Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : cinéma

Tags relatifs

Dernières notes

ADIEU LES CONS

d'Albert Dupontel *** Avec Virginie Efira, Albert Dupontel, Nicolas Marié Suze Trappet est coiffeuse. Son médecin lui annonce qu'elle est condamnée. Elle a trop respiré les vapeurs nocives des produits pour permanentes. Elle décide donc de retrouver l'enfant qu'elle a eu à 15 ans et que ses parents l'ont contrainte d'abandonner sous X. La tentative de suicide échouée et...

Publié il y a 12 heures dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

Michel-Ange

   Cette coproduction italo-russe (tournée en italien) est signée Andrey Konchalovsky. Elle est consacrée à l'un des maîtres de la Renaissance, à la fois peintre, sculpteur, architecte... et (un peu) mathématicien.    Paradoxalement, on ne voit quasiment jamais l'artiste à l'oeuvre dans ce long film (plus de deux heures), mais l'on nous montre ce qui précède, ce qui...

Publié il y a 2 jours dans La senteur... par HenriGolant | Lire la suite...

Adieu les cons

   Albert Dupontel est de retour, dans un film moins ambitieux qu' Au revoir là-haut , mais sans doute plus personnel. Ses héros sont des "cassés de la vie" : une coiffeuse quadragénaire atteinte d'une maladie incurable (Virginie Efira, aussi belle qu'émouvante) et un informaticien très doué, un brin autiste, sur le point d'être mis au placard (Dupontel sobre, laissant de l'espace...

Publié il y a 3 jours dans La senteur... par HenriGolant | Lire la suite...

Ailleurs

   En tant que cinéphile, je n'aime pas les vacances scolaires.  Elles voient souvent les grands écrans se couvrir de productions médiocres, soit des dessins animés visant uniquement le jeune public, soit des films de genre pour ados (dont on peut dire pudiquement qu'ils peinent à recycler les clichés), soit des oeuvres grand public "familiales", dégoulinant de bons sentiments....

Publié il y a 3 jours dans La senteur... par HenriGolant | Lire la suite...

Calamity

   On doit ce film d'animation féministe à Rémi Chayé, déjà auteur du superbe Tout en haut du monde (il y a quatre-cinq ans). Il fut aussi jadis l'une des chevilles ouvrières de Brendan et le secret de Kells .    C'est l'histoire de Martha Jane Canary, une pré-adolescente dont la mère est récemment décédée. On est au XIXe siècle, en plein Far West, et elle doit...

Publié il y a 5 jours dans La senteur... par HenriGolant | Lire la suite...

DRUNK

de Thomas Vinterberg *** Avec Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Lars Ranthe Martin s'ennuie, il semble même au bord du burn-out professionnel et personnel. Mais il est également très ennuyeux. Avec sa femme et ses enfants qui le regardent à peine et ne l'écoutent pas. Avec ses élèves lycéens de terminale qui trouvent, à raison, ses cours d'histoire soporifiques. Même...

Publié il y a 5 jours dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

A DARK, DARK MAN

de Adilkhan Yershanov ** avec Daniar Alshinov, Dinara Baktybaeva, Teoman Khops Un petit garçon est retrouvé mort et sans doute violé dans un hangar vide. La police et la mafia locales s'entendent pour étouffer l'affaire et faire accuser un innocent. Une jeune journaliste débarque, observe et cherche à comprendre. Cela dérange les plans du flic en charge de l'affaire qui va...

Publié il y a 6 jours dans Sur la Route... par Pascale | Lire la suite...

Josep

   Josep Bartoli était un dessinateur espagnol (catalan), de sensibilité marxiste (plutôt anar). Pendant la Guerre d'Espagne (1936-1939), il s'est engagé dans le camp républicain. Comme près de 500 000 de ses compatriotes, en 1939, il a fui pour la France, où il a été détenu dans différents camps d'internement (dans les Pyrénées-orientales et dans l'Aude).   ...

Publié il y a 6 jours dans La senteur... par HenriGolant | Lire la suite...

Made in Bangladesh

   J'ai raté ce film à sa sortie dans les salles, l'an dernier. (Sauf erreur de ma part, il n'a pas été programmé à Rodez.) J'ai profité d'un festival pour remédier à ce manque, dans une salle assez copieusement garnie, ma foi. (Comme quoi, les choix de programmation audacieux peuvent s'avérer payants...)    Depuis dix-quinze ans, les étiquettes de certains...

Publié il y a 7 jours dans La senteur... par HenriGolant | Lire la suite...

Antoinette dans les Cévennes

   C'est l'un des rares succès en salles de la fin de l'été et du début de l'automne. Il est sur le point de dépasser les 700 000 entrées. Seuls Tenet (2,5 millions) et.... Les Blagues de Toto (1 million) ont fait mieux.    Dans un premier temps, j'ai hésité à aller le voir, de crainte de l'accumulation de clichés ou de situations artificielles. Le début de...

Publié il y a 7 jours dans La senteur... par HenriGolant | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant