Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : solitude

Tags relatifs

Dernières notes

Déconfiture de la quarantaine, par NAOMI HAL

Je ne vais pas passer par quatre chemins, Pierre. Tu sais que je t’aime, t’admire et te trouve beau même si tu es obèse, hypocondriaque et parfois puéril. J’aime tes travers, tes ratures, tes hontes que tu racontes sans tabou, j’aime les descriptions faites sur ce blog de ces orgies de bouffe que tu ingurgites sans scrupule, ces quantités astronomiques que tu avales pour tenter de combler tes...

Publié le 26/06/2020 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Courir pour se trouver

Vibrer à l’unisson de la nature Entrer en phase avec elle Et se laisser aller sans protester Courir, courir, encore courir Jusqu’à ce que le but ne soit que de se trouver   Une carte et la volonté d'aller au bout de soi, chaque matin aller à l'aventure et sortir de ses habitudes. Prendre la voiture, faire quelques kilomètres et laisser son coursier en ayant mémorisé la...

Publié le 19/05/2020 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Edward Hopper

https://www.youtube.com/watch?v=sWFewI_bfDA La beauté derrière la banalité de la vie quotidienne. Elle ne tient qu'à l'absence du décor social qui habituellement voile notre regard sur les choses. La vie crue d'un homme du XX° siècle.

Publié le 22/04/2020 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Sur les ossements des morts d'Olga Tokarczuk

Dans un petit village complètement paumé de la Pologne (on peut difficilement faire plus reculé) non loin de la frontière tchèque, vivent à l'année trois seuls personnages - les autres sont des estivants : Janina Doucheyko qui déteste son prénom, étonnante petite bonne femme vieillissante, ancienne ingénieure des ponts, professeure d'anglais pour le plaisir, férue d'astrologie et de...

Publié le 15/04/2020 dans La petite... par Estrella Oscura | Lire la suite...

Vie collective

Vie collective, une plaisanterie subie : Chaque homme, seul, au milieu de tous. Et chacun se referme sur son monde comme un enfant abandonné. Trouver l’amour au-delà des visages.

Publié le 29/03/2020 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Tête froide

Il n’y aura pas de messe, personne pour prendre en charge la douleur, lui donner un semblant de distance. Vous serez invités à vous recueillir dans une pièce inhumaine, avant que la crémation commence, qui se déroulera sans vous, et c’est là que, pour toi, le bât blesse. Sans vous. Il sera seul face au feu, glissant dans le four jusqu’à la totale désintégration, seul, livré à la machine, à la...

Publié le 02/02/2020 dans off-shore par nauher | Lire la suite...

VISAGE

  solitude totale   à visage découvert rencontre infinie    

Publié le 20/01/2020 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Auréolée de bonheur

Auréolée de bonheur, elle avançait lentement Tout portait à croire qu’elle ne croyait plus à la vie Elle avait tout quitté, son mari et sa maison Et maintenant errait en quête d’inspiration Le jour se levait et ses yeux s’ouvraient enfin Sur un monde nouveau si dissemblable de l’ancien Plus rien ne l’attachait au passé, ni même au présent Auréolée de bonheur, elle avançait...

Publié le 20/12/2019 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Méditation - Solitude

« La solitude peut devenir l'écrin de la présence, de l'amour qui est Quelqu'un. « La cellule c'est le Ciel » écrivait Guillaume de Saint-Thierry dans sa Lettre aux Frères du Mont-Dieu . Ce n'est pas quelqu'un qu'on attend pour dans vingt ans ou après la mort... Il est là. Et s'Il est là, vraiment là, alors s'ouvre sur l'infini la porte de la chambre cachée. Elle s'ouvre afin que s'établisse...

Publié le 06/11/2019 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

Marie Noël, jour après jour

C’est l’une des très grandes femmes de lettres du XXe siècle – à l’égal d’une Colette, selon Montherlant – mais dont la renommée peine à s’imposer. Marie Noël est oubliée, et c’est injuste. Il faut dire aussi que cette auteure bourguignonne (comme Colette, d’ailleurs), n’aura jamais bougé d’Auxerre et a cultivé une forme de discrétion tout au long de sa vie (" Et quand tu m’écouterais, /...

Publié le 02/11/2019 dans Bla Bla Blog par Bruno Chiron | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant