Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : oulipo

Tags relatifs

Dernières notes

LE DÉSHÉRITÉ

LE DÉSHÉRITÉ. « Je suis Le prince.  Ma seule Etoile  Porte le soleil Dans la nuit. Rends-moi  La fleur  Et la treille. Suis-je  Mon front ? J'ai rêvé  Et j'ai deux fois  Modulant  Les soupirs. » *** Faisant un jour lointain mon petit Oulipo dans mon coin, j'avais pondu, entre autres abominations, ce petit quatrain, dont...

Publié le 23/10/2019 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

A propos des fous littéraires, une rencontre avec Marc Décimo

      La Halle Saint-Pierre ne lâche jamais l'affaire. Dans le cadre des animations de l'auditorium, elle invite cette fois Marc Décimo, distingué professeur, sémioticien (ouh le mot qui fait peur...), historien d'art, j'en passe et des meilleurs, samedi 27 janvier 2018 de 16h à 17h30, pour venir nous entretenir de sujets en rapport avec ceux que Charles...

Publié le 23/01/2018 dans Le Poignard... par Le Sciapode | Lire la suite...

Branche éplore

Acte 1 : En 1957, Italo Calvino écrit Il barone rampante, où le jeune Côme décide de monter dans l'yeuse de son jardin et de ne plus en descendre. Le monde vu d'en haut. Acte 2 : Trois ans plus tard, ce texte est traduit en français :  Le baron perché. Acte 3 : Soixante ans plus tard, Claire Diterzi n'ayant pu obtenir les droits sur ce texte intitule son spectacle L'arbre en...

Publié le 20/01/2018 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Chaîne de véloulipo (2)

Les nuages en troupeau m'empêcheront-ils de monter sur mon vélo aujourd'hui ? Qu'à cela ne tienne, voici une chaîne de véloulipo réalisée la semaine dernière. Le mode d'emploi se lit sur mon billet Véloulipo .   Rire d'un enfant Ail des ours dissimulé Espace de verdure Espace de verdure
 Espèce d'espace espéré
 par les hommes-salades Par les hommes-salades...

Publié le 06/05/2017 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Chaîne de véloulipo (1)

La météo, l'emploi du temps à tout autre chose, tous les astres se sont alignés pour m'empêcher de sortir mon vélo cette semaine. Qu'à cela ne tienne, voici une chaîne de véloulipo réalisée la semaine dernière. Le mode d'emploi se lit sur mon billet Véloulipo . Caresse des roues Sur les courbes de la voie verte Les saules nous saluent Les saules nous saluent Trois...

Publié le 05/05/2017 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Véloulipo

Festival Terres de Paroles, c'est fini pour cette année. Mais quelle fin ! Cinq oulipiens, Jacques Jouet, Frédéric Forte, Eduardo Berti, Olivier Salon et Paul Fournel (par ordre d'apparition de gauche à droite sur la photo ci-dessous) ont débarqué en Normandie pour une virée véloulipienne sur l' avenue verte . Monter sur son vélo Rejoindre la voie verte Pédaler quelques tours...

Publié le 01/05/2017 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

VU DE MA CAPSULE SPÉTIALE

Photographie Frédéric Chambe. "Le silence éternel des espaces infinis m'effraie" (Blaise Pascal). Heureusement :  "Le vacarme intermittent des petits coins me rassure" (Oulipo, "littérature antonymique").

Publié le 12/01/2017 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

En feuilletant Jacques Roubaud

   Je ne suis pas particulièrement spécialiste de l'Oulipo, même si j'ai une grande admiration pour Queneau ou Georges Perec. Je crois que leur grandeur réside entre autres dans le fait qu'on peut les lire sans être trop conscient de la contrainte  oulipienne qui est à la source de leur inspiration. Je viens d'en faire l'expérience, à nouveau, avec un autre grand...

Publié le 26/05/2016 dans Le blog de... par Jacques-Emile Miriel | Lire la suite...

GEORGES PEREC : LA DISPARITION

2   Résumé : comme l’écrit Perec : «  Oui, fit Savorgnan, disons qu’Anton tout à la fois montrait mais taisait, signifiait mais masquait  » (p.111). Anton, c’est Anton Voyl, le personnage principal, celui qui disparaît, comme par hasard, à la fin du chapitre 4, sachant qu’il n’y a pas de chapitre 5, remplacé par une simple page blanche. C’est d’ailleurs parce...

Publié le 22/03/2016 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

GEORGES PEREC : LA DISPARITION

1   C’est curieux, n’est-ce pas, l'exceptionnelle biographie de Georges Perec par David Bellos m’a donné envie de rouvrir plusieurs livres de et sur l’écrivain. Parmi ceux-ci, le moindre n’est pas La Disparition , le désormais célébrissime lipogramme en «  e  », que les gens informés ont, paraît-il, beaucoup lu.   Le plus curieux dans l’affaire,...

Publié le 21/03/2016 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant