Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : littérature

Tags relatifs

Dernières notes

C'était le 5 septembre...

1661. Le chevalier d'Artagnan reçoit de Louis XIV l'ordre de procéder à l'arrestation du surintendant des Finances, Nicolas Fouquet. Devenu le plus puissant personnage du royaume, ce dernier avait été constamment protégé par Mazarin, en dépit de sa mauvaise gestion, en raison des services qu'il avait rendus pour désarmer la révolte de la noblesse, à l'époque de la Fronde. 1669. Défendue...

Publié le 05/09/2017 dans LE PHOTON par Le Photon | Lire la suite...

C'était le 4 septembre...

1920. À Furnes-Steenkerke, en Flandre belge, plusieurs centaines de personnes assistent à l'inauguration d'un mausolée en l'honneur du peintre Joe English, mort le 31 août 1918 d'une appendicite mal soignée. De cette rencontre en un lieu où reposent des soldats flamingants et francophones tués pendant la Première Guerre Mondiale va naître l'Ijzerbedevaart, le célèbre pélerinage de...

Publié le 03/09/2017 dans LE PHOTON par Le Photon | Lire la suite...

La photo sépia

Ils seraient tous là dans les maisons communicantes des villes où ils sont venus, des villages, s’établir plus sûrement au début du siècle, en 1900 pile, attirés par les lumières et l’idée nouvelle de l’Amérique. La maison de Grossvater est ce qu’il a pu récupérer de la débâcle de l’Emprunt russe au retour d’Egypte préludant à la Grande Guerre : elle a trois étages et des...

Publié le 17/08/2017 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

Léautaud au plus juste

Une approche de Philippe Delerm « Maintenant foutez-moi la paix » furent les dernières paroles de Paul Léautaud, deux heures avant sa mort, le 22 février 1956 à la Vallée aux-Loups où il avait consenti de s’installer depuis le 21 janvier. L’infirmière qui lui apporta sa dernière potion recueillit ce dernier mot d’auteur, tout à fait dans le style de l’Alceste sarcastique qui, en...

Publié le 17/08/2017 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

L'art est une fenêtre

Sujet de l'été - Semaines 30 et 31 Pour ce deuxième jeu de l'été, et jusqu'au 05 août, nous vous proposons de vous plonger dans le monde des artistes surréalistes.   Pour vous y mener voici  un lien -  clic  - mais libre à vous de vous y rendre par un autre chemin. (Merci de joindre à votre texte une image de l'oeuvre qui vous a inspiré ou un lien vers...

Publié le 30/07/2017 dans Laura... par laura | Lire la suite...

Sweet Sunny Sixties

Comment, cette année-là, et ce soir-là, cette nuit-là se mêlèrent voix et visages, dans un choeur dont les échos jamais oubliés resurgissent de loin en loin. L’alto à tignasse de feu débarquait d’un trou perdu du Wisconsin, mais Jim situait sa seconde et véritable naissance en Californie, dans une communauté de San Francisco où il avait entrepris son voyage sur la Vraie Voie,...

Publié le 29/07/2017 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

Petite Naine

  De l’incertaine dualité du corps et de l’âme. Où l’enfant apparaît sous sa forme la plus fragile et la plus sauvage. De la savane africaine, des couleurs de Van Gogh et de la Constellation du Vélocipédiste.             Le corps et le ciel ont tout stocké en mémoire de ces échappées. Le ciel aime surtout à se rappeler la...

Publié le 17/07/2017 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

La peur du loup

Où il est question d’un rite matinal au niveau du couple. D’une vieille angoisse et des moyens de l’exorciser. Qu’il est plus doux qu’on ne croirait de se retrouver avec qui l’on aime dans le ventre du loup. Pour L. Quand je me réveille j’ai peur du loup, me dit-elle et ça signifie qu’elle aimerait bien son café grande tasse, alors du coup je la prends dans mes bras un...

Publié le 15/07/2017 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

Ce machin, la conscience

Lettres par-dessus les murs (22) Ramallah, ce vendredi 18 avril 2008, soir. Ahlan JLs, Je n'ai pas vu les Amours Bestiales d'Ulrich Seidl, mais le sujet du film, et votre remarque sur les indésirables chiens errants de Bucarest, me rappellent cette Tchéco-ricaine, ou américano-tchèque ou je ne sais quoi, une bâtarde en tout cas, qui était fort concernée par le sort...

Publié le 02/07/2017 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

Peindre la pluie

…J’aurais aimé peindre ce soir le retour de la pluie tandis que j’ouvrais toutes grandes les fenêtres de La Désirade en sorte de la humer à pleins naseaux et de la laisser me laver la peau de l’âme. Ce fut d’abord une espèce de haut décor immobile au camaïeu gris bleuté, style opéra des spectres sous la cendre, que surmontaient de gros rouleaux de velours noir accrochés aux cintres...

Publié le 28/06/2017 dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

Page : Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant