Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : hamlet

Tags relatifs

Dernières notes

Caricature Jean-Luc Mélenchon

La Semaine de Zombi. Dimanche : Le seul endroit où a jamais régné l'égalité républicaine, dada de Mélenchon, ce sont les cimetières. C'est pourquoi la République française tend au massacre.

Publié le 30/04/2017 dans Zébra par Zébra | Lire la suite...

Hamlet***

Adolescent, cette adaptation de "Hamlet" par Barbara Graille (scénario) et Gianni De Luca (dessin) m'avait enthousiasmé ; je suis enclin à être plus critique depuis que je connais mieux le théâtre de Shakespare, et "Hamlet" en particulier qui fait partie des "pièces phares". La force de Shakespeare tient dans l'emploi des mots justes et de métaphores qui se gravent profondément dans...

Publié le 31/01/2017 dans Zébra par Zébra | Lire la suite...

Foi et Raison

Un catholique authentique, se réclamant de la Parole de Dieu, ne peut amalgamer la foi et la raison, ni même les juxtaposer. - Seule la foi sauve, dit justement l'apôtre Paul, et non les oeuvres. Cette mise en garde de Paul, fortement étayée, est dépourvue d'ambiguïté. Il faut en déduire que la "raison" n'a pas de portée universelle selon Jésus-Christ. Aucune société n'a de d'ailleurs...

Publié le 31/01/2017 dans Lapinos par Xavier JASSU | Lire la suite...

Qui a peur de Shakespeare ? (4)

Petit feuilleton littéraire estival Le mystère de la fable Le halo de mystère qui entoure Shakespeare est donc, pour une part, le résultat d'un malentendu ou de contresens manifestes, disions-nous dans le précédent épisode de ce feuilleton . Quelques dizaines de milliers d'ouvrages ont été rédigés afin de défricher le terrain et permettre une meilleure compréhension du théâtre de...

Publié le 10/08/2016 dans Zébra par Zébra | Lire la suite...

Qui a peur de Shakespeare ? (3)

Petit feuilleton littéraire estival Quelques hypothèses et une certitude Nous pouvons comparer Shakespeare à une haute montagne tel le Mont-Blanc ; son nom est familier de tout le monde ; presque aussi nombreux sont ceux qui ont aperçu le fameux mont de loin, par temps clair ; mais, quant à ceux qui ont escaladé les pentes du Mont-Blanc, atteint son sommet, ils forment un petit...

Publié le 27/07/2016 dans Zébra par Zébra | Lire la suite...

Emil Cioran, De l'inconvénient d'être né

                                          Il fut un temps où le temps n’était pas encore… Le refus de la naissance n’est rien d’autre que la nostalgie de ce temps d’avant le temps.      L’appesantissement sur la naissance n’est rien d’autre que le goût de...

Publié le 15/06/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Manifestation (7)

VII   S’il y a un Dieu pour les ivrognes, comme le chante le proverbe, alors il doit y avoir un Dieu pour tout le monde, puisque tout un chacun se révèle un tant soit peu ivrogne, à mener brutalement sa vie sans prendre le temps, le souci, l’intelligence d’y regarder d’aussi près qu’un but comme le salut de l’âme le mériterait. The time is out of joint depuis plus longtemps...

Publié le 19/01/2016 dans SOLKO par Solko | Lire la suite...

Rêveuse bourgeoisie

L'intellectuel est pris dans un rêve, comme une mouche dans une toile d'araignée. Le vrombissement que fait la réflexion de l'intellectuel, en produisant son mouvement paradoxal, attire tout un tas de petits moucherons faibles d'esprit à sa suite ; leur vol ressemble au cours du hasard. Je tiens la comparaison des intellectuels avec des mouches d'Aristote. Pourquoi Hamlet est-il sans pitié...

Publié le 22/10/2015 dans Lapinos par Xavier JASSU | Lire la suite...

Autour d'Hamlet

L'étude du "Hamlet" de Shakespeare par Lise Contour-Marsan (1969) fournit plus de renseignements sur l'appareil critique extraordinairement volumineux concernant cette tragédie qu'elle ne contribue à élucider cette pièce. Contour-Marsan note ainsi ce paradoxe : l'accumulation des études, qui se comptent en dizaines de milliers (comparativement aux Anglais, aux Américains et aux Allemands,...

Publié le 10/10/2015 dans Lapinos par Xavier JASSU | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant