Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : poème

Tags relatifs

Dernières notes

Concision 72

Par des lieux désertés Dans l'espace saturé La présence instaurée.

Publié le 28/10/2017 dans Music Books... par Play B | Lire la suite...

Délire doux

Retour aux prémices de l’horloge Là où rien ne frotte ni ne pèle Ça gratte la tête jusqu’à la sortie Et ça crie plus fort que toi-même D’où vient ce froid plaisir Qui obscurcit la douceur de l’avenir Une boule dans la gorge, pesante T’empêche de délirer sans raison Mais est-ce si logique que cela Je ne sais d’où tu viens ni où tu vas Mais je pars avec toi, t’accompagnant...

Publié le 28/10/2017 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Treizième poème du bois de chauffage

Les nuages poussés par la bise sentent la neige   Il arrive que quelque chose ou quelqu’un qui menacent puissent dégager une odeur particulière   Aujourd’hui ce n’est qu’un parfum de neige mais le bois n’est pas encore livré   N’y pensons plus l’éclaircie passe dans les frênes   Photo : éclaircie dans les frênes, chez moi © Éditions...

Publié le 28/10/2017 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

la fabrique 12 : je te regarde

je te regarde je te regarde je ne me lasse pas de te regarder à chaque instant à chaque moment je te regarde je ne cesse de te regarder à la dérobée je te regarde je te regarde quand tu marches dénudée quand tu dors allongée à mes côtés quand tu montes lentement les escaliers je te regarde je ne cesse de te regarder je te regarde quand attentive tu te maquilles le matin quand tu t'habilles...

Publié le 27/10/2017 dans Music Books... par Play B | Lire la suite...

Douzième poème du bois de chauffage

Voilà une belle journée pour le petit bois car cette nuit le grand vent a secoué les frênes et tout ce qu’il pouvait   Il faudrait remplir des brouettes avant la pluie le temps pourrait manquer   Mais j’ai compris que le temps a toujours été le luxe de ma vie étrange et je reste assis au milieu de la ronde des feuilles d’automne qui ressemblent à des papillons  ...

Publié le 26/10/2017 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Clinique

  L’odeur lisse et sans parfum Des cliniques d’un jour ou d’une nuit Vous entrez dans la chambre, éteint Pour sortir vert comme un fruit   ©  Loup Francart  

Publié le 25/10/2017 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Onzième poème du bois de chauffage

Ils retournent à l’état sauvage mes arbres fruitiers je n’ai ni le temps ni les compétences pour les en empêcher   J’ignore si l’on peut encore les rattraper ils me prennent de vitesse et Dieu sait que moi aussi je m’ensauvage alors pourquoi pas eux   Le pommier le poirier le cerisier et le prunier sont tout barbus il paraît que ce lichen qu’on appelle tabac de sorcière...

Publié le 25/10/2017 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Concision 71

Au plaisir qui monte Son regard d'un voile paré La nuit murmure.

Publié le 22/10/2017 dans Music Books... par Play B | Lire la suite...

Devenir

Un rêve me poursuit Comme un orage le long d’une vallée Il revient à tout moment Sans jamais me séduire Ce n’est pas qu’il ne le cherche pas Il emprunte les voies délaissées Me tend la main derrière le mur Il ne barre pas la route du bonheur Il ne crie pas pour me faire peur Il m’enveloppe de brume Et je marche dans la poudreuse Levant haut les genoux Sous son toit,...

Publié le 21/10/2017 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

J'AI VU SIMONE (un peu d'humour)

J'ai vu Simone Qui s'époumone Et puis Omar Qui en a marre De la pluie Qui sans bruit Ruisselle En eau de vaisselle. (22.07.16)

Publié le 20/10/2017 dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

Page : Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant