Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écriture

Tags relatifs

Dernières notes

Soi

L’infini n’a pas de fin ; Mais… A-t-il un commencement ? Et s’il n’a ni début ni fin, Existe-t-il réellement ? S’il s’effiloche lui-même, Comment se situer dans cette absence ? L’infini n’est pas le vide, Il est toujours appréhendable. Mais un seul grain de fini Suffit-il à faire de l’infini ? L’homme, curieux par nature, Cherche à atteindre la dernière page. Mais si...

Publié il y a 46 minutes dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Le banc.

FORME NOUVELLE (Seconde version) . D'un mot, ils se sont dit adieu, En effaçant leurs deux prénoms, Au creux du banc des amoureux.   Ils auraient pu gracier leurs vœux, Mais bien trop loin des oraisons, D'un mot, ils se sont dit adieu.   Ils vont partir vers d'autres cieux, En déposant le cœur d'un "non", Au creux du banc des amoureux.  ...

Publié il y a 1 jour dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

D'un seul mot.

FORME NOUVELLE (Première version) . De mes vœux ne reste guère, Quand elle a fui sans chuter Sur mon amour mis en terre.   Elle est partie, ma geôlière Et dans ses ris libérés, De mes vœux ne reste guère.   Exhumées par cet éclair, Des larmes se sont niellées Sur mon amour mis en terre.   Ma vie retourne en jachère ! En ces espoirs...

Publié il y a 1 jour dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

Simple, comme un bonheur.

FORME NOUVELLE (Première version) . J'ai vu l'âme du printemps Broder le nid des oiseaux Au cœur d'un ciel verdoyant.   Sur un nuage d'argent, Pour féconder les ruisseaux, J'ai vu l'âme du printemps.   Des feuillages larmoyants, Elle a séché les rameaux Au cœur d'un ciel verdoyant.   Loin des frimas languissants, Au soleil des...

Publié il y a 1 jour dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

Nouvelles en vrac

. Dans le sud où j'habite, l'été n'a pas encore dit son dernier mot. La terre du jardin est très très sèche, il faut absolument arroser au pied des plantes tous les soirs.                                         . Nous avons pris des bains tous les après-midi dans notre...

Publié il y a 2 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Rêveries à Vic en Bigorre

Quelques jours à Vic en Bigorre, charmante petite ville non loin de Tarbes, m'ont incité à de douces rêveries ... Remplir ces jolis paniers de tant de mots d'amour pour l'humanité qu'il n'y aurait plus de place pour la haine et l'insulte. Faire des rondes autour des grands arbres rouges d'une forêt métallique. Partir à l’aventure sur un cheval de pierre vivifié par...

Publié il y a 5 jours dans Laboratoire... par Ariaga | Lire la suite...

NUAGES

Nuages filent Vers la mer Attirés. (photo prise ce matin vers 11 heures)

Publié il y a 6 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Les petits tout-puissants.

Au guichet, ils trônent avec arrogance, Impeccablement perchés sur le tabouret royal, Daignant laisser leur regard condescendant Filtrer au travers de leur bouclier vitré.   Ils permettent à leur cœur bien dressé De vaguer au-delà du guichet inquisiteur, Momentanément envahi sans pudeur Par l'un de ces demandeurs en détresse.   Un quémandeur désarmé de...

Publié il y a 6 jours dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

La raison, entre le rire et la colère ?

Difficile de savoir si l'équilibre est là, ne jamais se mettre en colère peut paraître signe de sagesse pourtant il est parfois sain de ressentir de la colère, pas forcément de l'exprimer et de la projeter en dehors de soi mais de la ressentir en soi. Une colère trop longtemps retenue fabrique de la haine qui est bien pire, bien plus cruelle, bien plus entière et qui peut désarmer. Je me...

Publié il y a 7 jours dans helenablue par Hélène | Lire la suite...

Les acquits désarmés.

D'une main désolée, il creusait les poubelles.   Noyé dans la ruée vers l'or de ce 21 ème siècle, Il cherchait le filon qui permet d'exister En grattant l'inutile des autres.   Il voulait nourrir les derniers souffles de son couple.   Oublié dans l'enfer d'une retraite indigente Et promenant sa disgrâce au hasard des trottoirs, Il fouillait entre...

Publié il y a 7 jours dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant