Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : poèmes

Tags relatifs

Dernières notes

Matthieu MESSAGIER TOMBE le COSTUME

  ... les poèmes en costume serré sont quelques fois plus élégants mais les flux de vie errée y circulent moins abondamment ...   Matthieu MESSAGIER , Poèmes sans tain autres sauvageries, Flammarion, 2010    

Publié le 12/12/2020 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

À fleur de mots

        Et si la poésie nous apportait une lueur de vie dans un monde où la culture est laissée à l’abandon !   J’ai déjà terminé les deux ouvrages que je me suis offert pour mon petit Noël. Après avoir présenté récemment le recueil de poèmes de Francette lg « Les couleurs du temps », je vous offre des extraits du second « À fleurs de mots » tout aussi...

Publié le 11/12/2020 dans Si l'art... par Alain | Lire la suite...

Les couleurs du temps

          Les poèmes de Francette lg sont des bribes de pureté, des petits grains de vie qui feront chanter la pluie. C’est un amour de la création, un amour de la vie qui est donné ici en partage. Et c’est plein d’espérance pour notre monde souvent désorienté. Jean Pierre Boulic, poète Breton        Je ne vais pas mâcher mes mots....

Publié le 24/11/2020 dans Si l'art... par Alain | Lire la suite...

Les dimanches poétiques (266)

"La fin de l'année. Tous les problèmes De ce monde flottant balayés." BASHÔ , haïku

Publié le 01/11/2020 dans La plume et... par Do | Lire la suite...

ERREUR

Il n'y a pas de cause d'erreur plus fréquente que la recherche de la vérité absolue (Samuel BUTLER). Que resterait-il de l'histoire du monde si l'on n'admettait que l'erreur fait partie de la réalité ? (Pierre REVERDY). Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors (Rabindranath TAGORE). https://fr.wikipedia.org/wiki/Rabindranath_Tagore  

Publié le 15/08/2020 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Salvatore Quasimodo, Poèmes

           Élégie   Froide messagère de la nuit tu es revenue limpide au balcon des maisons ravagées pour éclairer des tombes sans nom et les restes abandonnés de la terre fumante. Ci-gît notre songe. Solitaire tu montes vers le Nord où toute chose s’achemine sans lumière à sa mort, et tu résistes.   Salvatore...

Publié le 13/05/2020 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

VASES COMMUNICANTS

Je republie ici un ancien poème écrit le 21 avril 2008.   Faire le vide des mots Qui assaillent mon cerveau Un besoin mais les vases Communicants de la vie A chaque nouvelle phrase Se vident puis se remplissent Comme les fleuves dans leur lit Courent vers la mer et glissent Sans jamais disparaître Les mots ne font que renaître.  

Publié le 05/05/2020 dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Emily Jane Brontë, « Il devrait n’être point de désespoir pour toi »

  « Il devrait n’être point de désespoir pour toi Tant que brûlent la nuit les étoiles, Tant que le soir répand sa rosée silencieuse, Que le soleil dore le matin.   Il devrait n’être point de désespoir, même si les larmes Ruissellent comme une rivière : Les plus chères de tes années ne sont-elles pas Autour de ton cœur à jamais ?  ...

Publié le 09/04/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Parution de ”Divagations japonaises” (pictaïkus)

Il est paru ! Ce fut long à préparer, mais il est maintenant accessible sur Amazon et sur ma chaîne YouTube.   Un haïku est un petit poème extrêmement bref visant à dire et célébrer l'évanescence des choses. ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Ha%C3%AFku )   Cependant, dans cet ouvrage, Le pictaïku associe la forme poétique particulière des haïkus à l’art...

Publié le 07/04/2020 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Yunus Emré, « Je goûtais le raisin… »

  « Je goûtais le raisin de ce prunier Lorsque le jardinier atrabilaire M’a demandé raison de cette noix Que je croquais.   J’ai fait sur le vent du nord Bouillir la boue sèche du chaudron Puis à mon questionneur j’en ai servi l’essence Et je l’y ai trempé.   Le tisserand n’a point encore roulé pelote Du fil que je lui ai donné. Cependant...

Publié le 28/03/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant