Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : corps

Tags relatifs

Dernières notes

Remise à niveau (english) #171

 

Publié le 09/12/2022 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Humour. L’avenir pour les nul.le.s !

Désolé, mais il ne faut pas prendre tous les JEUNES pour des imbéciles, pour des riens, voire des moins que riens ! N’essaie-t-on pas de « toujours plus » les manipuler mentalement en tentant de leur faire croire n’importe quoi ! Que la France affronte une tempête, mais la surmontera ? ! ! ! Voir aussi « C’est dans l’air » de la Toussaint » ! ! ! LES...

Publié le 01/11/2022 dans XYZ, ABCD par Pedros | Lire la suite...

Gérard TITUS-CARMEL CORPS et LANGUE

  une brume   quand la langue s'épuise à l'orée de dire je n'ai plus la main il me fait froid aux phalanges   et tous les quais d'un coup se sont vidés         ah comme il est bien fait au corps de laisser ainsi se fermer telle blessure qui       si longtemps l'a divisé   Gérard TITUS-CARMEL ,...

Publié le 02/10/2022 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

La trilogie

Hors de moi, je suis Mieux même, En moi,  Je découvre le Soi Il se perd dans l’éternité Dans l’infini, dans le vide Serait-ce ce vide  Qui me donne vie ? Le vide est-il l’essence de l’âme ? Mais pour qu’il y ait une âme Encore faut-il un corps ! Les mondes se tiennent entre eux Derrière le corps et l’âme Se cache le monde spirituel Ciment de la...

Publié le 09/01/2022 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

TOMBER

  Quand le corps tombe dans ces forêts sans nord ni sommeil où l'on perd pied et se prolonge une nuit de douleurs mutiques c'est déjà corps et âme L'air se happe par suffocation mais la noyade se refuse qui délivrerait de cet errement Au contraire il faut brasser ces sombres fourrés aux mousses agrippées aux pierres abstraire son corps et son âme de cette antichambre  où le...

Publié le 28/11/2021 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Méditation - se donner à Dieu

« Tout de l'homme est à Dieu. Son intelligence et son cœur, son corps et son âme, son agir et son avoir. Qu'il le sache ou qu'il l'ignore, qu'il y consente ou le refuse, la réalité demeure : il est de Dieu, il est à Dieu. Ce n'est pas un don de lui-même qui a créé cette dépendance. Que faut-il entendre alors par "se donner à Dieu" ? Certainement pas ce que le mot signifie dans nos relations...

Publié le 06/10/2021 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

Claude ESTEBAN dans son CORPS

  Le corps comme arraché de soi   le souffle court   coupé, repris, ramassé une fois encore   dans l'alvéole rouge   je suis ce corps, je suis l'air qui le traverse.   Claude ESTEBAN , Étranger devant la porte I Variations, Léo Scheer, 2001    

Publié le 18/08/2021 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

ORAISON

  Longs tissus de la seule Afrique d'un bleu nuit d'équinoxe, les dos de ces hommes grands semblent s'affairer magiquement sur ma personne en dehors pourtant du faisceau de leur oraison, sur le centre de mon corps mais c'est l'esprit qu'ils visent leurs toques ornées de figures exactes, ils s'efforcent de me soigner par le murmure de leurs marteaux pour aplanir l'encre qui m'écrit...

Publié le 04/08/2021 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Bernard NOËL et les YEUX

  on a brûlé la peau de la mort on a mangé la boule des pleurs   mon corps repousse a dit le passant   il a mâché de la terre douce il a dit je veux des yeux   Bernard NOËL , Un livre de fables, Fata Morgana, 2008    

Publié le 27/04/2021 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Gérard MACÉ le MATIN

  ... Au petit matin nous sommes tous des enfants trouvés, que des mains inconnues ont déposés dans notre propre corps. Des mains aussi précises que celles d'une accoucheuse, aussi légères que celles qui fermeront nos yeux.   Gérard MACÉ , Filles de la mémoire, Gallimard, 2007    

Publié le 17/04/2021 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant