Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : poème

Tags relatifs

Dernières notes

”LA CLOCHE FELEE” PAR BAUDELAIRE

      " La Cloche fêlée Il est amer et doux, pendant les soirs d'hiver, D'écouter, près du feu qui palpite et qui fume, Les souvenirs lointains lentement s'élever Au bruit des carillons qui chantent dans la brume, Bienheureuse la cloche au gosier vigoureux Qui, malgré sa vieillesse, alerte et bien portante, Jette fidèlement son cri religieux, Ainsi...

Publié il y a 1 jour dans l'écrivain... par Christian Jougla | Lire la suite...

Vainqueur

Au retour du vainqueur tout changea L’homme se fit souris micropucienne Il se prépara longuement et savamment Se rasa la barbe et s’usa la peau Apprêta ses vêtements d’un violent parfum Ouvrit sa boîte à souvenirs sans fond En sortit un martinet aux poils de cuir Le secoua et le fit claquer de la main gauche Montrant par là son autorité et sa valeur Il se dit que pour...

Publié il y a 4 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Paul VERLAINE : LES INGENUS

Les hauts talons luttaient avec les longues jupes, En sorte que, selon le terrain et le vent, Parfois luisaient des bas de jambes, trop souvent Interceptés ! – et nous aimions ce jeu de dupes. Parfois aussi le dard d’un insecte jaloux Inquiétait le col des belles sous les branches, Et c’était des éclairs soudains de nuques blanches, Et ce régal comblait nos jeunes yeux de fous....

Publié il y a 6 jours dans elisabethleroy par Elisabeth | Lire la suite...

love journey 5

j e m éveille à tes mains posées sur ma peau je sens leur chaleur effleurer mon ventre qui jamais n'a porté d'enfant qui jamais ne portera le nôtre je m'éveille à tes mains qui effleurent ma peau dont tu dis qu'elle est plus douce que le duvet de la peau des pêches je m'éveille à tes baisers légers sur mon corps couvert de cicatrices d'anciennes blessures que tu ignores dans le...

Publié il y a 7 jours dans Music Books... par Play B | Lire la suite...

Espérance

Un jour, nous étions-nous dits Chaque jour, maintenant Ta tendresse, comme un feu dans l’hiver Ton rire en fleur, émouvant Ton regard devenu caresse Belle, tu te crées lentement Une âme dans la nuit Lumière calme que je recueille Du bout des doigts sur ton visage Amour, ce petit mot, si grand Chaque jour l’espérance est renouvelée ©  Loup Francart...

Publié il y a 8 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Derrière

Le mur de Planck, un mur mythique Enveloppant le cosmique D’une seule face, à l’infini Rien derrière, sans symétrie Étrangeté, anomalie Futilité, pure folie Et au-delà, rien ne va plus L’information est-elle en plus ? Mathématiques sont les nombres Le normatif sort de l’ombre Qu’y a-t-il eu auparavant S’y référer est-il probant ? Un univers vide ou plein ?...

Publié il y a 10 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

VILLAGE PAYSAGE

Les couleurs cendre de l'hiver disparu Nous profitons de la palette d'avril Sur nos épaules presque nus Comme sur un tableau de Bazille Nous mettons notre châle Et partons voir un cheval Près du champ d'oliviers Par un chemin dévié Marchant en silence Je prends de l'avance Pour voir le village Tel un paysage Impressionniste Peint par l'artiste. (13.04.17)

Publié il y a 13 jours dans depoésiesenp... par Elisabeth LEROY | Lire la suite...

Folie

Quelle idée ! Y a-t-il un plumeau sur sa tête ? L’aigrette qu’il porte n’est-elle pas suffisante ? Sa face d’ange s’étale sur les murs sales Et enchante les marins qui viennent du port Le cosmonaute dérive sans repères Il n’y a plus de haut, de gauche ou de droite Même à côté ne signifie rien Il n’y a que l’autour, mais autour de quoi Puisque tout bouge et rien n'est stable ?...

Publié il y a 13 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Corps

Verts sont les plis de ton corps Rouges sont les trous qui le percent Jaunes sont les liquides qu’il exhale Bruns sont les solides qui en sortent Bleus sont les coups qui lui sont portés Noirs sont les deuils qui l’affligent Orange sont les espoirs qui l’animent Blancs sont les désirs qui le transpercent Mais… Les aveugles, ont-ils un corps ? Douce est la caresse qui te...

Publié il y a 15 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Vide et plein

L’esprit raisonne, au sens de la raison, et l’âme résonne, selon la résonance. François Cheng   Laisse ton âme devenir ton guide Tais-toi et écoute Sois ouvert au vide Et lâche le plein Qui t’a occupé toute la vie Flotte sans pesanteur Entre les projets et les souvenirs Ouvre-toi au présent Pénètre la goutte d’eau de l’océan Et bois, recueilli, son nectar Ne te...

Publié il y a 16 jours dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant