Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : oubli

Tags relatifs

Dernières notes

Le SOMMEIL selon Andrée CHEDID

  Sommeil   Sommeil ô mon exil Sans nom est la distance De mes nuits à la nuit   Quand de forme délivrée J'erre en indifférence   Aux lieux d'étrange vie   Et pèlerin vivace Libre de corps et de sang Je goûte ta fleur d'oubli   Sommeil autre moisson C œ ur premier de la mort Suis-je d'ailleurs ou d'ici ?  ...

Publié il y a 23 jours dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Mnémosyne et Léthé: la culture du souvenir et de l'oubli dans le système occidental

Mnémosyne et Léthé: la culture du souvenir et de l'oubli dans le système occidental par Tom Sunic, Ph.D. Ex: https://www.theoccidentalobserver.net/2021/11/25/mnemosyne-and-lethe-the-culture-of-remembrance-and-oblivion-in-the-western-system/ La culture de la mémoire façonne les fondements politiques de chaque État dans le monde. Lorsqu'on aborde la question de la...

Publié le 28/11/2021 dans Euro-Synergies par Ratatosk | Lire la suite...

Inconscience

Les chiffres se brouillent Je cherche. Où ? La tête devient passoire La raquette est pleine de trous Et passent les secondes Puis les minutes Rien ne vient… Aucune image…  Aucun souvenir… Que fais-je là ? Entrée dans la semoule J’étouffe d’absence Trop plein de rien Jusqu’à la nausée Dormir… Dormir… Mais non… Tout se dénoue Tout vient sans fil Il n’y a...

Publié le 23/11/2021 dans Regards sur... par galavent | Lire la suite...

Étienne Faure, Penchants aux fenêtres

L’été, fenêtre ouverte, nous voyageons avec les avions qui s’en vont, quittant le territoire en vrombissant comme soulevés d’un destin trop lourd — deux août, même chaleur anniversaire qui jour pour jour avait saisi les aïeux de fureur dans la mobilisation des corps soudain suspendus à des déclarations d’amour, non, de guerre, peaux empourprées aux moindres caresses,...

Publié le 20/06/2021 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

LA MÉMOIRE selon Bernard NOËL

  ... l'oubli est comme l'air la mémoire comme l'ombre d'un arbre absent ...   Bernard NOËL , La moitié du geste, Fata Morgana, 1982    

Publié le 22/05/2021 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

Étienne Faure, Tête en bas — rencontre, lecture

             Étienne Faure et Jean-Baptiste Para pour la remise du prix Max Jacob 2019   Le mot Départ  taillé dans la pierre  au fronton de la  gare est resté comme  Liberté, Égalité, Fraternité ou  École de garçons il y a beau temps devenue mixte, cris indécis,  simple inscription, vieil...

Publié le 07/04/2019 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

”La cité de l'oubli” de Sharon Cameron

Tous les douze ans, les habitants de Canaan subissent l'oubli, un mystérieux phénomène qui efface leur mémoire. Mais ce n'est pas le cas de Nadia, une jeune fille qui n'a pas oublié que son père l'a abandonné… De nature curieuse, Nadia va tout faire pour percer le mystère de cet Oubli ! ça faisait longtemps que je n'avais pas lu une dystopie et cette magnifique couverture m'a beaucoup...

Publié le 30/10/2018 dans Les Petits... par Lizouzou | Lire la suite...

OUBLIS

  greniers de ce siècle sans conscience des hivers   appétit pour l’instant   chapelet d’oublis    

Publié le 16/12/2017 dans Sur du vent par SUR du VENT par Henri CHEVIGNARD | Lire la suite...

e. e. cummings, 95 poèmes

                     16   au temps des jonquilles (au courant que l’on vit pour devenir grand) oubliant pourquoi, rappelle-toi comment   au temps des lilas qui conseillent c’est afin de rêver qu’on veille rappelle-toi comment (oubliant pareil)   au temps des roses (qui stupéfient notre ici...

Publié le 13/04/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Ariane Dreyfus, La bouche de quelqu'un

                                      C’est ainsi   Hasard légèrement fleuri, s’enracinant à peine, Je contemple le vent, je respire.   Ne plus dire car personne, et même aucune image ensemble, que je donnais on visage...

Publié le 05/04/2017 dans litteratured... par Littérature de partout | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant