Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : yeux

Tags relatifs

Dernières notes

”Les yeux couleur de pluie” de Sophie Tal Men

Marie-Lou, originaire d'Isère, doit s'exiler en Bretagne pour réaliser son internat en neurologie. Pas facile de s'habituer à ce changement énorme ! Heureusement, elle sera bien entourée : Farah sa collègue interne, Anna sa coloc, ... ou encore Matthieu, un interne en ORL qui ne la laisse pas indifférente. Marie-Lou va-t-elle réussir à se faire à sa nouvelle vie ? J'avais beaucoup...

Publié le 22/05/2018 dans Les Petits... par Lizouzou | Lire la suite...

Jacques Izoard, La Patrie empaillée

                                      Déjà nous attendons juin, et que les rixes craquent, ensoleillées comme tant d’autres appareils du corps : les yeux dans leurs loges, gloutons et sereins, les dents d’aix, les sûres traces de doigts sur la jambe, entre les cuisses...

Publié le 09/05/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

PORTES de la NUIT

Portes de la nuit   Quand une nuit s'ouvrent devant chacun les portes du Destin on en voit les yeux durs et ronds galets trop polis pour paraître des pierres   capables cependant de crever les poumons emplis d'un air tout neuf comme ceux de nouveaux-nés ou de grands enfants nouvellement nés à un bonheur promis   mais qui se...

Publié le 05/05/2017 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Gilbert Vautrin, Anges et Corbeau

                                                        À Bagdad   il y a des yeux comme des soleils voilés à Bagdad partout sur la terre il y a des yeux comme des soleils voilés  ...

Publié le 24/03/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

DUPES DE RIEN 10

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire. Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de...

Publié le 09/10/2016 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

DUPES DE RIEN 6

A l'attention des multiples lecteurs qui arpentent, à juste titre il va de soi, ce lieu modeste certes mais, reconnaissez-le, pas loin d'être génial, cette histoire qui va débuter là sous vos yeux va être fractionnée -- confort de lecture oblige -- en autant d'épisodes qu'il sera nécessaire. Il suffira donc aux autres, tout aussi nombreux, qui la prendront en cours de narration, de...

Publié le 05/10/2016 dans AU MAGMA... par MILIQUE | Lire la suite...

”Les yeux d'Astrid” de Jean Marie Kassab

Il y a encore quelques temps, Francis était riche. Il travaillait dur au point de délaisser femme et enfants. Aujourd'hui, il se retrouve fauché, en plein instance de divorce. Il erre au hasard en pensant terriblement à en finir une fois pour toute. Et puis en arrivant sur une magnifique plage, il y rencontre Astrid. Cette dernière va l'aider à y voir plus clair et Francis va alors...

Publié le 04/08/2016 dans Les Petits... par Lizouzou | Lire la suite...

Méditation - Passer de ce monde à Dieu

« Remettons-nous, les yeux fermés, entre les mains de la Sainte Vierge pour qu'elle prenne souci de nous et nous offre à Dieu. Sommes-nous dans la joie et les douceurs spirituelles, fermons les yeux, feignons en notre conduite de l'ignorer ; sommes-nous dans la tristesse et le délaissement, fermons-les encore et sachons nous abandonner. Ne nous demandons pas si l'on nous apprécie, cela ne...

Publié le 18/06/2016 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

Eugénio de ANDRADE : MORDRE

  Je m'étonne que ces yeux soient encore là, que les pierres mouillées se soient à ce point attardées à refléter un ciel exténué au lieu d'apprendre avec la pluie à mordre la terre.   Eugénio de ANDRADE , Le poids de l'ombre, La différence, 1986.    

Publié le 15/06/2016 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant