Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : recueil

Tags relatifs

Dernières notes

LE BARBIER DE SEVILLE (extrait) Beaumarchais.

Veux-tu, ma Rosinette Faire emplette Du roi des maris ?... Je ne suis pas Tircis ; Mais, la nuit, dans l'ombre, Je vaux encore mon prix, Et quand il fait sombre Les plus beaux chats sont gris.

Publié il y a 15 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

”LE PARNASSE SATYRIQUE”

Dans l'enfer, -l'espace d'une bibliothèque réservé aux livres de caractère licencieux et interdits au public-, de la Bibliothèque nationale de France est cachée une publication très précieuse : Le Parnasse Satyrique du XIX e siècle, ouvrage défini comme étant un "recueil de pièces facétieuses, [...], piquantes, pantagruéliques, gaillardes et satyriques des meilleurs auteurs...

Publié le 12/04/2018 dans l'écrivain... par Christian Jougla | Lire la suite...

La piscine - Les abeilles - La grossesse

Aujourd'hui, la plume féminine nipponne est à l'honneur, toujours dans le cadre du Challenge Un Mois au Japon . J'ai choisi ce recueil de trois nouvelles de Yôko Ogawa offert par  Lou, il y a trèèèèèèèèèèès longtemps! Ce n'est pas la première fois que je lis cette auteure, appréciant son style et parfois déroutée par l'atmosphère de ses nouvelles. Babel , 1998 "Dans La...

Publié le 05/04/2018 dans Le Livroblog par Hilde | Lire la suite...

Quelques citations

VOYAGE : Qu'est-ce en général qu'un voyageur ? C'est un homme qui s'en va chercher un bout de conversation au bout du monde (Barbey d'Aurevilly). VIVRE : La vie et l'amour. Vivre est comme aimer ; toute raison est contre, et tout instinct robuste est pour (Samuel BUTLER). TRAHISON : La trahison peut être le fait d'une intelligence supérieure entièrement affranchie des...

Publié le 22/03/2018 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

SI TU AIMES LA PLUIE

Si tu aimes la pluie Alors tu aimes Mars Tout au fond de ton puits Tu crois à une farce Des pluies abondantes Et la peur te hante De voir tant de flaques Tu deviens patraque Les nuages cèdent Le soleil remède Te couvre de bonté Finie l'austérité.  

Publié le 09/03/2018 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Citations sur le RIRE

La plus perdue de toutes les journées est celle où l'on n'a pas ri (CHAMFORT).                       Très souvent, le rire est une forme de la politesse, ou l'un des moyens innombrables de se faire bien voir (X). J'ai ri, me voilà désarmé (A. PIRON).

Publié le 07/03/2018 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

CITATIONS sur VIEILLARD

Les vieillards sont la majesté du peuple. (Joseph JOUBERT). C'est une grande difformité dans la nature qu'un vieillard amoureux. (La BRUYERE). Les conseils de la vieillesse éclairent sans échauffer, comme le soleil de l'hiver. (VAUVENARGUES). (en photos, anémones blanda - de Grèce ou de Turquie - anémones fleuries dans ma pelouse devant la maison. Photos prises cet après...

Publié le 16/02/2018 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

LA MAIN

Froides mains, chaudes amours. (La froideur des mains indique un tempérament ardent). Il faut que la main gauche ignore le bien que fait la main droite. (Charité doit être discrète) Les mains noires font manger le pain blanc. (Le travail procure l'aisance). Des mains vides, prières vaines. (Lorsque l'on est pauvre, on a beau supplier, on n'obtient rien). Tous les doigts de la...

Publié le 31/01/2018 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

TANTINE

La cousine de mon père s'appelait Camille, mais tout le monde dans la famille l'appelait TANTINE. Elle était fille unique et n'avait jamais connu son père. Elle vivait seule avec sa mère depuis le décès de son beau-père, Louis. J'ai gardé un souvenir flou de Louis du temps où nous allions en famille rendre visite à Tantine et tante Thérèse, sa maman, je devais avoir 7 ou 8 ans. C'était un...

Publié le 12/01/2018 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Premier carnet de l’an nouveau

Quelque part, n’importe où... Parmi les nouveautés littéraires, un recueil de nouvelles dont j’avais déjà lu des pages sur le site du Téléburo et sur Short édition, Quelque part, n’importe où...  de Lydie Jaillon, avec pour fil conducteur le thème de la rencontre. Avant d’en reparler bientôt sur ce blog, je recommande ces douze textes (160 pages) qui plairont encore, sous...

Publié le 11/01/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant