Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : camus

Tags relatifs

Dernières notes

Ils ont dit, au sujet de la culture, de la violence et de la non-violence

"Mais, quand ils se furent groupés, ils commettaient des injustices les uns." [Platon] "La colère est une courte folie." [Horace] "L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l'équation." [Averroès] "Tous les efforts de la violence ne peuvent affaiblir la vérité, et ne servent qu'à la relever davantage. Toutes les lumières de la...

Publié le 17/10/2017 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Camus : Haine et violence sont choses vaines...

C'est peu de chose que de savoir courir au feu quand on s'y prépare depuis toujours et quand la course vous est plus naturelle que la pensée. C'est beaucoup au contraire que d'avancer vers la torture et vers la mort, quand on sait de science certaine que la haine et la violence sont choses vaines par elles-mêmes. C'est beaucoup que de se battre en méprisant la guerre, d'accepter de tout...

Publié le 17/10/2017 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Meursault, contre-enquête - Kamel Daoud

Dans l’étranger d’Albert Camus, quelques jours après la mort de sa mère, Meursault tue un arabe sur une plage d’Alger un dimanche après-midi. Une balle létale et plusieurs autres coups de feu sur un inconnu sans nom et sans visage. Cet homme à peine esquissé dans le roman d’Albert Camus est au cœur du livre de Kamel Daoud. Et si cet arabe anonyme, froidement abattu, n’était rien d’autre...

Publié le 16/08/2017 dans Fahrenheit 451 par Alix | Lire la suite...

Ephéméride du 20 avril

A Martigues, la maison de Charles Maurras, né le 20 avril 1868   1120 Mort de Géraud de Salles   Fils de grande famille, Géraud de Salles embrassa la vie religieuse et fonda plusieurs abbayes, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. On ne se souviendrait probablement que très peu de lui si l'une de ses fondations - l' Abbaye de Dalon (ci dessous),...

Publié le 20/04/2017 dans LAFAUTEAROUS... par Dans la tradition de l'Action française | Lire la suite...

Ils ont dit, au sujet de ma liberté

" Nous délibérons sur les choses qui dépendent de nous et que nous pouvons réaliser." [Aristote] "La liberté, c'est l'indépendance de la pensée." [Épictète] "La vraie liberté est de pouvoir toute chose sur soi." [Montaigne] "Au reste, il est si évident que nous avons une volonté libre, qui peut donner son consentement ou ne pas le donner, quand bon lui semble." [René Descartes]...

Publié le 22/03/2017 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

Camus : la révolte du dandy

"Le dandy crée sa propre unité par des moyens esthétiques. Mais C'est une esthétique de la singularité et de la négation. "Vivre et mourir devant un miroir", telle était, selon Baudelaire, la devise du dandy. Elle est cohérente, en effet. Le dandy est par fonction un oppositionnel. Il ne se maintient que dans le défi. La créature, jusque-là, recevait sa cohérence du créateur. À partir du...

Publié le 19/03/2017 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

CAMUS, lire et relire ses « Carnets »…

«  Carnets  », journal de pensée, journal d’écriture… Livre de chevet, comme le Journal de Kafka. De ces livres lus et relus... Mais là je reprends (et commente) deux citations posées sur des pages Facebook dédiées à Camus, ces pages littéraires qui font relire des fragments au hasard. Parfois c’est « Albert Camus », parfois « Albert Camus, pensée du jour ». Et...

Publié le 16/02/2017 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Albert Camus ou les promesses de la vie - Daniel Rondeau

Il y a longtemps que je veux faire une chronique sur Albert Camus . Pas pour son Nobel, pas parce qu’il est l’écrivain français contemporain le plus lu dans le monde, non tout simplement parce que j’aime sa prose , sa philosophie, son amour pour un pays, sa façon d’être fidèle à une enfance, sa reconnaissance pour ceux qui l’ont éveillé et lui ont donné la chance de...

Publié le 20/01/2017 dans A sauts et à... par ivre de livres | Lire la suite...

Camus : éloge de la France pacifique

"Nous ne ferons rien en effet pour l'amitié française, si nous ne nous délivrons pas du mensonge et de la haine. Dans un certain sens, il est bien vrai que nous n'en sommes pas délivrés. Nous sommes à leur école depuis trop longtemps. Et c'est peut-être la dernière et la plus durable victoire de l'hitlérisme que ces marques honteuses laissées dans le coeur de ceux mêmes qui l'ont combattu...

Publié le 17/10/2016 dans Café... par Café philosophique de Montargis | Lire la suite...

« En quête de L’Étranger », essai critique d'Alice Kaplan

Voilà enfin une étude d’Alice Kaplan qui reprend la question de l’appellation de « l’Arabe » dans L’Étranger d’Albert Camus en tenant compte de faits littéraires qui rendent compte du sens  de ce choix, totalement inverse aux interprétations malveillantes de certains lecteurs (parfois essayistes ou « critiques ») qui (contrairement à ce qu’on enseigne pourtant...

Publié le 20/09/2016 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant