Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : phèdre

Tags relatifs

Dernières notes

Et maintenant Sarkozy se compare à Racine

Publié le 27/01/2016 dans Christian... par Creseveur | Lire la suite...

Prendre le train

Je me souviens que, quand ce matin, j'ai entendu à la radio que Patrice Chéreau était passé hors champ hier, j'ai pensé, élargissez le cadre pour qu'il y entre à nouveau, Je me souviens avoir vu L'homme blessé dans une salle versaillaise et que c'était délicieux de s'asseoir sur cette antinomie-là, Je me souviens que La reine Margot m'a laissée de marbre, Je me souviens...

Publié le 08/10/2013 dans LES ÎLES INDIGO par la bacchante | Lire la suite...

Critique - Théâtre - ”Phèdre” à la Comédie Française - Mise en scène de Michael Marmarinos

Pour illuminer un dimanche pluvieux et maussade, il y a 15 jours, je me suis brusquement décidée à aller voir « Phèdre » à la Comédie Française. Une envie irrépressible et soudaine de me laisser étourdir par des mots et un lieu éblouissants. Chacun ses drogues. Pour moi, ce sont l’écriture, le cinéma, et le théâtre. Evidemment, la pièce était complète mais la Comédie Française...

Publié le 06/04/2013 dans IN THE MOOD... par Sandra Mézière | Lire la suite...

AVANT L'ÉTÉ

Le théâtre Antibéa à… Antibes (15, rue Georges Clémenceau) programme sa dernière création : Phèdre de Jean Racine, dans une mise en scène de Dominique Czapski — qui est également le directeur artistique de ce lieu. « Formé à l’exigeante école de Julien Berthau, Dominique Czapski a gardé de ses études théâtrales, le goût pour les grandes œuvres du répertoire classique. Côté...

Publié le 05/04/2013 dans l'Illustre... par L U C | Lire la suite...

C’EST UN DÉTAIL MAIS…

Je vous jure que le théâtre Georges Brassens , à Saint-Laurent-du-Var, ne me reverse pas un seul centime sur les recettes réalisées. Et c’est en toute liberté que je vous conseille d’aller voir La secrète obscénité de tous les jours de Marco Antonio De La PARRA par l’Émetteur Compagnie «  Deux exhibitionnistes se disputent le banc public qui fait face à un collège...

Publié le 08/12/2012 dans l'Illustre... par L U C | Lire la suite...

Benoît Pinaud - Le fabuleux fabuliste

La Congrégation des crapules et des fantasques accueille en son sein Benoît Pinaud, auteur discret qui remet au goût du jour un genre littéraire oublié : la Fable. Et à l'heure où l'on publie des SMS, il est grand temps de redécouvrir les choses simples. Il accepte pour la première fois de rendre public un des textes, où les ballons dessinent des arabesques. Merci à...

Publié le 14/12/2011 dans Nuits... par Nuits hirsutes | Lire la suite...

Le péché est stérile

Hélas ! Du crime affreux dont la honte me suit, Jamais mon triste cœur n'a recueilli le fruit. Phèdre , acte IV, scène VI, vers 1291-1292.  

Publié le 11/04/2010 dans Dominique Le... par gonfalonniere | Lire la suite...

L'Amour dans le Phèdre de Platon

    L'AMOUR DANS LE PHEDRE.   Le Banquet n'est pas le seul ouvrage où Platon ait traité de l'amour. La plus grande et la plus belle partie du Phèdre est consacrée à la même question. Platon y distingue deux espèces d'amour, l'amour vulgaire et l'amour honnête. L'amour vulgaire, qui ne vise qu'au plaisir, est égoïste, jaloux, tyrannique ; il ne va jamais sans injures...

Publié le 24/03/2010 dans Les songes... par Kraly | Lire la suite...

Le péché est stérile

Hélas ! Du crime affreux dont la honte me suit, Jamais mon triste cœur n'a recueilli le fruit.   Phèdre , acte IV, scène VI, vers 1291-1292.    

Publié le 15/03/2010 dans Dominique Le... par gonfalonniere | Lire la suite...

A l'ombre des forêts

Je crois n'avoir vu qu'une seule fois - c'était à l'église Sainte Eustache à Paris -  une représentation de Phèdre vraiment sereine et enthousiasmante, en tous points réussie, une représentation qui visait à rendre le spectateur heureux. Mais pour une réussite, combien d'horreurs, combien d'impostures ? La pire Phèdre que j'ai vue, c'était dans une petite salle de Bobigny, il y a pas...

Publié le 18/04/2009 dans SOLKO par Solko | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant