Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : souvenirs

Tags relatifs

Dernières notes

Pascal, Jean Louis, Didier, Lionel, Serge et les autres.

Mon premier amoureux s'appelait Pascal. J'étais dans sa classe, à l'école maternelle qui était mixte. Il était blond et avait un visage d'ange, c'était mon avis. Un jour, en rentrant de l'école, pour exprimer mon amour pour ce petit garçon, je dis à ma mère : "je voudrais un petit frère qui s'appelle Pascal M....". Ma mère m'a écoutée sans comprendre vraiment, elle a souri et n'a pas relevé....

Publié le 15/09/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

LES CHATS DE MES PARENTS

Le premier chat que mes parents ont adopté, c'était en 1959. Nous l'avons appelée Mimine, elle est venue un jour dans notre jardin. Elle n'appartenait à personne. Nous l'avons donc gardée. Elle était tigrée et a vécu 14 ans.                   Mimine a eu de nombreux chatons mais nous n'en avons gardé que deux : Moumousse et...

Publié le 01/09/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

TANTINE

Ma tantine s'appelait Camille. Elle aurait eu 100 ans le 17 octobre prochain. Mon père était son cousin mais plus jeune qu'elle, puisque né en 1922. Tous les deux enfants uniques de deux soeurs, Thérèse et Madeleine, ils se voyaient souvent bien que n'habitant pas la même ville. Tantine ne s'était jamais mariée et n'avait donc pas eu de descendance. Est-ce parce qu'elle n'avait jamais connu...

Publié le 13/08/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Mon 1er vélo

Enfant, je ne possédais pas de vélo. Je me souviens par contre avoir reçu comme cadeau de Noël une  trottinette rouge  qui sentait bon la peinture fraîche. Je devais avoir 8 ans. Je roulais sur le chemin goudronné qui longeait le jardin de mes parents. Cette trottinette possédait un frein à l'angle du guidon et de la plate forme où je posais le pied. Les chats s'enfuyaient à mon...

Publié le 08/08/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

LES MORTS NE PARLENT PLUS

Non les morts ne parlent plus Dans les cadres sur les meubles La nature ne meurt jamais Moi seule j'ai su t'aimer Moi seule ai pris soin de toi Les jours passés avec toi Non les morts ne parlent plus Dans les cadres sur les meubles.

Publié le 14/06/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

UNE FILLE UN GARCON

Nous étions deux copains J'étais une fille Tu étais un garçon Vivre ensemble nos vies Devint une évidence La musique d'abord Les voyages avec toi Tes copains ta famille Nous avons tout uni Maintenant ta perte Fait que toutes ces choses Me semblent perdues.  

Publié le 30/04/2019 dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

DANS LA CHAMBRE

Elle rêvait derrière les carreaux La musique jouait encore Dans la chambre aux murs fleuris Ecouter ce refrain encore Regarder voler les oiseaux Elle sentait la maussaderie Fanfaronner et s'agiter Et devant la banalité Des heures cherchait dans sa penderie Un objet qui la contrarie Avant que sa mère l'appelle De sa voix habituelle : Mais qu'est-ce que tu fais en haut Alors que...

Publié le 21/04/2019 dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

LE DOCTEUR (souvenir d'enfance)

Maman a appelé le docteur car aujourd'hui je ne vais pas à l'école, je suis très malade. J'ai de la fièvre et je suis couchée dans mon petit lit bleu. De temps en temps, maman monte dans ma chambre et vient me demander si je vais bien. Elle m'apporte un verre d'eau fraîche et tâte mon front pour savoir si je n'ai pas trop chaud. Je ne fais que dormir et quand j'ouvre les yeux, avec...

Publié le 11/03/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

HOMMAGE

Elle s'appelait Andrée, comme sa tante et marraine. Sa tante, fermière et cousine de ma mère, chez qui nous allions chercher du beurre et du fromage blanc le jeudi, était sa confidente. Elle n'avait que la rue à traverser pour se rendre chez elle.  Son père, mon parrain, m'avait offert pour ma communion solennelle un pendentif en croix que j'avais choisi avec maman et Renée, sa maman,...

Publié le 28/01/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

CARTES DE STE CATHERINE des années 40

Publié le 25/01/2019 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant