Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : perte

Tags relatifs

Dernières notes

Étienne Faure, Légèrement frôlée

Où est l’exil, en sueur, en train jadis accompli si les avions, presque à la vitesse du mensonge nous déposent en des lieux prémédités de loin, transmis par la parole, des papiers traduits ou rédigés dans la langue des mères, où est l’exil, un écart temporel réduit à rien — espace crânien où l’on revient sur ses pas pour retrouver l’idée perdue en route —...

Publié le 31/05/2020 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Où est la maison ?

Phot Sara Les maisons, ces lieux où l'on se sent chez soi quand le soir tombe, les maisons se perdent avec le temps, les vicissitudes de l'âge et de l'argent. Les familles, ces maisons aux recoins poussiéreux et secrets, s'accroissent et se délitent, se réunissent et s'éparpillent, pour n'être presque plus, avec le temps, les vicissitudes du cœur et de l'argent. Les livres même, tombent...

Publié le 06/04/2019 dans AlmaSoror par Note | Lire la suite...

Scènes de vie villageoise – Amos Oz

Scènes de vie villageoise a en fait été écrit quelques années avant Entre amis le précédent recueil de nouvelles d’Amos Oz que j’ai lu. Il est ainsi la matrice de ce recueil de nouvelles que j’avais grandement appréciées. Les deux livres partagent ainsi de nombreuses choses : une même structure, une même ambition et un même talent. Les huit nouvelles de scènes de vie...

Publié le 24/07/2018 dans Fahrenheit 451 par Alix | Lire la suite...

étrange torpeur

Elle éprouvait une étrange torpeur, comme un désintéressement morbide de toutes choses, sauf à l’action, une action primaire, sans intérêt, sans but, mobilisant chaque geste possible du corps, occupations inutiles, mais nécessaires pour ne pas sombrer dans l’ennui. Et encore, l’ennui était-il possible à ce stade du détachement de la pensée, comme si tout ce qu’elle avait aimé, ces idées...

Publié le 22/03/2018 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Compliment cavalier (d'œil en deuil)

La perte en creux là, sous nos yeux si vivace que le chiendent bombe le torse et se défend contre le vide (affreux tonneau des Danaïdes) y fout le feu ! et fait jaillir - éminemment ! l'obstination du souvenir contre l'abandon désastreux   tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK pour un Impromptu Littéraire commis par Cavalier

Publié le 04/02/2018 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Si le grain ne meurt...

16.4.2017   Si le grain ne meurt...   Matthieu 28 : 1-10         Jean 12 : 23-25 télécharger le texte : P-2017-04-16.pdf Chers frères et sœurs en Christ, Un ange a roulé la pierre... Jamais Marie de Magdala et l'autre Marie n'auraient imaginé vivre cela! Jésus-Christ est ressuscité... Jamais les disciples n'auraient...

Publié le 17/04/2017 dans Clamans par Jean-Marie Thévoz | Lire la suite...

Pauline Klein, Les Souhaits ridicules

                            Il y a fort longtemps, dans une contrée retirée de Bretagne, je tombais secrètement amoureuse d’un jeune garçon rencontré en été. Il s’appelait Frédéric Bresson. Un après-midi, je l’avais suivi dans sa chambre. Il avait ouvert un coffre à jouets, et m’avait tendu une boussole. C’était une...

Publié le 16/02/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Ilse Aichinger, Josefstadt

                                                                                   Josefstadt École de l’après-midi, asile des aveugles, une pièce de monnaie perdue sur la...

Publié le 02/12/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Méditation - « Quiconque perd sa vie à cause de moi la trouvera » (Mt 16, 25)

« Si tu as trouvé le Christ, tout le reste n'est que perte. Il est la perle unique, à la fois parure et fortune de qui l'a trouvé et pour laquelle, dans la joie, il vend tout. Tu veux être partout avec le Christ : alors n'aie plus de « chez toi » ; sois disponible à Dieu et aux autres ; n'aie plus de « chez toi » pour t'y replier égoïstement mais seulement pour accueillir ton frère. Il...

Publié le 09/11/2016 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

Jean Genet, Ce qui reste d'un Rembrandt déchiré...

                                                      Ce qui est resté d’un Rembrandt…   Comme une odeur d’étable : quand, des personnages, je ne vois que le buste (Hendrijke à Berlin) ou seulement la tête, je ne peux m’empêcher de...

Publié le 01/05/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant