Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : autobiographie

Tags relatifs

Dernières notes

Édicule tous azimuts

Jean Rouaud, Kiosque , Grasset, 2019 En 1990, le Prix Goncourt fut attribué à Jean Rouaud pour son premier roman, Les champs d’honneur . Mais pendant la gestation de l’œuvre, et en attendant que s’accomplisse le destin littéraire, il fallait bien vivre. C’est ainsi que l’auteur tint pendant sept ans un kiosque de presse dans le quartier populaire de la rue de Flandre, sous la...

Publié il y a 7 jours dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

L'Albatros de Nicolas Houguet

L'Albatros de Nicolas Houguet " Parfois, pas souvent dans une vie, on bloque. Tomber amoureux dans le parc d'un château. Garder l'instant figé dans une tête. Une photo indélébile. Parfois, on touche à l'éternité en étant mortel. Des grâces qui vous tombent d'on ne sait où. On se demande même si on les mérite, mais enfin voilà, c'est là. On l'a vécu." Il est des nuits où...

Publié le 25/05/2019 dans the... par frenchbooklover | Lire la suite...

La promesse de l'aube de Romain Gary

Donc je découvre La promesse de l'aube et, plus largement, Romain Gary, sur le tard. Pour dire vrai, ça ne m'attirait pas plus que ça et la tentative ratée que j'avais faite il y a peu d'années de La vie devant soi n'était pas pour m'y encourager. Sauf que l'écriture de Gary n'a rien à voir ici avec celle de l'avatar Emile Ajar, heureusement pour moi ( mea culpa pour ceux qui aiment)...

Publié le 11/05/2019 dans La petite... par Estrella Oscura | Lire la suite...

Carnet / La parenthèse des jardins

Être parfois qualifié d’auteur des bois et des champs m’a d’abord flatté et amusé. Cependant, à y réfléchir un peu plus, je ne me reconnais pas tant que cela dans cette image qu’on me renvoie. Je me sens bien sûr souvent assez proche des éléments, de mon environnement campagnard auquel j’ai un rapport un peu romantique car sur bien des aspects, je suis un homme du dix-neuvième siècle....

Publié le 01/05/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Du voyage nocturne

  Je me suis toujours considéré comme quelqu’un qui n’a aucun sens de l’orientation. Entre dix-sept et trente ans, les années où j’ai été le plus contraint de me déplacer pour des raisons professionnelles, j’en étais même arrivé à la conclusion que je souffrais de débilité spatiale. En réalité, je me perdais partout où j’allais parce que je n’avais pas envie d’y aller !...

Publié le 12/04/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Le point où j’en suis

À Barcelonne Lorsque j’étais lycéen, je tenais déjà des carnets dans lesquels j’avais l’habitude de commencer chaque année avec une note parfois intitulée Le point où j’en suis . J’avais emprunté ce titre à André Pieyre de Mandiargues , un poète que je lisais souvent à la fin des années soixante-dix. Ces notes étaient beaucoup plus triviales que les poèmes du recueil de...

Publié le 10/04/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

La conquête de la liberté. Une exposition à voir, un livre à relire.

L’exposition  : Génération 40, les jeunes dans la guerre « Génération 40 dresse le portrait d’une jeunesse plurielle, transformée par l’expérience de la guerre et de l’Occupation.  Des jeunes, présentés à travers la pluralité de leurs engagements, mais aussi à travers les contraintes, les mots d’ordre et les sollicitations dont ils sont constamment...

Publié le 24/03/2019 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

L'engagement de l’écrivain face à la complexité de l'histoire

Gabriela Adameşteanu, Les Années romantiques , traduit du roumain par Nicolas Cavaillès, préface de Jean-Yves Potel, éditions Non Lieu, 2019 « Ce livre parle de moi, mais en l’écrivant j’espère bien que d’autres se reconnaîtront dans mes expériences, dans ce qu’il m’a été donné de vivre. ». La lecture de l’ouvrage nous montre, en effet, comment une écriture particulière peut...

Publié le 17/03/2019 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Brigitte Bellac, toujours debout

" On veut du cru, de la viande humaine, du sang, des larmes. On veut avoir vraiment mal, comme celui ou celle qui narre. Pareil " : ainsi commence Je -Nous (Éditions du bord du Lot), le récit de Brigitte Bellac, une figure oubliée du cinéma français. Le grand public l’a découverte à la fin des années 70 dans le film de Michel Lang,  À nous les petites Anglaises . De cinéma,...

Publié le 02/03/2019 dans Bla Bla Blog par Bruno Chiron | Lire la suite...

L'affectivité au risque de la sincérité

   Dans son essai sur Yukio Mishima (Mishima ou La vision du vide , éd. Gallimard, 1981), Marguerite Yourcenar avait beaucoup insisté sur la cérémonie du seppuku traditionnel, par lequel l'écrivain s'était suicidé de manière si spectaculaire. Elle relativisait un peu trop, par ailleurs, la valeur de l'œuvre romanesque, comme mise sous le boisseau. Depuis lors, il a fallu...

Publié le 28/02/2019 dans Le blog de... par Jacques-Emile Miriel | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant