Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : verdier

Tags relatifs

Dernières notes

Ruines, de Pierre lepape...

découvrir un livre en trois citations, quelques images et en musique... Ruines de Pierre Lepape (éditions Verdier, 2020)   suivre le lien vers la vidéo: https://animoto.com/play/Sc4zs0a06XnA4f7v3sdfpASc4zs0a06XnA4f7v3sdfpA

Publié le 10/11/2020 dans Manoeuvres... par la bouche plein de terre | Lire la suite...

Suzette Gontard, « Lettre à Hölderlin »

Susette Gontard et Friedrich Hölderlin, gravure sur bois, vers 1870, d’après un dessin de Norbert Schrödl.   «  Le matin J’ai bien dormi, mon tendre et cher, et il me faut te dire à nouveau combien ta lettre m’a fait plaisir et te remercier pour toute cette douce félicité que tu m’as procurée. Ah, ne lis plus ma lettre si elle t’a procuré du chagrin et tiens-t’en à...

Publié le 31/10/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Vélimir Khlebnikov, « Le livre »

  J’ai vu les noirs Véda le Coran et l’Évangile et les livres aux plats de soie des Mongols eux-mêmes faits de la cendre des steppes du kizäk odorant comme le font les femmes kalmoukes chaque matin faire un feu et se coucher soi-même sur lui veuves blanches cachées dans un nuage de fumée pour accélérer la venue du livre Ce livre un...

Publié le 10/08/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Claude Esteban, « L’ordre donné à la nuit »

Le Caravage, La Vocation de saint Matthieu , 1599-1600. Rome, chapelle Contarelli de l'église saint-Louis-des-Français   « […] je ne puis, aujourd’hui encore, discerner très précisément les mobiles de ce véritable envoûtement qu’a exercé sur moi La Vocation de saint Matthieu . Qu’était-ce donc qui venait là séduire et comme violenter mon regard ? Devais-je...

Publié le 23/05/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Mathieu Riboulet, « Les Portes de Thèbes – Éclats de l’année deux mille quinze »

  Voici déjà deux ans que Mathieu Riboulet est parti vers un ailleurs pas si lointain, un ailleurs d’où il scrute encore son établi — comme dit son amie Marie-Hélène Lafon. C’est là qu’attendait cet ensemble de pages, où les morts et les vivants sont une simple communauté, c’est là qu’attendait ce qui devient son ultime livre, puisque « le désir est sur la table » et...

Publié le 18/02/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Marie-Hélène Lafon, « Abécédaire » (Compagnies de Mathieu Riboulet)

  [Extraits]   « Ardent.  — Il le fut. Il l’était. Il l’est. Il le demeure. Dans les livres. Dans les images, dans les films, sur les écrans. Dans nos vies.   Désir. — Et il habite le désir comme un pays.   Or. — Or il parlait du sanctuaire de son corps. C’est un titre. C’est le sujet.  ...

Publié le 17/02/2020 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Mareille Macé, « Ce besoin d’installer sur terre ce que l’on a rêvé. “Compagnies de Mathieu...

  «  Encore . Voilà un mot plein de ressources ; on pourrait dire que c’est le temps lui-même, le temps de la vie même : il désigne ce qui a tenu jusqu’à maintenant, et ce qui se soulève de nouveau, ce qui aura toujours à se soulever de nouveau. “Encore”, cela veut dire que ça aura tenu jusqu’à cette heure : la vie se sera poussée en nous “comme un vaillant petit...

Publié le 20/12/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Ginevra Bompiani, « Conseils à un chasseur »

DR   « À qui désire tuer un homme, j’aimerais rappeler que ­— par un étrange effet du crime — l’âge de la victime revient au meurtrier. Il faut par conséquent faire très attention à l’âge de celui qu’on tue. Tuez un nouveau-né, vous voilà faible, fragile comme lui : le premier venu peut vous empoigner et vous jeter par la fenêtre. Tuez un vieux, et la sève reflue avec vos...

Publié le 29/08/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Anne Pauly, « Avant que j’oublie »

DR   De Verdier les 40 ans, suite. Des premiers romans comme celui-là je veux bien en lire un chaque jour. Anne Pauly s'invite dans la cour des écrivains avec une allégresse rare sur un sujet grave — la mort du père. Parler aux — avec, pour les — morts, oui, c'est de cela qu'il s'agit, dire l'ineffable, dire ce que l'on peut faire avec la mort et ce qui reste de...

Publié le 24/08/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Bashô, « Journaux de voyage »

  «  Notes d’un voyage à Sarashina   Au village de Sarashina aller voir la lune sur le mont Obasuté, voici ce qu’avec insistance me suggère le vent d’automne dont le souffle agite mon cœur, et un autre partage avec moi le goût du vent et des nuages, celui qui a nom Etsujin. La route de Kiso passe au profond des montagnes, raides en sont les chemins ;...

Publié le 12/08/2019 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 6 Suivant