Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : galilée

Tags relatifs

Dernières notes

Pascal Quignard, « L’évanouissement »

© cchambard   « Le samedi 18 août, le premier jour de la canicule, j’étais dans le jardin, je dormais dans un fauteuil transatlantique à l’ombre du bûcher, il faisait 38 degrés, j’ai entendu un bruit sur la rivière, ou, dans un rêve, j’ai vu un enfant qui venait sur la rive, je me suis levé, j’ai voulu traverser l’herbe pour rejoindre le bord de l’Yonne mais, dans le mouvement...

Publié le 18/08/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

l ËÜRÖPË-SÖCÏÄL ËDÜCÄTÏVË de mabÏnog

le temporel Ö spirituel de l'esprit du corps Ou la nature de l'univers est mathématique Ö mabÏnog quantique Ä la main clÜÏn du drÜÏdË Ä la permaculture de la nature Ö l'univers est mathématique Ä l'apprentissage mabÏnog du drÜÏdË Ö gaulois Ä la philosophie Ö écrit Galilée la nature chante la mathématique de l'astrologie Ä l'alphabet de l'univers de Galilée # ËÜRÖPËSÖCÏÄL #...

Publié le 25/04/2019 dans theatredarts... par pygrre35 | Lire la suite...

Pascal Quignard, « La vie n’est pas une biographie »

  «  Le nostos   “À ceux qui partent on souhaite le retour.” C’est le songe. Le rêve – qui habite au-dessous du songe – va directement au contraire de cette prière des anciens Grecs. On quitte l’enfer. On quitte l’enfer où les ombres vous hèlent, où les grandes robes sombres vous poursuivent. Où les visages hurlants, les chignons dénoués, les cheveux défaits,...

Publié le 23/04/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Gérard Haller, « Le grand unique sentiment »

Rembrandt, La Lutte de Jacob avec l'ange , 1659 Staatliche Museen, Gemäldegalerie, Berlin   « mains bras ailes oh ailes   visage nu de l’un face au nu de l’autre comme ça qui se présentent ensemble le vide d’avant et l’intime infini. Le lointain : qui le font désirable   komm tu dis   c’est chaque nuit. Nous nous...

Publié le 30/01/2018 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Marcher sur les eaux

Le lac est un sol. Tibériade s’affiche, certes, tel un lieu enchanteur. Un tourisme sans scrupules s’y est développé, grâce à des embarcations en bois qui  promènent les visiteurs durant deux heures sur ses eaux miroitantes et bleues. Au centre, on jouit d’un panorama admirable sur la Galilée, et l’on peut facilement se laisser séduire par les ruses des marchands qui font tout pour...

Publié le 06/12/2017 dans SOLKO par Solko | Lire la suite...

Pascal Quignard, « Critique du jugement »

© : cchambard   « La beauté est comme l’oiseau qui se réveille sur la branche dans l’aurore. Il prend son envol dès le premier rayon du jour. L’embellissement de la beauté au sein d’elle-même, telle est la modification de l’aube. Elle n’a pas d’autre fin que l’envol dans la première lueur pour rejoindre la source de la lumière naissante. La moindre araignée, la moindre mouche...

Publié le 18/06/2016 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Pascal Quignard, « Critique du jugement »

© : cchambard   «  En 1993 je me souviens avoir senti physiquement, de façon progressive mais physiquement , ma pensée s’émanciper de la faculté de juger. Noein se disjoignait de krinein. D’étranges muscles s’assouplirent. Je vis soudain clairement la Urteilskraft en action : en train de mener toutes ses guerres, guerres d’intégration, conflits d’honneur, guerre morale,...

Publié le 23/04/2016 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Pascal Quignard, « Princesse Vieille Reine »

© cchambard   « Ce n’est pas le besoin qu’éprouvait George Sand de s’écarter le plus possible des siens, des domestiques, du groupe, de se réfugier dans un coin de l’espace qui me paraît constituer une aspiration extraordinaire, c’est le nom qu’elle donnait à ce refuge : elle l’appelait “l’absence”. Elle ne disait pas retraite, otium, cabinet de travail, cellule,...

Publié le 02/11/2015 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant