Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : pierre reverdy

Tags relatifs

Dernières notes

Les Hommes Sans Épaules, et l’émotivisme… Une revue, un site, l’édition.

Je voudrais, par cette note, donner envie d’aller visiter le site de la revue Les Hommes Sans Épaules (revue et édition), parcourir et lire. (On ira plus loin après, en se procurant revue ou recueil : il y a le site, et en automne le Salon de la Revue, en plus des commandes chez son libraire). Des textes à lire, qui donnent l’axe, l’armature de pensée, dès l’accueil. Des sommaires de...

Publié le 14/07/2018 dans Trames nomades par MCSJuan | Lire la suite...

Pierre Reverdy, « Le Voleur de Talan »

DR   « DÉDICACE PRÉFACE   L’Arme qui lui perça le flanc                   Sa plume Et le sang qui coulait noir                   de l’encre  ...

Publié le 11/09/2017 dans Un... par Claude Chambard | Lire la suite...

Pierre Reverdy, Le Gant de crin

                                       Je ne connais pas d’exemple d’une œuvre qui ait inspiré moins de confiance à son auteur que la mienne. Aussi me gardé-je bien de la défendre. J’accepte ici qu’elle peut n’être qu’un témoin d’impuissance.   Le propre de l’image forte...

Publié le 05/03/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Reverdy, Sable mouvant

                                        Il faut donc se décider à dire que la poésie n’est intelligible à l’esprit et sensible au cœur que sous la forme d’une certaine combinaison de mots, en quoi elle se concrète, se précise, se fixe et assure une réalité particulière qui la rend...

Publié le 16/08/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Reverdy, Le Cadran quadrillé

                                                             Si on osait entrer      Derrière la porte sans vitres deux têtes s’encadrent avec une douce grimace amicale.    Et par l’autre porte...

Publié le 21/05/2016 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Pierre Reverdy - Avent Littéraire #5

Aujourd’hui, pour la suite de mon Avent littéraire, j’ai envie de Pierre Reverdy, un poète qui m’accompagne depuis le collège où, du haut de ma naïveté romantique, je portais au pinacle cette belle citation de lui : « Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour ». J’aime toujours autant cette citation, elle me rassure (mais non, ne digressons pas). Mais Reverdy ce...

Publié le 05/12/2015 dans Oh Océane par Océane | Lire la suite...

Pierre Reverdy, Sable mouvant

                                                          Le bonheur des mots      Je...

Publié le 22/11/2015 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

L'HOMME EST APPROXIMATIF

Est-ce ainsi que Pierre Reverdy envisageait ses "Flaques de verre" ? A moins que ce ne soit qu'un grain de café presque transparent. (Murakami Ryu a écrit l'allumé halluciné Bleu presque transparent .) **********************************************************************************   Je n’ai jamais pu me dépêtrer de L’Homme approximatif . Cette œuvre de Tristan Tzara...

Publié le 09/05/2015 dans ALEXIPHARMAQ... par fredlautre | Lire la suite...

Et laine

J’étais passée trois ou quatre fois autour du rayon,  à regarder ces couleurs vibrantes m’appeler. Rassurez-moi, les couleurs vous parlent aussi ? J’ai hésité, un peu, guère longtemps. Et puis je me suis emparé de ceci : Et maintenant, j’en fais quoi ? Parce que j’ai beau trouver cette laine jolie et originale, je ne vois pas quoi en faire (certainement pas une...

Publié le 13/04/2015 dans Oh Océane par Océane | Lire la suite...

Pierre Reverdy, La lucarne ovale

                             Grandeur nature   Je vois enfin le jour à travers les paupières Le persiennes de la maison se soulèvent Et battent Mais le jour où je devais le rencontrer N'est pas encore venu   Entre le chemin qui penche et les arbres il est nu Et ces cheveux au...

Publié le 14/10/2014 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1 2 3 Suivant