Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écriture de soi

Tags relatifs

Dernières notes

Quelques images sauvées du temps où ma famille vivait du peigne et de l'ornement de coiffure

  Sur ce lien, un petit montage sur l'entreprise familiale de peignes et d'ornements de coiffure réalisé par Marie. * Note concernant les papiers à en-tête reproduits ici : le nom de l'entreprise familiale était composé d'une partie du nom d'état civil tronqué (Cottet au lieu de Cottet Emard) et, selon sa volonté, du nom de jeune fille de mon arrière-grand-mère Clotilde...

Publié le 23/06/2020 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

La force de l'âge - tome I de Simone de Beauvoir

Je n'étais pas du tout en veine de romans dernièrement (sans doute l'avez-vous remarqué) mais lire me manquait, lire vraiment , sans compter les heures et sans tourner les pages à demi ennuyée, et pour ce faire, à défaut de fictions, ce sont les existences inspirantes de femmes auteures qui m'ont appelée. Aussi n'ai-je pas rechigné : aux grands maux les grands remèdes grandes vies (et en...

Publié le 15/11/2019 dans La petite... par Estrella Oscura | Lire la suite...

Carnet / Le jour des blouses grises

  Quand j’étais encore concerné, la rentrée des classes marquait pour moi le jour le plus noir de l’année, surtout à l’école primaire. À cette époque, au début des années soixante du vingtième siècle, les vacances d’été commençaient le 27 juin et se terminaient le 15 septembre, ce qui en faisait véritablement, selon l’expression consacrée, les grandes vacances. Le jour de la...

Publié le 02/09/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

La promesse de l'aube de Romain Gary

Donc je découvre La promesse de l'aube et, plus largement, Romain Gary, sur le tard. Pour dire vrai, ça ne m'attirait pas plus que ça et la tentative ratée que j'avais faite il y a peu d'années de La vie devant soi n'était pas pour m'y encourager. Sauf que l'écriture de Gary n'a rien à voir ici avec celle de l'avatar Emile Ajar, heureusement pour moi ( mea culpa pour ceux qui aiment)...

Publié le 11/05/2019 dans La petite... par Estrella Oscura | Lire la suite...

Carnet / Le toucan du tonton Louis

  Un des plaisirs de Noël : le cadeau tardif, toujours inespéré. Quel pouvait être mon âge ? En tous cas, je savais lire. J’étais seul avec ma mère lorsqu’une voix inconnue m’interrompit dans mes coloriages et dans l’écoute d’un de mes disques préférés, Casse-noisette de Tchaïkovski. Je levai les yeux sur un vieux monsieur vêtu de noir qui me parut très grand, chenu, plutôt...

Publié le 28/12/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

La triomphante de Teresa Cremisi

Lorsque l'exercice de se raconter semble trop délicat, et surtout lorsqu'on a passé sa vie à éditer les plus grands noms de la littérature, rien de tel que de se déguiser un peu .  Aussi, Teresa Cremisi, l'auteure, ancienne patronne du groupe Flammarion, devient ici narratrice et personnage sans nom et à l'imagination portuaire . S i elle est triomphante, à l'image de cette...

Publié le 03/08/2018 dans La petite... par Estrella Oscura | Lire la suite...

Dans mon carnet vert

Les pessimistes ont souvent tort. Ce qui arrive est bien pire que ce qu’ils avaient prévu.   Je suis réactionnaire pour le seul plaisir de ne pas être progressiste à votre façon.   L’autre jour, le ciel était comme une vinaigrette en train de prendre.   Ce qui compte dans le roman, c’est le rythme. Le romancier n’a pas besoin de grande intelligence mais de rythme....

Publié le 31/01/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / De l’ours

Parmi le bric-à-brac pathétique d’idées, d’illusions, d’obsessions et de vagues espoirs que nous trimballons tout au long de notre vie comme une batterie de casseroles accrochées à l’arrière d’une voiture de jeunes mariés, notre bestiaire personnel tient une place de choix. Le mien se compose du lézard, du cobaye, de la pipistrelle et, surtout, de l’ours. Il fallut que j’atteigne ces...

Publié le 20/01/2017 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Dans l’ère du soupçon

En ce début d’année, à voir frétiller comme des saumons d’élevage en pleine excitation du festin les candidats au pouvoir, j’entends résonner la fameuse phrase de Tancrède, le neveu de Don Fabrizio Corbera, prince Salina (le Guépard) dans le roman de Giuseppe Tomasi di Lampedusa paru en 1958 : « Si nous voulons que tout reste tel que c’est, il faut que tout change. »   Plus que...

Publié le 11/01/2017 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Revenant

Être disponible à l’instant et le revivre en pensée plus tard, tel est pour moi le plaisir du voyage.  Le retour sur l’instant passé n’est pas seulement un souvenir mais une sorte de double vie dont j’avais déjà conscience tout enfant sans être capable de nommer cet état d’oscillation entre la plénitude et une légère mélancolie. Lorsque ces parenthèses dans l’écoulement du temps...

Publié le 17/12/2016 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant