Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : logorrhée

Tags relatifs

Dernières notes

Le premier pas

Quoi de neuf sur le pas de porte ? L'ancien écrin des lettres mortes s'ouvre, béant ! C'est vrai que j'en ai plein les dents... À un moment, il fallait bien que cela sorte Le terrain de jeu, à demeure ne suffit plus à mes ardeurs, trop décousues C'est vrai que j'en ai plein le cul ! Besoin d'autres vertus lues au fleuve, à pas d'heure Est-ce de toi ? Est-ce de moi ? Tant m'en content...

Publié le 16/06/2020 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

pas à pas

Je les entends longer mon sang - que meure l'heure ! Souples feutrines dans le living - songes rieurs... Maintenant que j'aime j'attends qu'ils me viennent (en chaussettes mauves) L'âme seule et même écraser la peine (en mon cœur guimauve) Leur chanson, pas à pas lustre un sol déjà las... Est-ce là qu'est ma gloire ? Exemptés, rires gras ! Fi ! "...de vie à trépas..." Voilà, toute,...

Publié le 10/06/2020 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Street Opera

La fête va et bat son plaint sur le pavé, en rigodons… Vibrez, tétons ! Passez, les fions ! sous l'œil guetteur au guéridon Du fier, du lourd, du sans façon de la gélatine au balcon tout à la suite tristes fumistes ! Qu'avec la fin de la saison passent touristes ! À la suite, les trahisons des rayures z'aux pantalons la forfaiture des bonnets jusques au menton rehaussés pour les railleries...

Publié le 02/09/2018 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Chipmunk blues

Je marche, dans les pas nouveaux chemins du soir Je m'en raconte - des histoires ! Je m'en berce... J'ai fini, quelque part, un tonneau mis en perce Je rentre - et content ! lissant, du pavé, la moire Un nom me revient à l'esprit, et ça me navre Eh, purée ! Vas-tu bientôt finir par descendre A la cave ! Allez, hop ! Là, dans mon seau de cendres Quel fut ton prix ? Ah, ça ! Moins chargé...

Publié le 28/04/2016 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Premier dimanche de printemps (colère suffisante)

Abandon ! Abandon ! des nids, des casseroles des lentes afflictions pissées dans la rigole Mon cœur, pardon ! Par don je t'ai bien fait souffrir Le printemps sera long (plus que l'hiver à fuir) Amène rigodon mes songes sans paroles déroulent ma chanson sur de tendres folioles Qu'est-ce don que ce don vidant sa parabole ? Si ce n'est d'abandon c'est de fort maigre obole Tournez talons,...

Publié le 21/03/2016 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Un petit rien (comm' d'hab')

Un petit rien à faire juste avant de dormir m'expédie en enfer au moment de sortir du Rêve - arpents de souvenirs sur de fantasques grèves.. Ô sœur chérie, gavée de Rire, était-ce l'heure d'en détruire l'An-Pire ?... de rameuter - de sacrifier !?! d'un sidérant sourire... tes yeux à des beautés sans cœur !? Ou quoi ? Peut-être jeter du pain rassis, sans bruit, par la fenêtre... ? Ô...

Publié le 08/02/2016 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Conte pour solde

Quoi ! Nul marteau et nulle enclume pour ce caillou (ce machin sur quoi je m'enrhume et me rends fou) ?! Tout pendant que j'y perds des plumes lui fait semblant de faire un tour mais sort, inexorablement de son cercle par la tangente dans une cinétique lente et sans appel dans la monstrueuse kyrielle des yeux morts aux fantômatiques éclats tirant des bords à travers un prétendu ciel Quelle...

Publié le 16/01/2016 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Jugement de pâle heure

J e te prends par la main, belle nuit sans sommeil où Nulle Autre Pareille est encore à venir elle est humide, fraîche et me garde un soupir pour l'heure avant que l'aube assoiffée n'appareille   U n message est figé dans le suspens des astres à l'infini cadastre où tracent les pensées leur proprette Qabale au membre délabré sans même avoir idée du Songe qui le castre   «...

Publié le 09/07/2014 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Mots-dire

Assise non loin de moi dans le tram qui parcourt le nord de Villeurbanne, une femme dont la lèvre inférieure est beaucoup plus imposante que l'étroite lèvre supérieure. Brusquement ses lèvres bougent, propulsent des mots, des phrases énigmatiques, alors que le corps reste rigide… pas de téléphone à l'oreille. Les mots s'enchaînent rapidement en plusieurs langues. Les phrases sont...

Publié le 25/01/2013 dans Daily Life par kl loth | Lire la suite...

Provocations du vendredi soir

Vendredi 14/10/11 Je rentre du travail. PN (mon mari appelé Pervers Narcissique) parle au téléphone à un copain. Il a l'habitude depuis toujours de contacter ses amis, une fois la semaine de travail passée. Là, il parle de façon enjouée. Il est sûr de lui. Il raconte sa vie, ses succès commerciaux, rien de plus normal. Il boit du vin, un cubi de vin rouge est ouvert. Quelques courses sont...

Publié le 18/10/2011 dans Sauve toi Lola par Céc | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant