Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : acrostiche

Tags relatifs

Dernières notes

Acroustique pèr Héloïse

Acrostiche pour Héloïse Acrostic for Heloïse La Commune de Paris éclate le 18 mars 1871 dans la capitale. Elle dure 71 jours et se solde par de nombreuses condamnations par des conseils de guerre chargés de juger les communards. Les peines sont exécutées dans les prisons de tout le territoire. C’est le cas d’E. Clapied, enfermé à la prison Sainte-Anne d’Avignon en 1871 pour purger 3...

Publié il y a 11 jours dans │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ... par Avignon | Lire la suite...

Comme ça, playlist...

Comme je voudrais savoir pleurer en dansant (comme cette fille, Elena , aux bras tombants) Comme tu m'es hors de portée, Ô Johnny Boy ! (comme tes accents délurés, en Ode to Joy) Comme il me manque, cet écho pur et si doux (comme le soupir ténu de Léa Seydoux ) Comme nous somme un Clair De Lune et sa surprise (comme bondit, droit au but, Flight Facilities ) Comme vous m'êtes...

Publié le 08/07/2020 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Voyelles en parenthèse

A lors que j'aime encore ton ombre, Sémaphore (au nombre délicieux) m'encombrent trop de cieux E t puis le temps a fui sans le vent, sans la pluie sans le pas des passants (pas sans ronger mes sangs) I l fait soudain plus doux (à m'en tordre le cou) quand le fleuve reflète le vol d'une bluette ( O h, ce n'est qu'un billet) Je ne sais pas prier mais ton prix est le mien tant que l'on en...

Publié le 05/05/2020 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

LN, foi d'eux

L a neige veut tenir un autre témoignage quand le printemps fourrage un bourgeon à venir N e boudons pas plaisir d'y voir, avec ardeur un regain de bonheur quoiqu'il faille mourir L a joie peut être sûre dans un humble regard porté sur le trottoir ou fleur dans les ramures... N e boudons pas la joie de l'instant incongru qui nous révèle nus dans l'arbre à mille doigts à ma Tatie...

Publié le 29/04/2020 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Daledé 2020

D ans le vaste couloir du soir la mémoire serpente… C’est pas que ça me tente C’est que je n’y peux mais et que n’y loge aucun espoir A ses murs, des peintures où d’oublieux portraits portent les yeux ailleurs un sourire distrait à leurs ourlets de beurre m’épure L à, nulle escale, pas un souffle y chemine pied nu dans de larges pantoufles avec le regard cru qui sied à l’ingénu...

Publié le 13/03/2020 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Larme (au noir)

L ’heure est tombée sur mes genoux avec des larmes plein les yeux des gratouillis dans les cheveux et la voix pleine de courroux   A ube, es-tu ma prochaine peine avec ton soleil tout pâlot ton herbe emplie de grenouillots et l’abandon de mes domaines ?   R evisitons quelques histoires… ou non ! Raccrochons plutôt notre verbe à celles demeurées...

Publié le 09/03/2020 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Trépied pour un regard

C e pavé, sous mon pas, me semble d'éternité me mène à mon trépas, mais je ne crains pas la mort je sais lire mon nombre (d'où que me vienne l'or) à l'aune de mes amours et de mes amitiés « ... E t, pourquoi pas, un cinéma ? »  L à, je fouille mes poches, sous les yeux. I l est là, devant moi, avec cette question simple; et j'explose ? Nan ! Je souris du nombril et puis, ça...

Publié le 17/02/2020 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Maïa

Ilet sous le vent à Maïa I l pleut sur la fratrie, des yeux fermés au monde L es rires enfantins s'étouffent dans les fleurs E peautre et lavandin se gavent de nos pleurs T oute ombre désormais cache une tête blonde S eule, en son océan, Maïa trempe son pied O ù, naguère agités, les flots se font plus calmes U n exotique plant la couvre de sa palme S ilence,...

Publié le 27/12/2019 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Downtown walk through

D es mains déchaînées s'en racontent... Pas loin, sur un chemin de honte des coups pour rien, des embuscades aux gras teints, aux nuits de muscades et puis s'engoncent dans les porches lames légères sous les torches O n n'a rien vu (c'est mieux, ça comme - mais si, tu le sais bien, bonhomme) W atusi, hey! what did you see? Si je m'en réfère à ces cornes à l'extrémité de tes doigts tu...

Publié le 22/07/2019 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Blue Hour

B aisse la garde, Ô temps ! L ’heure est enfin superbe avec ses yeux partout lovés autour du cou dans la pierre, dans l’herbe et sous les caracos tandis que la planète a pris un coup de chaux et palotent les nuées délabrées au ciel abandonné où nul vent ne falote U n pas franc, l’esprit plein du regard qui me tient dans la pâleur de son ardeur au mutisme sonore dont mon âme s’honore et...

Publié le 26/06/2019 dans paVupApRi par tiniak | Lire la suite...

Page : 1 2 3 4 5 Suivant