Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : lumière

Tags relatifs

Dernières notes

Gabrielle Althen, La vie saxifrage

                            Chant du vide   Le jour range ses ailes. On ne les verra plus. La beauté était venue pourtant, mais si légère qu’on l’avait prise pour une hésitation. Évasives demeurent les longues stries de clarté qui rayent encore ce fond de monde, où quelqu’un pleure par-là qui fait bien de...

Publié il y a 13 jours dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

L'origine

Il n’y a pas d’espace ni de temps, seulement un être vivant qui se meut, et l’espace-temps naît avec lui. François Cheng, Le dit de Tianyi, 1998, Albin Michel (chap. 3, p.27)    On a tendance à penser que l’espace et le temps sont des concepts indépendants et précèdent en tant que concepts le mouvement. Ce n’est que récemment que les deux premières notions sont apparues...

Publié il y a 13 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Reprise des Audiences générales, mercredi 2 août 2017

Après la pause estivale du mois de juillet, le Pape François a repris ce matin les audiences générales. Devant près de 7.000 pèlerins réunis en salle Paul VI dans un climat festif, le Saint-Père a poursuivi son cycle de catéchèses sur l’espérance chrétienne. Revenant sur le rite du baptême, il a exhorté les fidèles à porter la lumière du Christ dans le monde. Le compte-rendu de Samuel...

Publié il y a 18 jours dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

Le cavalier de l’espace, nouvelle de Barrington J. Bayley

Cette nouvelle est un traité imaginaire sur des formes présumées de continuum espace-temps autres que celui que nous connaissons. « Notre continuum est étroitement, automatiquement, synonyme d’univers contenant choses et événements, et donc, inéluctable ; sans lui plus d’existence. » Par le truchement d’un jeu d’échecs dont le cavalier se personnifie sous forme d’un...

Publié le 23/06/2017 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Une transition difficile

Retenu par un deuil familial, je n'ai pu présider la tenue au cours de laquelle la loge a dû élire son nouveau collège des officiers. Le premier surveillant ayant été également empêché pour d'autres raisons, le premier maillet a donc été assuré par le second surveillant conformément aux dispositions du règlement général. C'est d'ailleurs ce dernier qui a été élu à la charge de...

Publié le 20/06/2017 dans 3, 5, 7 et plus par A propos | Lire la suite...

Prière - « Ô Christ, Lumière véritable ! »

« Ô Vérité, lumière de mon âme, ne permettez pas que règnent sur moi les ténèbres. Vous avez permis que je m'y enfonce, et je me suis trouvé dans l'obscurité. Mais même de là, oh ! oui, même de là je Vous ai aimé. J'ai erré et je me suis souvenu de Vous. J'ai entendu votre voix, derrière moi, qui m'invitait à revenir, je l'ai entendue à grand'peine à cause du fracas soulevé par mes passions...

Publié le 19/04/2017 dans Chemin... par Prieto | Lire la suite...

Bleu, dedans et dehors...

  Bleu.         La vitre   est         une frontière, la couleur un pont, la lumière le langage…  Et l’ombre la douceur.

Publié le 06/04/2017 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Qu'est-ce tu dis ?

Le Tréport, 2015

Publié le 05/04/2017 dans Je descends... par (...) | Lire la suite...

Mortel printemps… Si doux.

Mortel printemps… Si doux, annonciateur d’encore plus de douceur. Mais signe de l’éphémère. Tourne le temps, viennent les fleurs, le rose, une autre lumière.                 Mortel, au sens de fort, passion de vie, savoir de mort. Instants de parfums, de silence contemplatif, de rêve, pourquoi pas?          ...

Publié le 22/03/2017 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Rendez-vous poétique avec Harry Szpilmann et Pina Bausch

Dire la poésie est déjà une gageure. Mais lorsque cette poésie déroule comme vagues les élans fulgurants de ce qui, par essence, déborde, ne se contente pas et ne saurait être contenu , les mots par-dessus les mots deviennent carrément tarte à la crème.  Je vais donc limiter les miens afin de ne pas trop donner dans la pâtisserie de supermarché. Seulement vous dire que j'ai...

Publié le 22/02/2017 dans La petite... par Estrella Oscura | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant