Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : temps

Tags relatifs

Dernières notes

DÉJÀ selon Charles REZNIKOFF

  Pas même eu le temps de me tenir parmi les prés, ni de m'offrir pleinement à la tendre écume, et te voici déjà, vent mauvais.   Charles REZNIKOFF , Poèmes (1920), trad. E.Antonnikov et J.Silberstein, Héros-Limite    

Publié il y a 7 jours dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

MAI

Le 3 : les trois saints au sang de navet, Pancrace, Mamert et Servais, Sont bien nommés les saints de glace, Mamert, Servais et Pancrace. Le 15 : à la Sainte Denise Le froid n'en fait plus à sa guise. Le 16 : à la Saint Honoré, Sil fait gelée, Le vin diminue de moitié. Le 18 : Bon fermier à Sainte Juliette Doit vendre ses poulettes. Le 22 : Beau temps du jour...

Publié le 06/05/2021 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

It's five o'clock

( Mes photos- Oranger à Nice ) La vraie cause de la gravité est surprenante, je lis dans The News from Space . La gravité n’est pas une force de la nature, mais elle en émerge. La gravité, c’est la courbure du temps, la dilatation du temps provoque la gravité. Des corps géants, comme la Terre, n’exercent pas de force de gravité, mais ils font que le temps passe plus lentement à...

Publié le 01/05/2021 dans elargissemen... par Carmen SERGHIE LOPEZ | Lire la suite...

Monde quantique (2)

L’enfant ne peut passer la main A travers une table épaisse Il ne peut faire comme Monsieur Dutilleul Et devenir le passe-muraille « Garou Garou »    La matière est donc presque du vide Un flou quantique baignant dans l’infiniment petit Selon le principe d’incertitude d’Heisenberg Et le principe d’exclusion de Pauli Heureusement, deux électrons semblables Ne...

Publié le 20/03/2021 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Monde quantique (1)

Le monde quantique est un monde enchanté Rien ne s’y passe comme ailleurs On cherche l’électron et on ne trouve Qu’une danse dans le vide astral Les électrons nagent dans le vide Sans savoir où ils sont, ni où ils vont L’atome est stable et dur L’électron est un fantôme Il est instable et navigue dans le vide Plus on approche de la consistance du virtuel Plus le réel...

Publié le 19/03/2021 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Mouvement (3)

Energie-matière, espace-temps   Deux couples liés entre eux Quatre piliers indispensables au cosmos Pour devenir terre d’accueil  De la vie et des espèces Sans énergie, pas de matière Sans matière, pas d’espace  Sans espace, pas de de temps Sans temps serais-tu toi et moi ? La matière c’est de l’énergie L’énergie c’est de la matière L’espace c’est du...

Publié le 18/03/2021 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

La MÉTÉO selon Jacques LACARRIÈRE

  La météo ! Ainsi privé de cette moitié, cette -rologie qui devrait suivre et qui a disparu des usages comme le - tographe du cinéma et le - cipède du vélo (et l'on sait qu'un suffixe perdu ne repousse jamais chez les mots, au contraire de la queue des lézards), ce mot serait inexplicable si demain tous les dictionnaires de la langue disparaissaient dans un vaste incendie...

Publié le 07/01/2021 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Le TEMPS selon Nelly SACHS

  ... Ô temps dont la seule aune est le mourir, Comme elle sera facile, la mort, après ce long entraînement.   Nelly SACHS , Éclipse d'étoile, trad. M.Gansel, Verdier, 1999    

Publié le 05/11/2020 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

RAGTIME

  chiffon agité de gauche à droite   temps noir et blanc du ragtime    

Publié le 18/10/2020 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Gisèle PRASSINOS encore dans le SOIR

  Le soleil claironne l'approche du soir embrase la barbe des nuées. Encore un jour laissé de l'autre côté du temps.   Qui ne le sait ?   Seul le lilas étourdi écoute la mort des abeilles sans pâlir   Gisèle PRASSINOS , L'instant qui va, Folle Avoine, 1985    

Publié le 15/08/2020 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant