Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : jean-pierre longre

Tags relatifs

Dernières notes

« Le goût des mots »

Dany Laferrière, L’art presque perdu de ne rien faire , Grasset, 2014, Le livre de poche, 2017 Ne nous y trompons pas. Même si, çà et là, y figurent des textes intitulés « L’amateur de sieste », « Éloge de la lenteur » ou « L’art de dormir dans un hamac », même si la nonchalance y est avec bonheur communicative, le livre de Dany Laferrière n’est pas...

Publié il y a 6 jours dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Entre Mer et Montagne

Auđur Ava Ólafsdóttir, Le rouge vif de la rhubarbe , traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson, Zulma, 2016 Ágústína est née dans la voiture de Vermundur, l’ami de la famille, alors qu’il emmenait la future mère à l’hôpital régional dans le brouillard et la pluie. Les routes islandaises ne sont pas de tout repos, et des complications de cette naissance la jeune fille a gardé de...

Publié il y a 24 jours dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Feuilles à foison

Journal littéraire Le Persil , 2016-2017 Comment se fait-il que quelques revues littéraires – rares, il faut l’avouer – restent actives d’année en année à un rythme soutenu ? Ténacité, pluralité, diversité. Prenons exemple sur Le Persil – pas vraiment « revue », mais « journal », selon l’aveu même inscrit dans l’oreille qui jouxte la manchette...

Publié le 10/04/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

« Je viens vivre »

Patricia Cottron-Daubigné, Ceux du lointain , L’Amourier, 2017 Variation sur une question bien connue : peut-on faire de la « bonne poésie » avec de « bons sentiments » ? Oui, si ceux-ci ne sont pas une excuse, et si la poésie en question n’est pas un alibi. Et oui, les poèmes de Patricia Cottron-Daubigné chantent avec force, douleur et vérité la force,...

Publié le 03/04/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

L’écume du malheur

Lire, relire... Emmanuel Carrère, D’autres vies que la mienne , P.O.L., 2009, Folio, 2010, rééd. Folio, 2017 Dans l’avant-propos de L’écume des jours , Boris Vian proclame la primauté, dans la vie comme dans son livre, de l’amour (sans oublier une certaine musique de jazz), et dévoile son principe romanesque : « Les quelques pages de démonstration qui suivent tirent toute...

Publié le 24/03/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Désespérer, fuir, rêver ?

Clotilde Escalle, Mangés par la terre , Les éditions du sonneur, 2017 Enfermement et délabrement ; désespoir ou résignation : avant même l’ouverture du livre, un regard jeté à l’illustration de couverture annonce l’atmosphère, campe le paysage mental des personnages. « Que peut-on faire dans un patelin où la seule direction à prendre est celle de la salle...

Publié le 16/03/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

De moderne en classique

Maxime Decout, Qui a peur de l’imitation ? , Les éditions de minuit, 2017 Maxime Decout a l’art de soulever les paradoxes auxquels la littérature confronte auteurs et lecteurs. En toute mauvaise foi  (2015) avait déjà exploré ce qui se passe sous la surface de l’écriture, et l’auteur récidive avec Qui a peur de l’imitation ? , toujours publié dans la collection...

Publié le 09/03/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Porter en soi le paysage

Yasmina Reza, Babylone , Flammarion, 2016. Prix Renaudot 2016 « Aux rives des fleuves de Babylone nous nous sommes assis et nous avons pleuré, nous souvenant de Sion. ». Ce verset de l’exil tiré du Livre des Psaumes, Jean-Lino Manoscrivi l’a souvent entendu lire par son père ; sans vraiment le comprendre, « il s’assimilait aux trimballés, aux apatrides », et...

Publié le 27/02/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Les vertiges de la mémoire

Mircea Cărtărescu, La Nostalgie , traduit du roumain par Nicolas Cavaillès, P.O.L., 2017 Tout commence avec la mémoire, et se poursuit avec le rêve. Le rêve est d’ailleurs le titre sous lequel les cinq textes du livre parurent dans les années 1980, amputés de certains passages par la censure, puis traduits par Hélène Lenz et publiés en France en 1992 chez Climats (édition maintenant...

Publié le 17/02/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Une traque mouvementée

Pierre Pouchairet, Mortels trafics , Fayard, 2016. Prix du Quai des Orfèvres 2017 Qu’attend-on de la lecture d’un roman policier ? Les plaisirs du mystère, du suspense, de l’action, mais aussi celui de faire fonctionner ses méninges et, pourquoi pas, d’acquérir des connaissances. Tous ces ingrédients sont réunis en une savante osmose dans Mortels trafics , qui a bien mérité son...

Publié le 06/02/2017 dans Notes et... par Jean-Pierre Longre | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant