Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : aristote

Tags relatifs

Dernières notes

ILS ONT DIT, AU SUJET DU BONHEUR

"Le bonheur c'est le plaisir sans remords." [ Socrate ] "Le bonheur n’est jamais choisi en vue de ces biens, ni d’une manière générale en vue d’autre chose que lui-même." [ Aristote ] "[L]e bien pour l’homme consiste dans une activité de l’âme en accord avec la vertu, et, au cas de pluralité de vertus, en accord avec la plus excellente et la plus parfaite d’entre elles. Mais il...

Publié il y a 11 jours dans Φ Café... par Claire et Bruno | Lire la suite...

ARISTOTE : UNE FIN PARFAITE QUI SE SUFFIT A ELLE-MÊME

"Puisque toute connaissance, tout choix délibéré aspire à quelque bien, voyons quel est, selon nous, le bien que vise la politique, autrement dit quel est de tous les biens réalisables celui qui est le Bien suprême. Sur son nom, en tout cas, la plupart des hommes sont pratiquement d’accord : c’est le bonheur au dire des gens du peuple aussi bien que des gens cultivés. Tous assimilent le...

Publié il y a 13 jours dans Φ Café... par Claire et Bruno | Lire la suite...

ILS ONT DIT, AU SUJET DES MONSTRES

"Ainsi donc, égorger quelqu’un, non plus que le bannir de la cité, non plus que le dépouiller de sa fortune, ce n’est pas cela que nous voulons, comme cela tout simplement ; mais nous le voulons faire dans le cas où cela nous est utile, tandis que, dans le cas où cela nous est dommageable, nous ne le voulons pas. Car nous voulons les choses bonnes, ainsi que tu le déclares toi-même,...

Publié le 12/11/2014 dans Φ Café... par Claire et Bruno | Lire la suite...

ARISTOTE : LA PERVERSITÉ EST VOLONTAIRE

"La maxime suivant laquelle Nul n’est volontairement pervers, ni malgré soi bienheureux, est, semble-t-il, partiellement vraie et partiellement fausse. Si personne, en effet, n’est bienheureux à contrecœur, par contre la perversité est bien volontaire. Ou alors, il faut remettre en question ce que nous avons déjà soutenu, et refuser à l’homme d’être principe et générateur de ses actions,...

Publié le 11/11/2014 dans Φ Café... par Claire et Bruno | Lire la suite...

ARISTOTE : LES MÉCHANTS

"Les méchants recherchent la société d’autres personnes avec lesquelles ils passeront leurs journées, mais ils se fuient eux-mêmes, car seuls avec eux-mêmes ils se ressouviennent d’une foule d’actions qui les accablent et prévoient qu’ils en commettront à l’avenir d’autres semblables, tandis qu’au contraire la présence de compagnons leur permet d’oublier. De plus, n’ayant en eux rien...

Publié le 09/11/2014 dans Φ Café... par Claire et Bruno | Lire la suite...

Aristote et la question de l'oisiveté

   Il faudrait relire ce qu'écrivait le père Rapin, au XVIIe siècle, à propos de la réception en Europe de la pensée d'Aristote, son passage notamment chez les philosophes arabes, son éclosion à l'époque de saint Thomas d'Aquin parmi les savants : on aurait alors une idée assez exacte de l'importance du Stagirite à travers l'histoire comme fondement principal de la philosophie....

Publié le 28/10/2014 dans Le blog de... par Jacques-Emile Miriel | Lire la suite...

ARISTOTE : LE MONSTRE NE VA PAS A L'ENCONTRE DE LA NATURE

"La Nature prépare en quelque sorte la voie aux monstruosités, en faisant que ces animaux ne produisent que des petits qui ne leur ressemblent pas, puis qu'ils sont incomplets, et les monstruosités aussi peuvent bien être considérées comme des dissemblances. Voilà comment cet accident se montre chez les animaux qui ont la nature de ceux dont nous venons de parler. Et c'est encore chez...

Publié le 08/10/2014 dans Φ Café... par Claire et Bruno | Lire la suite...

ILS ONT DIT, AU SUJET D'AUTRUI

"C'est au contact d'autrui que l'homme apprend ce qu'il sait." [ Euripide ] "C'est la société d'autrui qui enseigne à l'homme ce qu'il sait." [ Euripide ] "La connaissance de soi est un plaisir qui n’est pas possible sans la présence de quelqu’un d’autre qui soit notre ami ; l’homme qui se suffit à soi-même aurait donc besoin d’amitié pour apprendre à se connaître soi-même." [...

Publié le 21/09/2014 dans Φ Café... par Claire et Bruno | Lire la suite...

ARISTOTE : L'AMI NOUS AIDE DANS LA CONNAISSANCE DE SOI

"Apprendre à se connaître est très difficile et un très grand plaisir en même temps (quel plaisir de se connaître !) ; mais nous ne pouvons pas nous contempler nous-mêmes à partir de nous-mêmes ; ce qui le prouve, ce sont les reproches que nous adressons à d’autres, sans nous rendre compte que nous commettons les mêmes erreurs, aveuglés que nous sommes, pour beaucoup d’entre nous, par...

Publié le 21/09/2014 dans Φ Café... par Claire et Bruno | Lire la suite...

Dialogue avec l'Antéchrist

Je donne ici un extrait de mon étude en cours dédiée à l'Antéchrist de F. Nitche, extrait tiré du chapitre sur la philosophie naturelle de cet antichrist, qu'il résumait dans la formule de "l'éternel retour". "(...) La physique de Nietzsche et moins proche d’Aristote qu'elle n'est d'Héraclite (VIe siècle avant J.-C.), promoteur du feu comme « élément primordial ». Cette...

Publié le 19/08/2014 dans Lapinos par Xavier JASSU | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant