Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : camus

Tags relatifs

Dernières notes

Compte-rendu du débat: ”Faut-il vivre comme si nous ne devions jamais mourir?”

Le vendredi 13 avril, le café philosophique de Montargis se délocalisait exceptionnellement à la Médiathèque de Montargis pour un nouveau débat qui avait pour thème : " Faut-il vivre comme si nous ne devions jamais mourir ? " L’équipe de la médiathèque avait mis les petits plats dans les grands pour accueillir un public d’une soixantaine de personnes venus débattre. Ce sujet...

Publié le 12/05/2018 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Camus : ”Maman est morte”

"Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. J’ai reçu un télégramme de l’asile : « Mère décédée. Enterrement demain. Sentiments distingués. » Cela ne veut rien dire. C’était peut-être hier. L’asile de vieillards est à Marengo, à quatre-vingts kilomètres d’Alger. Je prendrai l’autobus à deux heures et j’arriverai dans l’après-midi. Ainsi, je pourrai veiller et je...

Publié le 10/04/2018 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Camus : La mort et le mythe de Sisyphe

"On a compris déjà que Sisyphe est le héros absurde. Il l’est autant par ses passions que par son tourment. Son mépris des dieux, sa haine de la mort et sa passion pour la vie, lui ont valu ce supplice indicible où tout l’être s’emploie à ne rien achever. C’est le prix qu’il faut payer pour les passions de cette terre. On ne nous dit rien sur Sisyphe aux Enfers. Les mythes sont faits pour...

Publié le 06/04/2018 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Polémique pour une autre fois...

Nous reproduisons ci-dessous une chronique de Richard Millet , cueillie sur son site personnel et dans laquelle il évoque la polémique autour de l'annonce par les éditions Gallimard de la publications des pamphlets de Céline dans la bibliothèque de La Pléiade... Auteur de La confession négative (Gallimard, 2009) et de  Tuer (Léo Scheer, 2015), Richard Millet a publié...

Publié le 18/01/2018 dans Métapo infos par Zed | Lire la suite...

Compte-rendu de la séance ”Ma liberté est-elle en danger?”

Le café philo se réunissait le 15 décembre pour une séance qui portait sur le thème : " Ma liberté est-elle en danger ? " La séance se déroulait au café Le Belman. La liberté est un thème général, mais aussi un concept moderne. La séance commence par la diffusion d'un court extrait vidéo sur ce thème, un extrait mis en ligne sur ce lien. La définition de la liberté (de...

Publié le 13/01/2018 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Ils ont dit, au sujet de la culture, de la violence et de la non-violence

"Mais, quand ils se furent groupés, ils commettaient des injustices les uns." [Platon] "La colère est une courte folie." [Horace] "L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation." [Averroès] "Tous les efforts de la violence ne peuvent affaiblir la vérité, et ne servent qu'à la relever davantage. Toutes les lumières de la...

Publié le 17/10/2017 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Camus : Haine et violence sont choses vaines...

C'est peu de chose que de savoir courir au feu quand on s'y prépare depuis toujours et quand la course vous est plus naturelle que la pensée. C'est beaucoup au contraire que d'avancer vers la torture et vers la mort, quand on sait de science certaine que la haine et la violence sont choses vaines par elles-mêmes. C'est beaucoup que de se battre en méprisant la guerre, d'accepter de tout...

Publié le 17/10/2017 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Meursault, contre-enquête - Kamel Daoud

Dans l’étranger d’Albert Camus, quelques jours après la mort de sa mère, Meursault tue un arabe sur une plage d’Alger un dimanche après-midi. Une balle létale et plusieurs autres coups de feu sur un inconnu sans nom et sans visage. Cet homme à peine esquissé dans le roman d’Albert Camus est au cœur du livre de Kamel Daoud. Et si cet arabe anonyme, froidement abattu, n’était rien d’autre...

Publié le 16/08/2017 dans Fahrenheit 451 par Alix | Lire la suite...

Ils ont dit, au sujet de ma liberté

" Nous délibérons sur les choses qui dépendent de nous et que nous pouvons réaliser." [Aristote] "La liberté, c'est l'indépendance de la pensée." [Épictète] "La vraie liberté est de pouvoir toute chose sur soi." [Montaigne] "Au reste, il est si évident que nous avons une volonté libre, qui peut donner son consentement ou ne pas le donner, quand bon lui semble." [René Descartes]...

Publié le 22/03/2017 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Camus : la révolte du dandy

"Le dandy crée sa propre unité par des moyens esthétiques. Mais C'est une esthétique de la singularité et de la négation. "Vivre et mourir devant un miroir", telle était, selon Baudelaire, la devise du dandy. Elle est cohérente, en effet. Le dandy est par fonction un oppositionnel. Il ne se maintient que dans le défi. La créature, jusque-là, recevait sa cohérence du créateur. À partir du...

Publié le 19/03/2017 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant