Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : jean-pierre longre

Tags relatifs

Dernières notes

« Comment effacer la vitre »

Frankie, Le sultan des pâmoisons Alain Gerber Fayard, 2008 (par Jean-Pierre Longre) On connaît l’érudition musicale d’Alain Gerber. On connaît les grands romans qu’il a consacrés au jazz et à certains de ses héros (Louis Armstrong, Chet Baker, Charlie Parker, Billie Holiday, Paul Desmond, Miles Davis…). Erudition et récit romanesque font encore bon ménage dans Frankie , dont...

Publié le 07/11/2008 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

La francophonie vue du Québec… et d’ailleurs.

Pourquoi la Francophonie ? Sous la direction de Louise Beaudoin et Stéphane Paquin vlb éditeur, 2008                              (par Jean-Pierre Longre)   Louise Beaudoin et Stéphane Paquin , dans les...

Publié le 26/10/2008 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

Métamorphoses poétiques

Fleur bleue Flynn Maria Bergmann Navarino Editions, 2008 (par Jean-Pierre Longre) Si l’écriture est une recherche, il semble que pour Flynn Maria Bergmann, comme pour Novalis dans Heinrich von Ofterdingen ou pour Raymond Queneau dans plusieurs de ses romans, ce soit la recherche d’un idéal que tous trois (et accessoirement quelques autres) nomment « fleur bleue ». Et si écrire...

Publié le 23/10/2008 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

« Un écrivain frustré » ou San Antonio en Sorbonne

Faut pas pisser sur les vieilles recettes, San-Antonio ou la fascination pour le genre romanesque Françoise Rullier-Theuret Academia Bruylant, Louvain-la-Neuve, 2008                              (par Jean-Pierre Longre)...

Publié le 21/10/2008 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

Nous aimons avec un cerveau d’enfant

Pourquoi nous aimons les femmes de Mircea Cartarescu, Nouvelles traduites du roumain par Laure Hinckel Denoël, 2008   (par Jean-Pierre Longre)   Pourquoi, vraiment ? Peut-on répondre autrement que par la pirouette finale qui, entre autres merveilleuses raisons, clôt le livre : « Parce qu’elle sont des femmes, parce qu’elles...

Publié le 16/10/2008 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

La Grande Gidouille en minilivre

La Grande Gidouille en minilivre   Le Cercle des Pataphysiciens Collège de ’Pataphysique Mille et une nuits, 2008   (par Jean-Pierre Longre) Pataphysiciens, nous le sommes tous, consciemment ou inconsciemment. « Science des solutions imaginaires » selon Alfred Jarry, « la ’Pataphysique est une science que...

Publié le 14/10/2008 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

L’Eau et le Feu

La Terre et la Guerre Jacques Chauviré Le temps qu’il fait, 2008 (par Jean-Pierre Longre) Certains romanciers assaisonnés à la sauce médiatique actuelle devraient lire le discret docteur Jacques Chauviré (1915-2005), et particulièrement La Terre et La Guerre . Ils y verraient peut-être, s’ils en sont capables, comment un récit de fiction peut à la fois traduire et...

Publié le 29/09/2008 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

Tragédie historique, tragédie humaine

Une passion hongroise Danièle Georget Plon, 2008 (Par Jean-Pierre Longre) Les murs sont tombés, les frontières se sont ouvertes, mais on n’a pas oublié les sanglantes tentatives de libération du passé, notamment celle du peuple hongrois en 1956. Danièle Georget, qui après Goodbye Mister President (Plon, 2007) semble se plaire dans le roman historique, s’appuie...

Publié le 17/09/2008 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

Brûlante commande

La partition Felipe Hernandez Traduit de l’espagnol par Dominique Blanc Verdier, 2008 (par Jean-Pierre Longre) « Si quelqu’un avait assez de clairvoyance et de talent pour appréhender le rythme d’un être et le transformer en harmonie, il transformerait cet être en musique, de telle sorte que si un aveugle entendait cette musique il pourrait voir parfaitement l’image de cet être...

Publié le 08/09/2008 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

Une année désarticulée

Les accommodements raisonnables de Jean-Paul Dubois L’Olivier, 2008 (par Jean-Pierre Longre) Le titre est presque une redondance, et il résonne dans le livre d’échos multiples : comment s’accommoder «raisonnablement » des aléas de l’existence ? Paul Stern – l’anti-héros favori de Jean-Paul Dubois – est confronté à des difficultés conjugales et familiales. Sa femme Anna souffre de...

Publié le 01/09/2008 dans Sitartmag par sitartmag | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 Suivant