Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écriture

Tags relatifs

Dernières notes

La figue tombe toujours assez loin du prunier

Oui, j’ai un peu changé le titre pour ne pas risquer de vous lasser. Car je sais bien d’expérience qu’un lecteur, ça se lasse assez vite… Pas qu’ça à faire, à la fin ! Bon, mais je voulais quand même dire que mon ami Frédéric Constant, un homme d’une gentillesse et d’une culture littéraire exquises, par ailleurs Directeur de la Médiathèque de l’Institut français de Varsovie, allait...

Publié le 10/09/2017 dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

Eau

Tu es eau, pure, à soixante pour cent Tu n’es cependant pas transparent Ton œil, mouillé, ne voit pas la larme Et ainsi l’eau, qui huile son charme Pourtant tu aimes le soleil asséchant Qui t’enlace tendrement dans le couchant Et le feu que l’eau vainc facilement Ou qui l’épuise subtilement L’eau t’entraîne vers les rivages Où tu contemples l’horizon sauvage Frontière...

Publié le 07/09/2017 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

La nuit a été bonne ?

Publié le 06/09/2017 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Lectures

Je me souviens très bien que François Bon me disait, en substance et en 2006, « ouvre un blog, sois présent dans l’espace numérique car tout se passera bientôt  là. » En dépit de notre brouille, je lui en sais gré. Et même s’il s’est un peu trompé, c’est vrai que beaucoup de notre écriture est médiatisée par le net, à tel point que je pense que si je n’avais pas...

Publié le 04/09/2017 dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

La Pomme est tombée...

Disponible sur commande chez votre libraire, dans certains espaces culturels Leclerc et sur le site de l'éditeur, frais de port offerts, ICI . * " [...] eussiez-vous connu mon père que vous seriez aussi interloqué que moi car si je le revois nettement, là-bas chez nous, sur la plaine charentaise, en travailleur débonnaire, avec une fourche, un râteau ou un sarcloir entre les...

Publié le 03/09/2017 dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

SEPTEMBRE

Septembre se nomme Le mai de l'automne. Septembre humide Pas de tonneau vide.                                 Le 1er septembre : pluie de Saint Gilles ruine les glands. Le 11 : tu peux semer sans crainte             Quand arrive la Saint Hyacinthe Le 15 : la...

Publié le 01/09/2017 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Echappée

Ce n’est pas moi, te dis-je, qui est maladroit, C’est elle ; regarde-la, innocente, immobile, Reposer chaque doigt sur la pointe d’une étoile Et se mouvoir dans la souplesse de l’eau. Attendrie et fidèle, parfois elle vient caresser Un sourire ou une paupière inquiète, A cet endroit où la peau est usée Et se fait plus douce au bout des doigts. Mais d’autres jours, fatiguée,...

Publié le 31/08/2017 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Historique anecdote

 Je vous livre une anecdote lue dans une revue historique polonaise, "Mòwią wieki" , Les siècles racontent. Les Polonais, qui ont longtemps cru que Napoléon victorieux des empires centraux et du tsar de toutes les Russies serait leur libérateur, vouent malgré tout une grande admiration à l'empereur. Ils sont à son propos friands d’anecdotes. Celle-ci pourtant dénote, peu glorieuse...

Publié le 29/08/2017 dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

Cohérence des contradictions

Depuis mes années de lycée, depuis ma première barbe contestataire, mes premiers livres dits subversifs , la rencontre avec mes premières amours, j’abhorre la vilénie du monde politique alors que rares sont les jours où je ne tiens pas un propos ayant peu ou prou trait à la politique. J’aime la camaraderie, l’amitié, l’ambiance bon enfant, les tapes fraternelles sur l’épaule, la complicité...

Publié le 28/08/2017 dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

Insomnie

Ne plus voir dans l’œil que l’on croise Ignorer les doigts fragiles qui se tendent Ne plus même entendre les pas derrière soi Ou la plainte silencieuse arrêtée sur les lèvres Partir sur l’asphalte les yeux clos L’oreille sourde, la main sur le bâton Souvenirs encore de ce rêve ébauché Un matin où le soleil rouge sur la ville Ensanglantait les visages fermés et muets Puis le...

Publié le 27/08/2017 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Page : Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant