Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : poème

Tags relatifs

Dernières notes

Enfance

Pourquoi l’enfance est-elle ponctuée de pleurs ? Un rien la rend fontaine débordante Et les flots drainent espoirs déçus et terreurs Jusqu’à l’oubli qui survient tout à coup Tu pleures sur ton malheur ou tes maux Tu pleures parfois même de bonheur Tu t’entraînes à fondre en larmes Pour te faire remarquer des adultes Je suis un personnage, leur dis-tu Faites donc attention...

Publié le 23/04/2017 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Origine (2 : voir d'abord 1)

Que la lumière soit et la lumière fut ! La parole serait donc créatrice Elle-même mouvement en mouvement Mais la parole n’existe que parce qu’il y a Derrière celle-ci la pensée Peut-on penser sans parler ? Oui, on peut maintenant parler sans penser Parce qu’au commencement La pensée a précédé la parole Elle a créé le mot, miracle de création Premier élément de logique en...

Publié le 19/04/2017 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Origine (1)

L’éclair primordial est-il aussi clair ? En un quart de seconde, Dieu créa tout Rien n’existait auparavant, pas de matière Mais pas non plus d’espace ni de temps Le néant inimaginable et sans fondement Peut-on concevoir un tel paradoxe ? Du rien naît le tout, du vide le plein La danse des contraires s’est mise en route Désormais tout marche en opposition Matière et...

Publié le 18/04/2017 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

PÂQUES.

Amélie s'était levée avant d'être bien réveillée, Puis elle s'était élancée à tâtons, En suivant les rires qui carillonnaient dans sa tête.   Non ! C'était plutôt dehors, Quand les sonneurs du dimanche Montaient et descendaient à toute volée, Accrochés au long ruban de leur grelot gigantesque.   Amélie savait pourquoi c'était jour de fête, Des mains...

Publié le 16/04/2017 dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

VILLAGE PAYSAGE

La couleur cendre de l'hiver disparu Nous profitons de la palette d'avril Sur nos épaules presque nus Comme sur un tableau de Bazille Nous mettons notre châle Et partons voir un cheval Près du champ d'oliviers Par un chemin dévié Marchant en silence Je prends de l'avance Pour voir le village Tel un paysage Impressionniste Peint...

Publié le 13/04/2017 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

”LE VOYAGE” PAR BAUDELAIRE

  "Le Voyage   Pour l'enfant, amoureux de cartes et d'estampes, L'univers est égal à son vaste appétit. Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes ! Aux yeux du souvenir que le monde est petit !   Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme, Le cœur gros de rancune et de désirs amers, Et nous allons, suivant le rythme de la lame,...

Publié le 13/04/2017 dans l'écrivain... par Christian Jougla | Lire la suite...

Le chat

  Le chat De sa fourrure blonde et brune Sort un parfum si doux, qu'un soir J'en fus embaumé, pour l'avoir Caressée une fois, rien qu'une. C'est l'esprit familier du lieu ; Il juge, il préside, il inspire Toutes choses dans son empire ; Peut-être est-il fée, est-il dieu ? Quand mes yeux, vers ce chat que j'aime Tirés comme par un aimant Se retournent...

Publié le 09/04/2017 dans Le Blog de... par Louis-Paul | Lire la suite...

Puzzle 50 : Ring the Lullaby (spécial Leonard Cohen)

I heard there was a secret chord, a lullaby for suffering and a paradox to blame. Everybody knows the fight was fixed, the poor stay poor, the rich get rich, who in mortal chains, who in power. A million candles burning for the help that never came. Ring the bells… You say I took the name in vain, I don’t even know the name. If I, if I have been untrue, I hope you know it was never...

Publié le 08/04/2017 dans Clé de mes... par mari6s | Lire la suite...

chauve Souris

   " Chauve-souris masque de l’ombre..." Elles étaient là, tout là-haut sur le mur....     "À mi-carême, en carnaval, On met un masque de velours, Où va le masque après le bal ? Il vole à la tombée du jour.               Oiseau de poils, oiseau sans plumes, Il sort, quand l’étoile...

Publié le 04/04/2017 dans nono par nono | Lire la suite...

QUI SONT CES JEUNES ?

Qui sont ces jeunes couples Qui dansent en boucle Qui croquent l'amour Et parlent de toujours Qui se croient beaux Tel un tableau S'envoient des fleurs Parlent avec le coeur De l'avenir à deux Ne parlent que d'eux Dévorent la vie Se sont épris Avant que la mort Cruel sort Ne songe à eux La course des jours Et de leur amour Rend plus amoureux....

Publié le 03/04/2017 dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

Page : Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant