Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : guillevic

Tags relatifs

Dernières notes

Les mots mystérieux  

Poé-ponctuation n° 2, de Geneviève Briot Les mots sont plus mystérieux qu'ils n'y paraissent au premier abord. Familiers, ils sont aussi insaisissables. On a beau rechercher leur sens, leur étymologie, ils se défilent. Les dictionnaires ne font que soulever une partie du voile. Les poètes tournent autour, les regardent de face, du dessus, du dessous, au soleil, à l'ombre d'autres mots,...

Publié le 03/06/2021 dans Geneviève... par Elle et Lui | Lire la suite...

Retour au poème précédent

Lettre d'un colporteur-liseur N°30 "Retour au poème précédent" de André Cohen Aknin Te xtes cités : "Dernière mode familiale" de Philippe Beck.   Je reviens au poème de Philippe Beck.  Dans ma lettre d'un colporteur-liseur précédente, j'avais l'intention de poursuivre sur ce texte, mais les mots de Guillevic m'avaient traversé et j’ai été détourné. Je reprends donc....

Publié le 30/05/2021 dans Geneviève... par Elle et Lui | Lire la suite...

Je préfère ne pas parler de ma vie

Lettre d'un colporteur-liseur N°29 "Je préfère ne pas parler de ma vie" de André Cohen Aknin Te xtes cités : "Dernière mode familiale" de Philippe Beck, "Mohammed Dib, Un pérégrin", "Ultime lettre à un jeune poète" et "Vivre en poésie" de Guillevic.   Je préfère ne pas  parler de ma vie. Un souhait : épier le siècle ou bruiteur de fleurs et des...

Publié le 15/05/2021 dans Geneviève... par Elle et Lui | Lire la suite...

Georg Trakl, Poèmes

                            Paysage   Soir de septembre ; les sombres appels des          bergers tristement résonnent À travers le village au crépuscule ; du feu jaillit dans la forge. Puissamment...

Publié le 09/03/2021 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Le rendez-vous

"Cours aussi longtemps que tu le veux dans la journée, mais n’oublie pas de te rattraper avant le coucher du soleil." J’ai entendu ce proverbe dans la bouche d'un joueur de sitar avec qui j'ai cheminé au cours d'un festival à Carcassonne. La sagesse de ce petit homme de l'Inde du Nord m'avait fortement impressionné, moi jeune Parisien de vingt-et-un ans. Nous nous étions rencontrés au parc...

Publié le 07/05/2020 dans Geneviève... par Elle et Lui | Lire la suite...

Aprés la pluie

                                                                                                               ...

Publié le 02/05/2020 dans La renouée... par Paola Pigani | Lire la suite...

Qui suis-je ?

            Qui suis-je ? demande Guillevic dans son recueil "Maintenant".   Oui maintenant, à l'heure où nous nous interrogeons sur l'après coronavirus, relisons ce poème, qui en quelques mots donne le la, la note juste.   Qui suis-je ? Je suis l'usufruitier   Du domaine.   En moi   Des milliards...

Publié le 05/04/2020 dans Geneviève... par Elle et Lui | Lire la suite...

La poésie nous accompagne

La poésie nous accompagne “Si tout poème est une fête, il est en même temps une arme”  écrit le poète Guillevic Sommes-nous alors dans un combat ?  Oui. Un combat contre l’aveuglement énergétique et social, l’individualisme, le manque de courage et de perpectives. C’est pourquoi, le Collectif citoyen appelle à un réveil, chacun à sa mesure, pour aller à la rencontre de...

Publié le 11/03/2020 dans Geneviève... par Elle et Lui | Lire la suite...

” ... grise ou pourrie de bleu ”

Ils n'ont pas voulu être le temple Où se complaire. Mais la menace est toujours là Dans le dehors. Et la joie Leur vient d'eux seuls, Que la mer soit grise Ou pourrie de bleue. Guillevic  

Publié le 07/03/2020 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

”Les poètes que nous aimons sont des héros de roman noir”

Il y a trois ans, Jérôme Leroy et moi nous enfermions pendant trois jours dans un hôtel nantais (rien de sexuel), sur l’invitation de l'association " Fondu au noir " et la Maison de la Poésie … de Nantes. Nous avons commis ces LITANIES SANGLANTES ( "Les poètes que nous aimons sont des héros de roman noir". ). Les avons partagées sur scène. Avons été enregistrés (ce que...

Publié le 17/12/2019 dans Branloire... par Houdaer | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant