Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : prairie journal

Tags relatifs

Dernières notes

Carnet / L'instant du voyage

Être disponible à l'instant et le revivre en pensée plus tard, tel est le plaisir du voyage. Le retour sur l'instant passé n'est pas seulement un souvenir mais une sorte de double vie. Quelques jours ou des années voire des décennies peuvent séparer un bel instant d'un autre. Parfois, l'instant unique, réel et revécu en rêve éveillé, devient alors comme une maison du retour dont on peut...

Publié le 02/03/2021 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Poésie rétive

Je ne sais plus qui a dit : « la seule volonté d'écrire un poème tue le poème » . C'est pour cela que je reviens toujours à la poésie. La poésie est rétive. Vous ne la conduisez pas, elle vous conduit. Elle résiste à toute volonté, à tout projet, à toute stratégie, à tout commerce, à tout succès, à tout échec. Avoir écrit un poème (non pas parce que vous en avez décidé ainsi mais parce...

Publié le 15/02/2021 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Nocturne au vélomoteur

Elles sont bien pâlottes cette nuit ces étoiles qui brillent par intermittence dans le ciel brouillé où se répercute l’écho sinistre du vrombissement d’un avion. Je vois ses feux clignoter très haut entre deux bandes d’espace encore dégagées. Parfois, ce grondement me tire de mon sommeil trop léger et je me retrouve dans la peau de l’enfant que j’étais à l’époque où j’habitais dans la...

Publié le 03/02/2021 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Commencement d'un nouveau carnet

Mon esprit plutôt lent et le harcèlement du quotidien m’obligent à tenir des carnets. Comparés à ceux d’autres auteurs, les miens sont assez mal tenus mais bien utiles pour ne pas trop perdre des moments vécus, des surprises de lecture, des colères ou des instants d’accord avec le monde. Ils me sont bouées dans le naufrage, cailloux dans la forêt.   À l'intérieur, mes carnets n’on...

Publié le 09/12/2020 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Le jour des blouses grises

Quand j’étais encore concerné, la rentrée des classes marquait pour moi le jour le plus noir de l’année, surtout à l’école primaire. À cette époque, au début des années soixante du vingtième siècle, les vacances d’été commençaient le 27 juin et se terminaient le 15 septembre, ce qui en faisait véritablement, selon l’expression consacrée, les grandes vacances. Le jour de la rentrée,...

Publié le 31/08/2020 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Ma nuit du mur (à propos des trente ans de la chute du mur de Berlin)

On a dû vous poser la question : Et toi, que faisais-tu ce 9 novembre 1989 ? La chute du mur de Berlin fut pour moi un non événement parce que je vivais ce jour-là ou plutôt cette nuit-là un des plus importants épisodes de ma vie, la naissance de ma fille. Il faut dire qu’à cette époque, j’avais le nez dans le guidon car cela faisait déjà trois ans que la hiérarchie du quotidien...

Publié le 09/11/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / À propos d’école

Je n’ai jamais été heureux à l’école. Dans mon livre Prairie journal , recueil de mes carnets de 2006 à 2016, je ne suis pas toujours tendre lorsque j’évoque mes souvenirs scolaires des années soixante, notamment ceux de l’école primaire privée où j’étais un élève médiocre et inquiet.   Je dois pourtant reconnaître au moins une qualité à l’école de cette époque : nous y...

Publié le 22/10/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Le jour des blouses grises

  Quand j’étais encore concerné, la rentrée des classes marquait pour moi le jour le plus noir de l’année, surtout à l’école primaire. À cette époque, au début des années soixante du vingtième siècle, les vacances d’été commençaient le 27 juin et se terminaient le 15 septembre, ce qui en faisait véritablement, selon l’expression consacrée, les grandes vacances. Le jour de la...

Publié le 02/09/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Un vieux libraire

Pour moi-même et les autres enfants élevés dans cet univers protégé qu’était le boulevard Dupuy à Oyonnax, la mitoyenneté permettait de circuler sans risque d’un jardin à l’autre. Peu de voisins y trouvaient à redire et cette mitoyenneté qui tourne aujourd’hui au cauchemar pour beaucoup de monde se vivait d’autant plus harmonieusement que les propriétés étaient toutes vastes.   Une...

Publié le 27/08/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Du voyage nocturne

  Je me suis toujours considéré comme quelqu’un qui n’a aucun sens de l’orientation. Entre dix-sept et trente ans, les années où j’ai été le plus contraint de me déplacer pour des raisons professionnelles, j’en étais même arrivé à la conclusion que je souffrais de débilité spatiale. En réalité, je me perdais partout où j’allais parce que je n’avais pas envie d’y aller !...

Publié le 12/04/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant