Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : christian cottet-emard

Tags relatifs

Dernières notes

C'est l'printemps qui s'amène !

Le printemps, c'est le Monsieur Loyal des saisons. Un beau parleur qui n'est pas dupe de son spectacle.   La nature parle aux amoureux. Pour les autres, elle a quand même sa petite musique.   Les bourgeons déjà là comme si tout ce qui s’était passé avant n’avait jamais existé.   Le vieil amoureux reprend le teint frais mais il est toujours aussi moche à...

Publié il y a 2 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Par la petite porte

Il ne m’est jamais arrivé de ma vie de me lever le matin et de me dire : aujourd’hui, je vais écrire un poème. J’y songe en parcourant les deux volumes de poésie (du moins étiquetés ainsi, même s’il s’agit peut-être d’autre chose, peu importe) que j’ai publiés ces deux dernières années, Poèmes du bois de chauffage et Aux grands jours . L’ensemble représente à peu près...

Publié il y a 5 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

La sensation de la couleur vert d'eau

La sensation de la couleur vert d’eau revient certaines nuits très douces en février quand la terre porte déjà de jeunes pousses encore enfouies ou à peine sorties car viendront d’autres neiges d’autres gelées Mais la splendeur végétale se signale au poète lassé de l’élégie et à l’enfant las du sommeil par cet insaisissable parfum Tu as retrouvé la sensation de la couleur vert...

Publié il y a 9 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Poésie rétive

Je ne sais plus qui a dit : « la seule volonté d'écrire un poème tue le poème » . C'est pour cela que je reviens toujours à la poésie. La poésie est rétive. Vous ne la conduisez pas, elle vous conduit. Elle résiste à toute volonté, à tout projet, à toute stratégie, à tout commerce, à tout succès, à tout échec. Avoir écrit un poème (non pas parce que vous en avez décidé ainsi mais parce...

Publié il y a 11 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Un petit hommage à Balthus

La traduction de mes textes (ici en portugais) est toujours, pour moi qui suis incapable d'apprendre une langue étrangère, une curieuse expérience. Il s'agit ici d'un hommage en forme de clin d'œil au peintre Balthus qu'on retrouve dans mon livre Le Grand variable , dans mon recueil bilingue La Jeune fille  et enfin, dans cette même traduction, dans mon recueil publié l'été dernier...

Publié il y a 16 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Rue du lundi

Nous voilà bien  ! Au milieu des masques  ! Le nez collé contre l'asphalte.   Fâcheuse posture  ! Je ne suis pourtant pas seul à lever les yeux, à vouloir les garder ouverts sur les couleurs de l'air, les formes qu'il chérit.   Et l'on nous taxe de rêveurs, moi l'incurable des nuages, nous, inconsolables de la terre  !   Qui reconnaître ...

Publié il y a 19 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / La vie rêvée

Toutes les fleurs du marronnier du parc municipal se sont envolées dans les grands vents des premiers orages. Le parc n’est pas loin du lycée où je suis en seconde. Quand viennent les heures de sport, je m'en dispense moi-même et je sors acheter un paquet de Gitanes blanches sans filtres au café-tabac situé juste en face du lycée, je descends la rue de la Victoire et je rejoins l’entrée du...

Publié il y a 21 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Nocturne au vélomoteur

Elles sont bien pâlottes cette nuit ces étoiles qui brillent par intermittence dans le ciel brouillé où se répercute l’écho sinistre du vrombissement d’un avion. Je vois ses feux clignoter très haut entre deux bandes d’espace encore dégagées. Parfois, ce grondement me tire de mon sommeil trop léger et je me retrouve dans la peau de l’enfant que j’étais à l’époque où j’habitais dans la...

Publié il y a 23 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Prisonnier des nuages

Claude Nougaro (1929-2004) : Prisonnier des nuages .     =4){Xt_s=screen;Xt_i+='&r='+Xt_s.width+'x'+Xt_s.height+'x'+Xt_s.pixelDepth+'x'+Xt_s.colorDepth;}document.write(Xt_i+'&ref='+Xt_r.replace(/[ "]/g, '').replace(/&/g, '$')+'" title="Internet Audience">');//--> Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par

Publié il y a 27 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

La cafetière (photo / poème)

La cafetière (extrait de mon recueil Poèmes du bois de chauffage , éditions germes de barbarie).     =4){Xt_s=screen;Xt_i+='&r='+Xt_s.width+'x'+Xt_s.height+'x'+Xt_s.pixelDepth+'x'+Xt_s.colorDepth;}document.write(Xt_i+'&ref='+Xt_r.replace(/[ "]/g, '').replace(/&/g, '$')+'" title="Internet Audience">');//--> Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par

Publié le 17/01/2021 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant