Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : expressions

Tags relatifs

Dernières notes

REGARD DE BASILIC

C'était une croyance que les vieux coqs pondaient quelquefois un oeuf dans le fumier : il produisait un basilic, reptile redoutable auquel on attribuait le pouvoir de tuer par son seul regard quiconque s'y trouve exposé, et de se tuer lui-même quand il se voit dans une glace. De là ces expressions proverbiales : lancer des regards de basilic, faire des yeux de basilic à quelqu'un, c'est à...

Publié il y a 28 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

FAIRE UNE QUERELLE D'ALLEMAND

C'est se quereller sans raison. Les Allemands furent longtemps d'incommodes voisins pour la France, et se montrèrent toujours prêts à saisir le moindre prétexte pour faire des irruptions sur son territoire. De là serait venue cette expression proverbiale. Autre hypothèse, les seigneurs allemands, à la fin des repas, se cherchaient dispute à tout propos, une fois qu'ils étaient échauffés par...

Publié le 28/05/2022 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

L'HOMME

L'homme est plein d'imperfections mais on ne peut que se montrer indulgent si l'on songe à l'époque où il fut créé (Alphonse ALLAIS).                   Dire que l'homme est un composé de force et de faiblesse, de lumière et d'aveuglement, de petitesse et de grandeur, ce n'est pas lui faire un procès, c'est le définir (DIDEROT).

Publié le 14/05/2022 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

S'EN MOQUER COMME DE L'AN QUARANTE

On s'attendait, au début du XIème siècle, selon les thèses millénaristes, à la fin du monde. On croyait que les mille ans et plus qu'on prétendait assignés par Jésus-Christ comme terme à son Eglise et à la société entière, devaient expirer en l'an 40 de ce siècle. D'où l'expression, qui n'a rien à voir avec l'an 40 de notre siècle, année de l'invasion de la France par l'Allemagne.

Publié le 11/05/2022 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

METTRE DU FOIN DANS SES BOTTES

Au temps des chaussures à la poulaine, dont la grandeur était proportionnée au rang de ceux qui les portaient, on garnissait ordinairement de foin les vides que les pieds ne devaient pas remplir dans ces chaussures. On emploie cette expression en parlant d'un homme devenu riche par des moyens peu honnêtes.

Publié le 29/04/2022 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

MENAGER LA CHEVRE ET LE CHOU

Un batelier doit passer en trois fois du bord d'un fleuve à l'autre bord un loup, une chèvre et un chou, sans laisser la chèvre exposée à la dent du loup, ou le chou à la dent de la chèvre. Il passe donc en premier la chèvre, en second le chou qu'il gardera dans son bateau, en troisième le loup qu'il débarquera avec le chou.    

Publié le 29/03/2022 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

QUI DORT DINE

Dans les écoles de médecine médiévales, l'on enseignait que le sommeil tient lieu d'aliment lorsque, l'estomac étant plein de crudités, il faut dégager la nature, et lui donner loisir de les cuire, sans la surcharger de nouvelles viandes.

Publié le 23/03/2022 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

FAIRE L'ECOLE BUISSONNIERE

Cette expression, suivant les uns, fait allusion à la conduite de pédagogues qui, pour se soustraire à un droit qu'ils devaient payer aux chantres de Notre-Dame, allaient établir leurs classes en plein air, hors de la ville. Elle est venue, suivant les autres, de ce que les protestants, dont on ne tolérait pas les écoles, en avaient de clandestines qui se tenaient dans les halliers et les...

Publié le 14/03/2022 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

EGOISME

Un égoïste est incapable d'aimer un ami. Mais il ne peut pas se passer d'amis : il ne s'aimerait jamais assez à lui tout seul (Eugène LABICHE). Il n'y a que l'égoïste à souffrir vraiment et tout le temps (Jules RENARD). Le moi est haïssable (PASCAL) Ceux qui croient n'avoir plus besoin d'autrui deviennent intraitables (VAUVENARGUES).

Publié le 14/02/2022 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

ECONOMIES

Petite cuisine agrandit la maison. I l faut faire feu qui dure. I l ne faut pas mettre au feu le fagot entier. Il n'y a pas de petites économies.

Publié le 06/02/2022 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 6 Suivant