour...

« Il n'est que Dieu qui compte. Seuls sa lumière et son Amour peuvent contenter et rassasier notre pauvre cœur d'homme, trop vaste pour le monde qui l'entoure. » Guy de Larigaudie (1908-1940), Étoile au grand large , Éditions du Seuil, Paris, 1943. ( Source et crédit photo )

Publié le 18/12/2019 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

Locédia, éphémère (43)

Et j’attends, perdu dans cette perspective de m’évanouir en toi, de trouver la finitude des jours dans ton corps offert. J’attends dans l’espérance d’une vie nouvelle où deux ne fait plus qu’un et ou un se construit à deux. J’aurai pu entrer dans la salle de bain, te saisir dans mes bras et plonger dans l’eau parfumé, habillé, enivré, inconscient. J’aurai pu aussi frapper à la porte et te...

Publié le 14/12/2019 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant