Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : écriture

Tags relatifs

Dernières notes

Place des Vosges

Cris des enfants libérés Bruissement des feuillages Crissement des pas sur le gravier Ronronnement des moteurs dans la rue Et, malgré tout, le silence Silence du bonheur de l’été Silence des femmes glissant sur le pavé Silence des nuages dans le ciel Silence de l’intellect devant l’amour éternel Paris, égal à lui-même Sur les carrés d’herbe De la place des Vosges...

Publié il y a 1 jour dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Le pigheon à Cail...

Quelles qu'aient été les conditions de notre enfance, celle-ci regorge toujours a posteriori d’insignifiants dé tails qui, sans que l’on sache vraiment pourquoi, sont restés insensibles à l’érosion du temps et ont ainsi accédé au rang des souvenirs indélébiles. Quand on se retourne un moment vers les premiers horizons, ils forment une mosaïque de broutilles remarquables, bien à part des...

Publié il y a 1 jour dans L'EXIL DES MOTS par Bertrand REDONNET | Lire la suite...

Eugène DELACROIX écrivain

  J ournal – 9. Lettres choisies, années 1850 et 1852     Thales Fielding - Portrait d’Eugène Delacroix, 1825 (âgé de 27 ans), musée Delacroix, Paris            "La gloire n'est pas un vain mot pour moi" avait écrit Eugène Delacroix seulement âgé de 25 ans. Il pensait déjà que ses créations prendraient place un jour...

Publié il y a 2 jours dans Si l'art... par Alain | Lire la suite...

Vainqueur

Au retour du vainqueur tout changea L’homme se fit souris micropucienne Il se prépara longuement et savamment Se rasa la barbe et s’usa la peau Apprêta ses vêtements d’un violent parfum Ouvrit sa boîte à souvenirs sans fond En sortit un martinet aux poils de cuir Le secoua et le fit claquer de la main gauche Montrant par là son autorité et sa valeur Il se dit que pour...

Publié il y a 7 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Caresse (haïku)

Dans ce maelstrom La femme est délivrance Caresse d’un jour ©  Loup Francart

Publié il y a 9 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Espérance

Un jour, nous étions-nous dits Chaque jour, maintenant Ta tendresse, comme un feu dans l’hiver Ton rire en fleur, émouvant Ton regard devenu caresse Belle, tu te crées lentement Une âme dans la nuit Lumière calme que je recueille Du bout des doigts sur ton visage Amour, ce petit mot, si grand Chaque jour l’espérance est renouvelée ©  Loup Francart...

Publié il y a 11 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Quand la fiction rejoint l'histoire

  Vincent Van Gogh – Portrait du docteur Gachet, 1890, collection particulière          Dans un précédent article, j’ai déjà fait connaître deux excellents blogs littéraires qui présentaient l’art et l’histoire dans les romans :   BALLADE AU FIL DE L'EAU  :  https://www.cathjack.ch/wordpress/ LE CLUB DU ROMAN HISTORIQUE...

Publié il y a 11 jours dans Si l'art... par Alain | Lire la suite...

Derrière

Le mur de Planck, un mur mythique Enveloppant le cosmique D’une seule face, à l’infini Rien derrière, sans symétrie Étrangeté, anomalie Futilité, pure folie Et au-delà, rien ne va plus L’information est-elle en plus ? Mathématiques sont les nombres Le normatif sort de l’ombre Qu’y a-t-il eu auparavant S’y référer est-il probant ? Un univers vide ou plein ?...

Publié il y a 13 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Enfermement

Photo Ariaga Comme du sable, le temps glisse entre mes doigts. Dans la dernière partie de ma vie, obsédée par l'idée de l’inaccompli je me fige dans la bulle de l'intellect. La porte de la créativité et de la poésie se ferme. Je ronronne dans le déjà fait que je cisèle à l'infini. Et pourtant ... dans ce théâtre d'ombres quelque chose pulse encore. Un grand désir de...

Publié il y a 15 jours dans Laboratoire... par Ariaga | Lire la suite...

Folie

Quelle idée ! Y a-t-il un plumeau sur sa tête ? L’aigrette qu’il porte n’est-elle pas suffisante ? Sa face d’ange s’étale sur les murs sales Et enchante les marins qui viennent du port Le cosmonaute dérive sans repères Il n’y a plus de haut, de gauche ou de droite Même à côté ne signifie rien Il n’y a que l’autour, mais autour de quoi Puisque tout bouge et rien n'est stable ?...

Publié il y a 16 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant