Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : littérature

Tags relatifs

Dernières notes

PORTRAIT DE RICHELIEU

Après avoir voituré une belle «  mazarinade  » du cardinal de Retz, remontons un peu le cours du temps, jusqu’à son prédécesseur. «  Le cardinal de Richelieu avait de la naissance. Sa jeunesse jeta des étincelles de son mérite : il se distingua en Sorbonne ; on remarqua de fort bonne heure qu’il avait de la force et de la vivacité dans l’esprit. Il...

Publié il y a 9 jours dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Acrostiches ... (I).

Pepita .   P ulpeuse en ces lueurs, dans l'orgueil de nos races, E lle affronta mon cœur dans l'éclair d'une passe, P uis me défia. Soudain ! Figeant sa muleta, I mprégnée des ardeurs de son corps flamenco. T rois p'tits tours et s'en vont … deux amants brasero, A bsous dans les enfers des nuits de Malaga.   PtK  ...

Publié il y a 9 jours dans Entre les... par CGP49 | Lire la suite...

C'était toi

C’était toi, l’ombre entrevue Comme un double de moi-même Cette glissade des personnalités Jusqu’à l’emmêlement des genres Nous nous retrouvons nus Sans vêtements ni même sentiments Et contemplons nos chairs incolores Rien ne sert de nous caresser L’empreinte de nos mains sur les corps Reste sans conséquence ni mystère Elles passent au-delà du rideau de l’être Et...

Publié il y a 9 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

La citation du jour - 63 / Epictète

Epictète Ce qui nous perd, c'est que nous n'avons pas plus tôt goûté la philosophie du bout des lèvres, que nous voulons faire les sages et être tout de suite utiles aux autres; nous voulons réformer le monde. Eh! mon ami, réforme-toi auparavant toi-même, et ensuite fais voir aux hommes un homme que la philosophie a formé. En mangeant avec eux, en te promenant avec eux, instruis-les...

Publié il y a 9 jours dans Jubilate Deo par Claude Amstutz | Lire la suite...

Laudem Gloriae - 37 / Raymond Lulle

Laudem Gloriae - XXXVII. Raymond Lulle C'est Toi, Seigneur, qui es notre fête: Seigneur, elle est si grande la raison que nous avons de nous réjouir en Toi, que je me réjouirai en T'aimant, en Te servant et en Te louant autant que je le pourrai... Ouvre, Seigneur, toutes les ouvertures et les portes de ma maison, pour qu'elle se remplisse toute de...

Publié il y a 9 jours dans Jubilate Deo par Claude Amstutz | Lire la suite...

La dernière transe de Charles-Albert

Ce jour des morts, je repensais à la dernière visite de Georges Haldas à Charles-Albert Cingria, telle qu'il me l'a racontée l'autre jour. Entretemps, j'ai retrouvé par hasard ce poème du Couteau dans la plaie qui l'évoque également. PETIT ADIEU A CHARLES-ALBERT CINGRIA Je t'ai vu sous un masque assez triste et c'est cela la mort ce noir passage Hier encore tu faisais...

Publié il y a 10 jours dans Carnets de JLK par JLK | Lire la suite...

PORTRAIT BIEN MAZARINÉ

Le cardinal de Retz vient d’achever le portrait de Richelieu. Ci-dessous, il attaque – c’est peu dire ! – celui de Mazarin. «  Le cardinal Mazarin était d’un caractère tout contraire. Sa naissance était basse et son enfance honteuse. Au sortir du Colisée, il apprit à piper, ce qui lui attira des coups de bâtons d’un orfèvre de Rome appelé Moreto. Il fut capitaine d’infanterie en...

Publié il y a 10 jours dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

QUELQUES CITATIONS

Ce qui n'offense pas la société n'est pas du ressort de la justice (Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues).                       Les balances de la justice trébuchent ; et pourtant l'on dit : raide comme la justice. La justice serait-elle ivre ? (Alfred Jarry).            ...

Publié il y a 10 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

Morceaux choisis - 632 / Jean Chrysostome

Jean Chrysostome Laissons le Christ s'exprimer à travers nous. Tel un instrument, tiens-toi tout prêt pour la main de l'artiste. Ne laisse pas les cordes se détendre et s'amollir sous l'effet des plaisirs, ne devient pas une cithare inutilisable. Serre les cordes, tends-les pour le chant. Rends-toi digne des mains très pures qui se serviront de toi!... Si le Christ se met à jouer...

Publié il y a 10 jours dans Jubilate Deo par Claude Amstutz | Lire la suite...

La citation du jour - 617 / Elisabeth de la Trinité

Elisabeth de la Trinité   Il me semble que rien ne peut me distraire de Lui, lorsqu'on n'agit que pour Lui, toujours en Sa sainte présence, sous ce divin regard qui pénètre dans le plus intime de l'âme; même au milieu du monde on peut L'écouter dans le silence d'un coeur qui ne veut être qu'à Lui!   Elisabeth de la Trinité, Lettre 39, dans: Didier-Marie Golay, Se...

Publié il y a 10 jours dans Jubilate Deo par Claude Amstutz | Lire la suite...

Page : Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant