Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Créez votre blog gratuit ou pro

Je crée mon blog Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère Explorez la blogosphère

Notes sur le tag : jonathan littell

Tags relatifs

Dernières notes

Langue fantôme, suivi de Eloge littéraire d'Anders Breivik, de Richard Millet

      Me sentant légèrement à l’étroit entre les crétins de tous poils – collègues de bureau jaloux et humiliés, journalistes encartés ou délateurs occasionnels pratiquant en amateur – qui veulent lui voir perdre un emploi où ils admettent par ailleurs qu’il excelle, puisque somme toute les éditions Gallimard sur le versant des nouveautés se sont donné pour but...

Publié le 07/09/2012 dans Theatrum Mundi par Pascal ADAM | Lire la suite...

Robespierre, derniers temps, de Jean-Philippe Domecq, suivi d'un extrait de La littérature comme...

Crédits photographiques : Juan Asensio . À propos de Jean-Philippe Domecq, Robespierre, derniers temps (Gallimard, coll. Folio Histoire, 2011). LRSP (livre reçu en service de presse). Les témoins rapportent qu’une femme annonça à la foule la mort de Robespierre par un rébus, «montrant sa robe puis une borne de pierre, et passant la main devant le cou» (p. 288). Jusqu’à ses...

Publié le 22/03/2011 dans STALKER -... par Juan Asensio | Lire la suite...

Le retour d'Ernest Pinard

    INTRODUCTION GENERALE : Le nihilisme dans la littérature française contemporaine, à partir de deux lectures de De l’extermination  considérée comme un des beaux-arts, essai de François Meyronnis.   La littérature – nouveau lieu de l’expression nihilisme contemporaine ? C’est la thèse de François Meyronnis qui, en 2007,...

Publié le 05/10/2010 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Ce vice enfin puni, par Antoine-Marie Bellame

INTRODUCTION GENERALE  : Le nihilisme dans la littérature française contemporaine, à partir de deux lectures de De l’extermination  considérée comme un des beaux-arts , essai de François Meyronnis. La littérature – nouveau lieu de l’expression nihilisme contemporaine ? C’est la thèse de François Meyronnis qui, en 2007, publiait De l’extermination...

Publié le 02/10/2010 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Les Bienveillantes, de Jonathan Littell

Les Bienveillantes se présente comme les mémoires fictifs d'un officier SS durant la Seconde Guerre mondiale. Agent de liaison, chargé de diverses missions tout au long de la guerre, le narrateur est plutôt observateur qu’acteur des massacres. Le roman, très long et très complet, permet de suivre de l'intérieur toute une partie de la guerre, notamment le front russe et l'organisation...

Publié le 06/11/2009 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Les Bienveillantes, de Jonathan Littell

Les Bienveillantes se présente comme les mémoires fictifs d'un officier SS durant la Seconde Guerre mondiale. Agent de liaison, chargé de diverses missions tout au long de la guerre, le narrateur est plutôt observateur qu’acteur des massacres. Le roman, très long et très complet, permet de suivre de l'intérieur toute une partie de la guerre, notamment le front russe et l'organisation des...

Publié le 04/06/2009 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Jonathan Littell : Les Bienveillantes

Seulement 50 pages parcourues et le malaise plane déjà au dessus de ma tête, telle l'épée de Damoclès. Les Bienveillantes nous met face à l'abominable, face à ce que l'être humain est capable de faire à ses semblables. Pour ceux qui ne connaissent pas cette oeuvre, il s'agit d'un récit autobiographique (fictif mais complètement réel puisque de nombreux soldats/scientifiques allemands ont...

Publié le 27/12/2008 dans Oh my... par Osmany | Lire la suite...

Les Bienveillantes

Les Bienveillantes sont les mémoires fictifs d'un officier SS durant la deuxième guerre mondiale. Agent de liaison, chargé de diverses missions tout au long de la guerre, il est plutôt observateur des massacres. Le roman, très long et très complet, permet de suivre de l'intérieur toute une partie de la guerre, notamment le front russe et l'organisation des camps de concentration. Le...

Publié le 09/03/2008 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Les Bienveillantes

Ca y est "Les Bienveillantes" de Jonathan Littell est sorti en poche. (Belle réalisation au passage, les 1400 pages ne forment pas un ensemble excessivement épais et la taille des caractères est convenable). J'ai commencé la lecture ; tout de suite on sent qu'on est face à une oeuvre majeure, un voyage dont forcément on sortira différent. Lecture difficile, insoutenable par moments,...

Publié le 10/02/2008 dans Raymond... par Raymond ALCOVERE | Lire la suite...

Le retour d'Ernest Pinard.

    Donc, écrire un roman sur le clonage, c’est voter pour le clonage, écrire un roman sur le nazisme, c’est jouir du nazisme - et sans doute écrire Les fleurs du mal , c’est faire l’apologie du mal, écrire Tartuffe , c’est défendre l’hypocrisie (sous prétexte de la dénoncer), et écrire Œdipe-roi , c’est pousser aux relations sexuelles entre parents et enfants. Avec la...

Publié le 10/02/2008 dans Pierre Cormary par Pierre CORMARY | Lire la suite...

Page : 1 2 Suivant