Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : rousseau

Tags relatifs

Dernières notes

Ils ont dit, au sujet du gouvernement des hommes

"Ce qui donne naissance à une société, c’est, je crois l’impuissance où se trouve chaque individu à se suffire à lui-même." [Platon] "Tant que les philosophes ne seront pas rois dans les cités (...) il n’y aura de cesse aux maux de la cité, ni, ce me semble, à ceux du genre humain." [Platon] "On voit d'une manière évidente pourquoi l'homme est un animal sociable à un plus haut degré...

Publié il y a 6 jours dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Rousseau : ”Renoncer à sa liberté c'est renoncer à sa qualité d'homme”

Renoncer à sa liberté c'est renoncer à sa qualité d'homme, aux droits de l'humanité, même à ses devoirs. Il n'y a nul dédommagement possible pour quiconque renonce à tout. Une telle renonciation est incompatible avec la nature de l'homme, et c'est ôter toute moralité à ses actions que d'ôter toute liberté à sa volonté. Enfin c'est une convention vaine et contradictoire de stipuler d'une...

Publié il y a 6 jours dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Compte-rendu du débat: ”Jusqu'où peut-on se mettre à la place des autres?”

Le vendredi 24 mai 2019, le café philosophique de Montargis se réunissait pour discuter autour de cette question: " Jusqu’où peut-on se mettre à la place des autres ?" Pour commencer le sujet, une vidéo qui nous met à la place d'une personne schizophrène grâce à l’intelligence artificielle est projetée. Elle illustre un moyen de se mettre à la place d’autrui. Une première personne...

Publié il y a 10 jours dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Rousseau : La citoyenneté et la volonté générale

On voit par cette formule que l'acte d'association renferme un engagement réciproque du public avec les particuliers, et que chaque individu, contractant, pour ainsi dire, avec lui?même, se trouve engagé sous un double rapport ; savoir, comme membre du souverain envers les particuliers, et comme membre de l'État envers le souverain. Mais on ne peut appliquer ici la maxime du droit civil...

Publié il y a 14 jours dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Rousseau : ”Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître”

Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit, et l'obéissance en devoir. De là le droit du plus fort ; droit pris ironiquement en apparence, et réellement établi en principe. Mais ne nous expliquera-t-on jamais ce mot ? La force est une puissance physique ; je ne vois point quelle moralité peut résulter de ses effets. Céder à la...

Publié il y a 20 jours dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Rousseau : La pitié naturelle

Il y a d'ailleurs un autre principe que Hobbes n'a point aperçu, et qui, ayant été donné à l'homme pour adoucir en certaines circonstances la férocité de son amour-propre ou le désir se conserver avant la naissance de cet amour, tempère l'ardeur qu'il a pour son bien-être par une répugnance innée à voir souffrir son semblable. Je ne crois pas avoir aucune contradiction à craindre en...

Publié il y a 26 jours dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Ils ont dit, au sujet de se mettre à la place des autres

"C'est la société d'autrui qui enseigne à l'homme ce qu'il sait." [Euripide]   "La connaissance de soi est un plaisir qui n’est pas possible sans la présence de quelqu’un d’autre qui soit notre ami ; l’homme qui se suffit à soi-même aurait donc besoin d’amitié pour apprendre à se connaître soi-même." [Aristote] "De toutes façons, le dicton "Connais-toi toi-même" n'est pas...

Publié il y a 26 jours dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Ephéméride du 6 février

Le 6 février 1934, place de la Concorde   1711 : Succès complet de l'expédition de Rio de Janeiro menée par Dugay-Trouin   De François Bluche, Louis XIV ( Fayard), pages 825 à 827 :   «...A plus large échelle s'inscrit à l'actif des marins français la fameuse expédition de Rio de Janeiro (1711). Elle a affirmé la gloire de Dugay-Trouin, instigateur et...

Publié le 06/02/2019 dans LAFAUTEAROUS... par Montmajour | Lire la suite...

Ils ont dit, au sujet du désir

"Cet homme donc, comme tous ceux qui désirent, désire ce qui n'est pas actuel ni présent ; ce qu'on n'a pas, ce qu'on n'est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l'amour." [Platon] "Aussi longtemps que nous aurons notre corps et que notre âme sera pétrie avec cette chose mauvaise, jamais nous ne posséderons en suffisance l'objet de notre désir. " [Platon] "Ceux qui...

Publié le 17/01/2019 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Rousseau : ”Tout sentiment de peine est inséparable du désir de s'en délivrer”

Tout sentiment de peine est inséparable du désir de s'en délivrer ; toute idée de plaisir est inséparable du désir d'en jouir ; tout désir suppose privation, et toutes les privations qu'on sent sont pénibles ; c'est donc dans la disproportion de nos désirs et de nos facultés que consiste notre misères. Un être sensible dont les facultés égaleraient les désirs serait un être absolument...

Publié le 20/12/2018 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant