Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : jorge semprun

Tags relatifs

Dernières notes

Défense et illustration de la novlangue française de Jaime Semprun

Photographie (détail) de Juan Asensio. Je dédie cette note à François Esperet. Langages viciés . Acheter Défense et illustration de la novlangue française sur Amazon . Nous savons hélas tous qu'un fils peut s'éloigner de son père et même éprouver à son endroit une cordiale détestation. Jaime Semprun, qui détestait le sien, de père, nous réconcilie avec ce nom que...

Publié le 31/03/2017 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Section spéciale, de Costa Gavras

Quand l’Etat met en place une juridiction d’exception Section spéciale Ce film relate la mise en place par le gouvernement de Vichy d’une justice d’exception appelée à prononcer des condamnations à mort. Le script de Costa-Gavras et Jorge Semprun respecte les faits, et l’interprétation est remarquable.            ...

Publié le 18/10/2016 dans Le Blog de... par Bruno Lagrange | Lire la suite...

Z, de Costa-Gavras

Film engagé à la réalisation efficace Z En 1969, Costa-Gavras démontrait, avec Z , que film politique ne rime pas systématiquement avec film soporifique. L’intrigue est menée tambour-battant et la réalisation est efficace. Sur un dialogue écrit par Jorge Semprun, Z raconte l’assassinat d’un député grec d’opposition, interprété par Yves Montand....

Publié le 20/09/2016 dans Le Blog de... par Bruno Lagrange | Lire la suite...

Républicain espagnol et communiste, Virgilio Peña a cent ans aujourd'hui...

Chronique de Jean Ortiz. Humble ouvrier agricole andalou, Virgilio est devenu un "héros" malgré lui, une "estrella" (une star) dit-il en pouffant de rire, grâce à son épopée et au documentaire Rouge miroir (Dominique Gautier et Jean Ortiz). La télé publique andalouse l'a programmé à plusieurs reprises. Le centenaire a une allure, un humour, une verve, une mémoire de jeune homme....

Publié le 02/01/2014 dans HUMA MOSAIK... par diazd | Lire la suite...

Deux titres...

      Le texte est si puissant, profond de cette Lettre sur le pouvoir d’écrire, adressée en 1943 par Claude-Edmonde Magny à Jorge Semprun, que je renonce par avance à en dire quoi que ce soit ; je renonce même à toute citation, parce que le texte est si court qu’il faudrait citer tout, et c’est certainement illégal. Rien au XXème siècle, à propos de...

Publié le 21/12/2012 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

William Faulkner dans la Zone

Crédits photographiques : Adrees Latif (Reuters). Critique Veni foras ou le verbe redevenu source : sur Le chant de la vie de Claude Romano. L'absinthe de l'origine . Deux tristesses : William Faulkner et George Steiner . Carcassonne de Lord Dunsany . Le Faulkner délavé de Pierre Bergounioux . William Faulkner, une vie en roman d'André...

Publié le 19/06/2011 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Jorge Semprun s'est éteint

L'écrivain et scénariste espagnol Jorge Semprun s'est éteint mardi à Paris à l'âge de 87 ans. Résistant puis déporté lors de la Deuxième Guerre mondiale, il fut un des dirigeants clandestins du Parti Communiste espagnol. Jorge Semprun, né le 10 décembre 1923 à Madrid, est arrivé en France à la fin des années 30 avec ses parents et ses six frères et soeurs. Il n'a jamais voulu...

Publié le 10/06/2011 dans La plume et... par Do | Lire la suite...

Page : 1