Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : gallimard

Tags relatifs

Dernières notes

Anton Tchékhov, « La steppe »

DR   « Quand nous regardons longuement le ciel immense, nos idées et notre âme se fondent dans la conscience de notre solitude. Nous nous sentons irréparablement seuls, et tout ce que nous tenions auparavant pour familier et cher s’éloigne indéfiniment et perd toute valeur. Les étoiles, qui nous regardent du haut du ciel depuis des milliers d’années, le ciel incompréhensible...

Publié il y a 16 jours dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Journal d’une reconstruction

Philippe Lançon, Le Lambeau , Gallimard, 2018 À l’hôpital de la Salpêtrière, quelques jours après l’attentat du 7 janvier 2015 contre Charlie-Hebdo  qui lui a emporté la mâchoire, Philippe Lançon, pensant à l’infirmière de nuit qui « avait le prénom d’un personnage de Raymond Queneau », se prend à évoquer deux vers de l’écrivain : « Je crains pas ça tellment...

Publié le 05/07/2018 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

LES RACINES DU CIEL (Romain Gary - extrait)

Ce fut donc la voix d'Orsini qui s'éleva dans la pénombre - on retardait toujours le plus possible le moment d'allumer les lampes, avec leurs tourmentes d'insectes - pour faire entendre un cri presque lyrique à force d'ironie cinglante et de railleuse indignation - un cri qui paraissait doter les ténèbres africaines d'un nouveau genre d'oiseau nocturne - lorsque le commissaire eut qualifié...

Publié le 05/07/2018 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Tchouang-tseu, « …un vieil homme qui nageait dans les remous… »

Ike no Taiga – 1723-1776 – , Tchouang-tseu rêvant d’un papillon, ou un papillon rêvant de Tchouang-tseu   « Confucius admirait la cataracte de Liu-leang dont la chute mesurait trente toises et dont l’écume s’étendait sur quarante stades. Dans cette écume, ni tortue géante, ni caïman, ni poisson, ni trionyx ne pouvaient s’ébattre. Soudain, Confucius vit un vieil homme qui...

Publié le 03/07/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Sou Che (Su Tung Po), « Sur l’air “Chanson de l’immortel de la grotte” »

  « Ses os étaient de jade ; Sa chair un frais cristal de glace, sans une goutte de sueur. Le vent emplissait d’un parfum secret tout le palais au bord de l’eau. Quand s’écartait le store brodé, le clair de lune nous épiait. Pas encore endormie, elle appuyait sur l’oreiller sa chevelure en désordre.   Je me levais pour saisir sa main de soie. Aucun...

Publié le 29/06/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Kouo Yu, « Longue nostalgie »

Illustration de Xu Baozhuan (1810-1885) pour Le Rêve dans le Pavillon rouge       « J’y pense longuement…    Mais à qui va ma pensée ?   Depuis qu’il m’a quittée pour monter à cheval,    Nuit après nuit je pleure en l’alcôve déserte. Dans le miroir de jade, à l’aube, j’épile mes sourcils en antennes ;...

Publié le 20/06/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

L'EMPREINTE TABARLY #2

1998 - 2018. Il y a 20 ans disparaissait Éric Tabarly, un navigateur d'exception et un visionnaire, dont l'héritage technique et humain perdure encore aujourd'hui. Deuxième épisode d'un feuilleton consacré à «l’idole des houles» et focus sur un abécédaire bien pensé. 13 juin 1998, minuit et quart, mer d’Irlande, 51°184 Nord – 5°544 Ouest. Éric Tabarly disparait...

Publié le 13/06/2018 dans EMBARQUEMENTS par stephanedugast | Lire la suite...

L'EMPREINTE TABARLY #1

1998 - 2018. Il y a 20 ans jour pour jour disparaissait Éric Tabarly, un navigateur d'exception et un visionnaire, dont l'héritage technique et humain perdure encore aujourd'hui. Premier épisode d'un feuilleton consacré à celui que l'on avait un jour baptisé «l’idole des houles». Revivez le sujet du 20 heures de France 2 dédié à sa disparition.   ...

Publié le 12/06/2018 dans EMBARQUEMENTS par stephanedugast | Lire la suite...

Une percutante symphonie

Lire, relire... Scholastique Mukasonga, Cœur tambour , Gallimard, 2016, Folio, 2018 Prisca, jeune Rwandaise « solitaire et rêveuse » (ce qui la met en marge de ses camarades et de sa famille, pour qui la solitude songeuse n’est pas concevable), aime les livres et l’étude, et devient avec l’aide d’un prêtre de la paroisse et l’assentiment de son père une élève...

Publié le 29/05/2018 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Thomas Bernhard, « Corrections »

DR   « Alors que nous avons en vue notre travail et ce qu’il y a de dangereux et de fragile dans notre travail, nous utilisons la majeure partie de notre temps uniquement pour d’une manière générale pouvoir jeter un pont pour traverser le temps le plus proche, toujours le temps le plus proche de nous et nous pensons que, d’une manière générale, nous avons seulement besoin de...

Publié le 11/04/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant