Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : poésie

Tags relatifs

Dernières notes

”Échos du silence”, de François Cheng et Patrick Le Bescont

J’ai découvert, par hasard, en fouinant en librairie, un ouvrage aux dimensions d’un passeport. (C’est d’ailleurs le nom de la collection, "Format Passeport", de Créaphis éditions.)  " Échos du silence ", titre pour un recueil de fragments poétiques de François Cheng , en marge des photographies de Patrick Le Bescont . C’est une réédition, en 2018, par Créaphis , de ce livre publié...

Publié il y a 1 jour dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Epilogue

Décoré, le fut-il, de l’ordre du Capriçon Chaussettes vertes et caftan bleu Il pleura longtemps sur la perte D’un troisième œil sans ouverture Et caressa le cou du chat couché Il s’en fut ensuite, seul, dans le désert Marcher à l’ombre des dunes Sans trouver de quoi le satisfaire Alors il se jucha sur la plus haute Et proclama ces mots : « Que crois-tu être, toi qui...

Publié il y a 2 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

C'était le 16 avril...

1922. Walther Rathenau, ministre allemand des Affaires étrangères, et son homologue soviétique Georges Tchitchérine signent le traité de Rapallo. Les deux pays renoncent réciproquement à toute réparation de guerre et reprennent des relations diplomatiques et commerciales normales.   1960. Mort à Fontenay-sous-Bois de l'homme de théâtre, écrivain et poète français Maurice...

Publié il y a 3 jours dans LE PHOTON par Le Photon | Lire la suite...

Où l'haleine fait tilt !

Les curieux événements qui font le sujet de cette chronique se sont produits en apnée, à pas d’heure. L’heure étendait son pas juste là, devant moi mieux que le parvis d’une église toute, mon ombre y fut soumise et s’étirait comme un vieux chat J’allais, sur ce plat, mon entier étaler quelque vérité momentanément extatique quand j’avisai une barrique flanquée d’un vieux chien dépouillé...

Publié il y a 5 jours dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

love journey 4

Tes mains me manquent. Chaudes, douces, posées tendrement sur mes hanches.  Et tes yeux aussi. Pas ton visage, ni ton dos, t es yeux. Tes yeux de  loup.  

Publié il y a 5 jours dans Music Books... par Play B | Lire la suite...

Haïku

  L’horizon barré Le tonnerre gronde au loin Un coup de poignard  

Publié il y a 5 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

C'était le 13 avril...

1598. Promulgation de l'édit de Nantes. Rendu par Henri IV, il règle de façon positive la condition des réformés français. Ceux-ci sont déclarés libres de pratiquer leur culte partout où il avait été autorisé précédemment, ainsi que dans deux villes ou villages par bailliage. Les protestants se voient également attribuer des garanties juridiques, politiques et militaires. Fin provisoire des...

Publié il y a 6 jours dans LE PHOTON par Le Photon | Lire la suite...

Pluie de couleurs

Bleu du ciel Vert des prairies Jaune des sables Turquoise des mers Rouge des baisers Blanc des corps Vanille des jeunes filles Pourpre de l’amour Gris perle des flatteurs Noir des vilénies Violet des enquiquineurs Zinzolin des pervers Viride des indécis Topaze des bilieux Bleue nuit des fougueux Vert impérial des classiques Bisque des peureux Abricot des...

Publié il y a 6 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Ondine

Lui qui marchait au hasard, sur la piste de ses rêves, Lui qui marchait sans fin depuis tant de jours, Voilà qu’au bout du chemin, il se trouva soudain devant une rivière. Des saules en pleurs se penchaient vers l’onde verte, tremblants et émus, Tandis que le vent caressait doucement leur chevelure murmurante. L’eau était pure et calme comme au commencement du monde Et le...

Publié il y a 6 jours dans Marche romane par Feuilly | Lire la suite...

Nomades

Nous nous trouvons dans les hautes montagnes du Kurdistan, sous une tente de peau de buffle où sont réunis de magnifiques jeunes gens aux oreilles percées. Tu es vêtue de ton pull grec et je me sens la tranquillité d’un prince au Conseil de Paix. Ta mère siège au milieu des sages à la peau bleue. Ta mère dit clairement aux jeunes gens qu’ils sont magnifiques. C’est cela que j’ai toujours...

Publié il y a 7 jours dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant