Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : platon

Tags relatifs

Dernières notes

Platon : La gymnastique

- Après la musique, c'est par la gymnastique qu'il faut former les jeunes gens. - Sans doute. - Il faut donc les y exercer sérieusement dès l'enfance et au cours de la vie. Voici ma pensée à ce sujet : examine-la avec moi. Ce n'est pas, à mon avis, le corps, si bien constitué qu'il soit, qui par sa vertu propre rend l'âme bonne, mais au contraire l'âme qui, lorsqu'elle est bonne,...

Publié il y a 5 jours dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Ils ont dit au sujet de la possession du corps

"Le corps est le tombeau de l’âme." [Platon] "L’âme ne raisonne jamais mieux que quand elle s’isole le plus complètement en elle-même, en envoyant promener le corps" [Platon] "Notre corps […] est l’enveloppe de l’âme, qui, de son côté, en est la gardienne et la protectrice" [Lucrèce] "Je ne suis point cet assemblage de membres que l’on appelle le corps humain […] puisque j’ai...

Publié il y a 5 jours dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Platon : le Théétète

Il y a donc certaines choses que, dès leur naissance, les hommes et les bêtes sont naturellement capables de sentir : ce sont les impressions qui gagnent l’âme en passant par le corps. Au contraire, les raisonnements qu’on fait sur ces impressions, relativement à leur essence et à leur utilité, ne viennent que difficilement et à la longue… Ce n’est donc point dans les impressions que...

Publié il y a 10 jours dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Compte-rendu du débat : ”Le désir n'est-il que le manque?”

Le café philo de Montargis se réunissait au Belman le vendredi 18 janvier 2019 pour un débat portant sur cette question : " Le désir n’est-il que le manque ? " Le désir, est-il dit pour commencer, est une forme d’idéalisation. Il naîtrait d’un fantasme et d’un inconscient qui pourrait nous commander. Le désir procéderait d’une tension et se porte sur un objet. Mais de quel objet...

Publié le 18/02/2019 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Platon : Le corps, obstacle à la pensée

Tant que nous aurons notre corps et tant que notre âme se trouvera mêlée à un tel mal, jamais nous ne posséderons suffisamment ce que nous désirons : la vérité, disons-nous. Le corps, en effet, nous occasionne mille embarras par la nécessité qu'entraîne son entretien; en outre, si quelques maladies surviennent, elles nous entravent dans notre chasse au réel. Il nous remplit d'amours, de...

Publié le 12/02/2019 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Platon : Le corps est pour nous source de mille affairements

Tant que nous aurons le corps, et qu'un mal de cette sorte restera mêlé à la pâte de notre âme, il est impossible que nous possédions jamais en suffisance ce à quoi nous aspirons ; et, nous l'affirmons, ce à quoi nous aspirons, c'est le vrai. Le corps, en effet, est pour nous source de mille affairements, car il est nécessaire de le nourrir ; en outre, si des maladies surviennent, elles...

Publié le 27/01/2019 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Ils ont dit, au sujet du désir

"Cet homme donc, comme tous ceux qui désirent, désire ce qui n'est pas actuel ni présent ; ce qu'on n'a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l'amour." [Platon] "Aussi longtemps que nous aurons notre corps et que notre âme sera pétrie avec cette chose mauvaise, jamais nous ne posséderons en suffisance l'objet de notre désir. " [Platon] "Ceux qui...

Publié le 17/01/2019 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Platon : Désirer c'est manquer

- "Essaie donc aussi, reprit Socrate, à propos de l'Amour, de nous dire s'il est l'amour de quelque chose ou de rien. - Il est certainement l'amour de quelque chose. - Garde donc dans ta mémoire, dit Socrate, de quoi il est amour, et réponds seulement à ceci : l'Amour désire-t-il ou non l'objet dont il est amour ? - Il le désire, répondit-il. - Mais, reprit Socrate, quand il désire et...

Publié le 31/12/2018 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Platon : La figure d’Éros

Socrate : Tout ce que je veux savoir, c’est si Eros éprouve ou non le désir de ce dont il est amour. Agathon : Assurément, il en éprouve le désir. – Est-ce le fait de posséder ce qu’il désire et ce qu’il aime qui fait qu’il le désire et qu’il l’aime, ou le fait de ne pas le posséder ? – Le fait de ne pas le posséder, cela du moins est vraisemblable. – Examine donc si au lieu...

Publié le 16/12/2018 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Platon : ”Jamais nous ne posséderons en suffisance l'objet de notre désir”

Aussi longtemps que nous aurons notre corps et que notre âme sera pétrie avec cette chose mauvaise, jamais nous ne posséderons en suffisance l'objet de notre désir. Or cet objet, c'est disons-nous, la vérité. Et non seulement mille et mille tracas nous sont en effet suscités par le corps à l'occasion des nécessités de la vie ; mais, des maladies surviennent-elles, voilà pour nous de...

Publié le 04/12/2018 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant