Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : photographie

Tags relatifs

Dernières notes

Le jardin du poète

            La maison de Stéphane Mallarmé, côté jardin, au lieu-dit Valvins, à Vulaines-sur-Seine, en Seine-et-Marne, photographies : septembre 2017.              

Publié il y a 1 jour dans Les Lettres... par Frédéric Tison | Lire la suite...

La table des Mardis

          La table des « Mardis » littéraires, autour de laquelle se réunissaient les amis de Mallarmé tous les mardis dans l'appartement du poète, rue de Rome, à Paris, et le pot de tabac en porcelaine de Chine ,  dans la salle à manger de la maison de Stéphane Mallarmé, au lieu-dit Valvins, à Vulaines-sur-Seine, en Seine-et-Marne, photographie :...

Publié il y a 2 jours dans Les Lettres... par Frédéric Tison | Lire la suite...

VARIATIONS SUR UN THÈME

MON ART ABSTRAIT : PÉRIODE DIVISIONNISTE.

Publié il y a 3 jours dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

La délicatesse

          Stéphane Mallarmé, Éventail de Mademoiselle Mallarmé (1884),  dans la maison de Stéphane Mallarmé, au lieu-dit Valvins, à Vulaines-sur-Seine, en Seine-et-Marne, photographies : septembre 2017.       Ô rêveuse, pour que je plonge Au pur délice sans chemin, Sache, par un subtil mensonge, Garder mon...

Publié il y a 3 jours dans Les Lettres... par Frédéric Tison | Lire la suite...

La pendule du « Frisson d'hiver »

           La pendule de Saxe (XVIIIe s.), qui apparaît dans le poème en prose « Frisson d'hiver » (1864), dans la salle à manger de la maison de Stéphane Mallarmé, au lieu-dit Valvins, à Vulaines-sur-Seine, en Seine-et-Marne, photographie : septembre 2017.     « Cette pendule de Saxe, qui retarde et sonne treize heures parmi ses...

Publié il y a 4 jours dans Les Lettres... par Frédéric Tison | Lire la suite...

Neuf oiseaux de fer et deux oiseaux effrayés

          Par la fenêtre de mon salon, lors du Défilé aérien du 14 juillet 2018.          

Publié il y a 6 jours dans Les Lettres... par Frédéric Tison | Lire la suite...

La chambre du poète

           La chambre de Stéphane Mallarmé, dans sa maison, au lieu-dit Valvins, à Vulaines-sur-Seine, en Seine-et-Marne, photographie : septembre 2017. Au premier plan, le rocking-chair du poète (rapporté de Londres ?), sur lequel est posé son châle, offert par Méry Laurent .        

Publié il y a 6 jours dans Les Lettres... par Frédéric Tison | Lire la suite...

La porte fermée, pour Mallarmé

        Louis Welden Hawkins (1849-1910), La Porte fermée (1896), dans la maison de Stéphane Mallarmé, au lieu-dit Valvins, à Vulaines-sur-Seine, en Seine-et-Marne, photographies : septembre 2017. Toile déjà prise en photographie lors de l'exposition "Au-delà des étoiles. Le Paysage mystique de Monet à Kandinsky" , au musée...

Publié il y a 7 jours dans Les Lettres... par Frédéric Tison | Lire la suite...

UNE SORTE DE VITRAIL

Un matin d'été à la Croix-Rousse, avec le soleil en face.

Publié il y a 7 jours dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Reflets

        Edgar Degas (1834-1917), Renoir et Mallarmé (1895), photographie,  dans la maison de Stéphane Mallarmé, au lieu-dit Valvins, à Vulaines-sur-Seine, en Seine-et-Marne, photographie : septembre 2017. (Dans le miroir, on aperçoit, à gauche, les reflets de Degas et de son appareil photographique, ainsi que, à droite, les ombres de Marie et...

Publié il y a 7 jours dans Les Lettres... par Frédéric Tison | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant