Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : droits réservés

Tags relatifs

Dernières notes

Le temps, ce petit farceur

Enfant on me disait prends ton temps adolescent tu as bien le temps   Alors je me suis installé dans la patience comme dans un fauteuil bancal   Un fauteuil bancal reste un fauteuil J’ai manqué des trains et des rendez-vous   Et voilà que sur le tard moi qui n’ai jamais couru il m’arrive parfois de me surprendre en homme pressé  ...

Publié le 09/06/2020 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Dans l'instant

Photo © M-C Caredda   Empressé ou patient fragile et lumineux comme un coquelicot chaque poème avec audace se dédie aux grands jours   (Texte de quatrième de couverture d'un de mes recueils) ©   Club littéraire des amateurs de cigares, 2020. Tous droits réservés.  ...

Publié le 04/06/2020 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Portrait au pont Dom-Luís

Je dors d’un œil  Je vote en me bouchant le nez Je me méfie des poètes  Je doute des amoureux  Je flotte dans les fêtes de rue  Je croise une ombre  Je tourne dans la nuit  Mes rêves m’essoufflent  Je fais des vœux sous la pluie d’étoiles filantes  Je rajoute du sucre   © Éditions Orage-Lagune-Express 2015, droits...

Publié le 16/11/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Seizième poème du bois de chauffage

Aujourd’hui mon regard ne peut s’élever de la terre quitter le ras des pâquerettes mais je ne vois pas de pâquerettes juste un crocus au milieu d’une vieille plaque de neige   J’ai lu que les crocus et les perce-neige avaient un petit système de chauffage qui leur permettait de faire fondre la neige autour d’eux afin de pouvoir pousser comme il faut   Quand je pense...

Publié le 18/02/2019 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Métamorphoses du rêve d'été

Le rêve d'été a pris appui sur une pierre s’est hissé a fait le chat s’est déplié a fait le parasol a déteint a battu des ailes a fait le papillon s’est ébouriffé a fait les cirrus a repris des couleurs s’est étendu a fait le ciel   (Extrait de mon prochain livre) Photo Christian Cottet-Emard   //...

Publié le 03/07/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Sixième poème du bois de chauffage

Dans les grandes lignes de la vie j’ai mieux réussi à ne pas faire ce que je ne voulais pas qu’à faire ce que je voulais   Oh bien sûr il me faut ranger le bois et parfois le scier mais cela n’entre pas dans les grandes lignes on ne peut pas échapper à tout   Un après-midi de tronçonneuse peut-il être recyclé dans un poème ? Je connais des romanciers américains qui en...

Publié le 27/02/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Seizième poème du bois de chauffage

Aujourd’hui mon regard ne peut s’élever de la terre quitter le ras des pâquerettes mais je ne vois pas de pâquerettes juste un crocus au milieu d’une vieille plaque de neige   J’ai lu que les crocus et les perce-neige avaient un petit système de chauffage qui leur permettait de faire fondre la neige autour d’eux afin de pouvoir pousser comme il faut   Quand je pense à...

Publié le 26/02/2018 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Poème du bois de chauffage 1

Mais comment cette idée que je puisse m’appliquer à ranger le bois de chauffage a-t-elle pu te venir ? Faut-il que ta vie soit un désert pour croire une seule seconde en l’importance et la nécessité de s’appliquer à des piles de bois dont on n’attend rien d’autre qu’elles restent au sec sans s’effondrer Comment peux-tu penser qu’une telle idée ait pu germer aussi dans une tête comme...

Publié le 08/03/2017 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Qu’est-ce qu’un jour ordinaire ?

Parfois, je lorgne une bonne bouteille en réserve et je me dis « tu ne vas pas boire ce vin un jour ordinaire ? Mais si tu disparais demain, tu auras manqué quelque chose. Et puis, qu’est-ce qu’un jour ordinaire ? » Voilà le genre de problème qui peut inciter quelqu’un à tenir un journal.   //...

Publié le 27/04/2016 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Carnet / Demi-songes hypnagogiques

De tous les poètes que je lis et que j’admire, c’est Fernando Pessoa avec qui j’aurais aimé prendre un verre de vin à un comptoir de Lisbonne. Dans la vie, nous devons nous fixer des objectifs à notre portée. C’est pourquoi j’ai tendance à ne m’en fixer aucun. Pour me distraire des miasmes de l’actualité locale , je ne vois pas d’autres solutions que de lire les Lusiades de Luis...

Publié le 24/04/2016 dans LE BLOG... par Christian COTTET-EMARD | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 Suivant