Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : temps

Tags relatifs

Dernières notes

Jean Tardieu, Obscurité du jour

  Tandis que la notation des sons musicaux (pour ne parler que de l’Occident) naissait puis se précisait comme écriture particulière, lue par des yeux qui ont des oreilles, ce qui s’écoute était aussi « regardé » par les peintres.   Je pense à Sofonisba Anguissola, à Vermeer, aux Caravagesques, à Renoir, à tant d’autres. Leurs personnages sont là, ouvrant la...

Publié il y a 1 jour dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Guiseppe Bonaviri, « Harmonie »

  « Si – depuis le Timée de Platon jusqu’à saint Augustin et de ces derniers jusqu’à Kant et Newton – l’idée du temps nous conduit tout au long des siècles, au sentiment projectuel ( progettuale ) de Heiddeger, aux relations des mouvements et aux variations électromagnétiques  d’un champ, selon Einstein, elle demeure pour moi liée à la mémoire d’un temps immobile et...

Publié il y a 5 jours dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Le Traité du Sablier, Ernst Jünger

Le Traité du Sablier, Ernst Jünger   BAGLISTV   Introduction du séminaire intitulé « Initiation, transmission, transformation. Rites de passage et figures de passeurs de l’Antiquité à nos jours », avec Françoise Bonardel.   Pour accéder à l'intégralité de l'échange: https://www.baglis.tv/ame/initiations... Le...

Publié il y a 9 jours dans Euro-Synergies par Ratatosk | Lire la suite...

Le temps, ce petit farceur

Enfant on me disait prends ton temps adolescent tu as bien le temps   Alors je me suis installé dans la patience comme dans un fauteuil bancal   Un fauteuil bancal reste un fauteuil J’ai manqué des trains et des rendez-vous   Et voilà que sur le tard moi qui n’ai jamais couru il m’arrive parfois de me surprendre en homme pressé  ...

Publié il y a 28 jours dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Le DIMANCHE

    Jour sans pain par son allongement et parfois d'hostie attendu comme le messie d'un soleil éternel qui pourtant chutera dans l'heure liquide d'un crépuscule monochrome, c'était dimanche.  Il aurait fallu en maître du temps y dresser un zénith perpétuel, effaçant les mirages des routes rectilignes et tous leurs points de fuite, y souffler les vieilles lunes pour se...

Publié il y a 28 jours dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Pressé

J’ai longtemps été un homme pressé, même lorsque je crois ne pas l’être et prendre mon temps : pressé dans mes sensations, l’une à peine goûtée, je veux passer à l’autre ; pressé dans mes émotions, toujours vouloir ressentir plus et se croire prêt à plus d’émotions ; pressé dans mes pensées, à croire trop vite les plus convaincantes. Il y a deux manières de ne pas être...

Publié le 04/06/2020 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

La VIE selon Dominique ROLIN

  La vie n'existe pas davantage que le temps. La survie est la seule réalité de ce monde.   Dominique ROLIN , L'infini chez soi, Denoël, 1980.    

Publié le 02/06/2020 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Étienne Faure, Légèrement frôlée

Où est l’exil, en sueur, en train jadis accompli si les avions, presque à la vitesse du mensonge nous déposent en des lieux prémédités de loin, transmis par la parole, des papiers traduits ou rédigés dans la langue des mères, où est l’exil, un écart temporel réduit à rien — espace crânien où l’on revient sur ses pas pour retrouver l’idée perdue en route —...

Publié le 31/05/2020 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Jacques Roubaud, Strophes reverdie

49 Qui ne veut plus savoir ce qui se passe   Arrête ta mémoire Personne ne viendra Conclure cette histoire Ni du cœur ni du bras Tu ne tireras gloire   50 Plaine perdue   Je me suis élongué longtemps Dans l’herbe arasée de la plaine Au loin vont les collines molles Tout ce que j’étais je l’étais Mais tout ce qui viendra n’est rien...

Publié le 21/05/2020 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Le temps du sable...

C'est de ressemblance que vit le sable ; c'est de son vide diapré qu'il meurt. Edmond Jabès, Le petit livre de la subversion hors de soupçon   Sable, sables… Je rêve de sable. Marcher pieds nus sur la plage, marcher longtemps, jusqu’à atteindre un autre lieu, s’arrêter et méditer devant la mer, Méditerranée évidemment. J’ai des tas de souvenirs de sable, celui des plages, celui...

Publié le 06/05/2020 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant