Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écriture

Tags relatifs

Dernières notes

Carnet / Un conseil de Ian Fleming et une promenade au lac Genin gelé

                        En ce moment, je travaille beaucoup plus vite que d’habitude sur un chantier de deux romans dont l’un me pose des problèmes techniques. Par chance, cette accélération survient en cette période de l’année moins propice à la vie à l’extérieur. Alors j’avance parce que je suis moins distrait par...

Publié il y a 1 jour dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

LE PASSE

Je n'aime pas parler De toi au passé La vie nous joue Des mauvais tours Et chaque jour Mis bout à bout M'éloigne de toi Mais tu vis en moi Je me sens lasse Ta mort me dépasse Je n'aime pas parler De toi au passé.

Publié il y a 1 jour dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

Niort et Houellebecq

 " La troisième journée de voyage fut interminable, l’autoroute A10 semblait presque entièrement en travaux, et il y eut deux heures de bouchons à la sortie de Bordeaux. C’est dans un état d’exaspération avancée que j’arrivai à Niort, une des villes les plus laides qu’il m’ait été donné de voir. Yuzu ne put réprimer… etc. et etc.…"  Michel Houellebecq - Sérotonine -...

Publié il y a 2 jours dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

CITATIONS : ESPRIT

Les gens sans esprit ressemblent aux mauvaises herbes qui se plaisent dans les bons terrains et ils aiment d'autant plus être amusés qu'ils s'ennuient eux-mêmes. (Honoré de Balzac) L'esprit est au talent comme la mousse est au vin, qui le rend plus piquant et qui le couronne (Barbey d'Aurevilly). Il y a entre l'esprit étendu et l'esprit cultivé la différence de l'homme et de son...

Publié il y a 3 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Transparence

Feuille blanche Le cerveau vide Il s’enfuit Où va-t-il ? Il peut s’enfouir La tête dans le sable Il peut grimper La tête dans les nuages Il peut fantasmer La tête dans le nombril Où qu’il soit cependant Il ne peut échapper À un moment ou un autre À la mort de son personnage Que restera-t-il de l’homme ? Tout ce qu’il n’a cessé de voir Et n’a jamais connu...

Publié il y a 5 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

JUSTE UN SOUVENIR...

Quand vers 17 h, les soirs d'été, le soleil éclairait ma chambre jaune d'enfant, je ne désirais plus descendre à la salle à manger. Je savais que j'avais encore un peu de temps pour profiter des rayons du soleil, avant d'aider maman qui se trouvait à la cuisine et qui pensait déjà au repas du soir...    

Publié il y a 5 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Réveil

Encore une fois, tu échappes à l’absence Et tu t’éveilles empli de toi-même Au centre de ta bulle d’illusions Ne laisse pas errer ton imagination Va aux confins de la connaissance Là où commence l’ignorance Malgré ta détresse, conforte-toi Résolument, force ton destin Et reviens vide de toi et plein du monde ! ©  Loup Francart

Publié il y a 8 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Rêve

  Elle se leva, proclama son innocence Pleura largement sur ses épreuves Et nous conduisit au fond du jardin Là, en paroles incompréhensibles Elle tenta d’expliquer son malheur Entourée savamment du noir de la nuit «  Pardon mes amies, j’œuvre à tord Sur cette scène obscure et glissante Et j’enrage de devoir subir cet affront Mais rien ne m’engage à tout dire...

Publié il y a 11 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

NUIT BLANCHE (Albert SAMAIN - Au Jardin de l'Infante)

Cette nuit, tu prendras soin que dans chaque vase Frisonne, humide encore, une gerbe de fleurs. Nul flambeau dans la chambre - où tes chères pâleurs Se noieront comme un rêve en des vapeurs de gaze. Pour respirer tous nos bonheurs avec emphase, Sur le piano triste, où trembleront des pleurs, Tes mains feront chanter d'angéliques douleurs Et je t'écouterai, silencieux...

Publié il y a 11 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Errance

Rien ne nous empêche d’être grands Seul l’attendrissement pour nous-mêmes Nous conduit à l’abandon... Alors le cœur part à la dérive Il flotte sur les eaux de l’incertitude Du désespoir et de la solitude... Pourtant nous nous maintenons encore Droits et secs comme une branche morte Regardant au loin vers l’horizon Cet au-delà de nous-mêmes Qui flotte sur...

Publié il y a 13 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant