Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : francophone

Tags relatifs

Dernières notes

« Nous sommes simplement de passage »

Laurine Roux, Une immense sensation de calme , Les éditions du Sonneur, 2018 Sur une terre à la sauvagerie sibérienne vivent tant bien que mal les descendants des rescapés d'une guerre qui n'a laissé que des femmes et quelques enfants devenus des "Invisibles", aveuglés par les gaz toxiques et élevés parmi les ours. Depuis, le "Grand Oubli" avait tenté d'effacer les souvenirs, pourtant...

Publié il y a 15 jours dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

« Qu’étions-nous en train de vivre ? »

Lionel Duroy, Eugenia , Julliard, 2018 Jeune fille vivant à Jassy (Iaşi en roumain) dans les années 1930, Eugenia a été élevée dans une famille apparemment sans histoires. Mais alors que l’un de ses frères, Stefan, adhère aux idées et aux actions de la Garde de fer, elle découvre grâce à l’un de ses professeurs l’écrivain juif Mihail Sebastian, qu’elle va contribuer à sauver des...

Publié il y a 24 jours dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Sur les pas du « bourik »

Nicolas Cavaillès, Le mort sur l’âne , Les éditions du Sonneur, 2018 Image insolite : un âne chargé d’un cadavre humain si bien arrimé qu’il ne pourra pas s’en débarrasser parcourt l’île Maurice, ce « volcan surgi des eaux qui composa ses paysages par coulées de lave successives jusqu’au spectacle actuel (gangrené de béton) », une île qui, après avoir été un...

Publié le 14/03/2018 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Le goût des amitiés tourmentées

Olivier Bourdeaut, Pactum salis , Finitude, 2017 «  Amicitia pactum salis , dit un proverbe médiéval. “L’amitié est un pacte de sel”, c’est-à-dire que l’amitié est durable, voire éternelle, comme le sel. ». Le titre et l’intrigue du livre d’Olivier Bourdeaut sont une illustration et une extension romanesques de ce proverbe. N’oublions pas, en outre, que le sel, à trop forte...

Publié le 02/03/2018 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

« Laisser inventer la main »

Eugène Ionesco, Le blanc et le noir , Gallimard, L’imaginaire, 2017 On connaît évidemment le théâtre de Ionesco, moins évidemment ses essais, encore moins ses écrits narratifs. Mais connaît-on son œuvre graphique ? Certes beaucoup plus restreinte que son œuvre littéraire, elle existe bel et bien, dans un esprit créatif similaire à celle-ci. Séjournant à Saint-Gall avec sa femme...

Publié le 17/02/2018 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Prendre conscience du langage

Radu Bata, Survivre malgré le bonheur , Jacques André éditeur, 2018 Radu Bata nous a naguère fait boire « le philtre des nuages  » jusqu’à l’ivresse, et il nous enjoint maintenant de « survivre malgré le bonheur ». Titre paradoxal, non ? Mais attention : si on lit bien le texte « Partie de plaisir » (page 47), on mesure la malice fortement teintée...

Publié le 01/02/2018 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Une symphonie pathétique

Irina Teodorescu, Celui qui comptait être heureux longtemps , Gaïa, 2018 Avec La malédiction du bandit moustachu  et Les étrangères , on avait déjà apprécié le talent et la force romanesque d’Irina Teodorescu : l’art de conter, le maniement à la fois subtil et truculent de la langue, le mélange tonique des registres, la structure rythmée des phrases, les harmonies...

Publié le 29/01/2018 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Retrouver les traces de l'essentiel

Patrick Modiano, Nos débuts dans la vie, Gallimard, 2017 Souvenirs dormants , Gallimard, 2017 Malgré les errances urbaines qui sillonnent ses livres, malgré la fugacité des personnages et des événements, Patrick Modiano ne laisse pas au pur hasard le soin de bâtir ses récits en forme de puzzles à trous. « Je tente de mettre de l’ordre dans mes souvenirs. Chacun...

Publié le 23/01/2018 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

La maison de l’attente

Gaëlle Josse, Une longue impatience , Les éditions Noir sur Blanc, Notabilia, 2018 « Ma maison à moi, c’est l’attente. C’est l’océan et le bateau de Louis. Quelque part sur une mer du monde. L’incertitude comme seul point fixe. Sous mes gestes de chaque jour, il n’y a que du vide. De la place pour les songes apportés par le vent, pour les mots racontés par les flots. »....

Publié le 19/01/2018 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

La guerre, l’amour, l’amitié

Brigitte Giraud, Un loup pour l’homme , Flammarion, 2017 Ils ne sont pas si nombreux, les livres sur la guerre d’Algérie, ou qui la prennent pour cadre. Un loup pour l’homme répond aux deux critères, ou se situe entre les deux : la guerre en question n’est pas une simple toile de fond, puisqu’elle est au cœur du récit et des préoccupations des personnages qui la vivent à leur...

Publié le 28/12/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant